Partagez
Share to Google


Lancé en 2007, le système de location de vélos en libre-service de la Ville de Paris remporte un indéniable succès avec plus de 300.000 abonnés. Les bicyclettes et les tarifs ont été profondément modifiés depuis le 1er janvier 2018. Face au retard pris dans le déploiement de Velib' 2, des compensations ont été mises en place pour les abonnés. L'abonnement du mois de janvier est ainsi gratuit. Le Conseil de Paris a demandé le 7 février que l'abonnement de février soit également gratuit et, en cas de nouveau retard, en mars. Smoovengo, le nouveau gestionnaire du service, promet une fin de déploiement au printemps.

 

SOMMAIRE

Vélib’, qu’est-ce que c’est ?

Vélib’, comment ça marche ?

Vélib’, pour qui ?

Vélib’ 2, le nouveau Vélib’ à partir de 2018

Les abonnements et tarifs Vélib’ 2017

- Les tickets de courte durée

- Les abonnements annuels

- Les tarifs 2017 des abonnements Vélib’

Les abonnements et tarifs Vélib’ 2 2018

- Les offres de courte durée

- Les offres longue durée

- Les tarifs 2018 des abonnements Vélib' 2

Les cartes Vélib’

Le compte Vélib’

La caution

Le réabonnement

L’application Vélib’

Vélib’, qu’est-ce que c’est ?

Vélib’, qui vient de la contraction des mots « vélo » et « liberté », désigne le système de location de vélos en libre-service de la Ville de Paris. Le nom du service est plus précisément Vélib’ Métropole, Vélib’ étant l’appellation des bicyclettes mises à la disposition des usagers.

Le service est proposé depuis le 15 juillet 2007 dans les rues parisiennes ainsi que, depuis début 2009, dans 30 communes limitrophes de la capitale. A terme, 38 autres communes franciliennes devraient s'équiper de stations Vélib'.

Vélib’, comment ça marche ?

Lors de la première location d’un Vélib’, l’utilisateur doit se présenter à une station directement devant le vélo de son choix et appuyer sur la touche « V » de la V-Box. Il présente son pass Navigo ou sa carte Vélib’ Métropole (voir plus loin). Il saisit ensuite son code d’accès à huit chiffres sur le clavier de la V-Box et appuie à nouveau appuyer sur la touche « V ». Il tape son code secret à quatre chiffres et présente une seconde fois son pass ou sa carte.

L’utilisateur peut retirer le vélo de sa « bornette » lorsque le message « Départ OK » apparait sur l’écran de la V-Box. Pour les Vélib’ « verts », l’assistance électrique se met automatiquement en marche dès que l’utilisateur commence à pédaler. Par défaut, le niveau d’assistance est réglé au minimum. Il peut être modifié par l’utilisateur directement sur la V-Box au niveau 2 ou 3. Pour des raisons de sécurité, cette opération doit être réalisée à l’arrêt.

Il est possible de verrouiller le vélo en cours de location et en dehors d’une station. Attention ; dans ce cas, le temps de location continue à être décompté. Pour verrouiller son Vélib’ en dehors d’une station, l’Utilisateur doit :

- se mettre à l’arrêt et appuyer sur la touche « V » sur la V-Box du vélo

- scanner son pass Navigo ou sa carte Vélib’ Métropole sur la V-Box

- suivre les instructions de la V-Box afin de confirmer qu’il s’agit bien d’une pause.

La direction du Vélib’ se bloque alors de manière automatique. Il est conseillé, en complément, de sortir par la droite le câble intégré dans le guidon du vélo, et après l’avoir fait passer par un point fixe, introduire son extrémité dans l’orifice situé dans la fourche cadenas, derrière le phare avant, afin d’attacher le Vélib’ à un point fixe.

Pour déverrouiller le vélo, l’utilisateur doit :

- appuyer sur la touche « V » sur la V-Box du Vélib’

- puis, passer son pass ou sa carte sur la V-Box.

La direction du Vélo se déverrouille automatiquement.

Pour restituer un Vélib’ en fin de location, l’utilisateur peut se rendre dans n’importe quelle station et et insérer la roue avant du vélo dans l’une des « bornettes » libre jusqu’à ce que le vélo soit enclenché. Avant de partir, l’utilisateur doit vérifier que :

- l’écran de la V-Box est bien allumé. S’il ne l’est pas, l’utilisateur doit appuyer sur la touche « V »

- le vélo ne peut pas être retiré.

Suite à ces actions :

- un message « Retour OK », et deux « bips » sonores (un bref et un prolongé) émanant de la V-Box confirment que le Vélib’ est correctement attaché marquant la fin de la location Le montant dû pour l’utilisation du service sera débité selon le temps de location et la tarification définie dans l’offre choisie.

- un message « Retour KO » et un unique« bip » sonore indiquent que le vélo est mal verrouillé. L’utilisateur doit alors repositionner le Vélib’ et procéder à nouveau à la restitution soit sur la même « bornette », soit sur une autre disponible. Il peut aussi appuyer sur le bouton V après avoir mieux repositionné le vélo dans sa bornette.

Si après ces manipulations, le Vélo n’est toujours pas restitué, l’utilisateur doit :

- soit contacter dans les plus brefs délais le service clients (par téléphone au 01 76 49 12 34 ou depuis le menu dédié sur la borne) pour identifier l’origine de l’incident

- soit s’identifier à la borne pour effectuer une déclaration manuelle de restitution du Vélib’ et confirmer ainsi l’heure de restitution du vélo.

Si l’anomalie est avérée par le système informatique, le montant du trajet sera calculé en fonction du moment où l’utilisateur a informé le service clients. Si aucune anomalie n’est avérée ou si l’utilisateur ne prévient pas le service clients, des pénalités peuvent être réclamées (voir caution).

Vélib’, pour qui ?

Le service de location n’est pas réservé aux seuls Franciliens. N’importe qui peut l’utiliser, y compris les personnes n’habitant pas Paris ou même l’Ile-de-France. Les touristes en visite dans la capitale font, d’ailleurs, partie des utilisateurs de Vélib’.

En revanche, il faut savoir que Vélib’ est accessible uniquement aux personnes âgées d’au moins 14 ans. Au moment du paiement, les mineurs sont censés présenter une attestation parentale. Une offre au tarif préférentiel est prévue pour les 14-26 ans (voir plus loin).


Vélib’ 2, le nouveau Vélib’ à partir de 2018

Le 12 avril 2017, le syndicat mixte Autolib’ Vélib’ Métropole, qui fédère 101 communes franciliennes, a officiellement attribué le marché de fourniture et d’entretien des Vélib’ au groupement héraultais Smoovengo. Ce consortium réunit quatre acteurs : la start-up Smoove, l’expert espagnol de la mobilité Moventia, le gestionnaire de parking Indigo et Mobivia (maison-mère notamment des réparateurs auto Midas et Norauto).

Effectif depuis le 1er janvier 2018, ce marché public a été conclu pour une durée de 15 ans. Il prend la suite du contrat initial signé le 27 février 2007 pour une durée de 10 ans entre la Ville de Paris et la société Somupi, filiale de l’afficheur publicitaire et spécialiste du mobilier urbain JCDecaux. Outre le changement d’opérateur, le nouveau marché comprend plusieurs nouveautés.

Le service de location couvrira à terme une zone beaucoup plus vaste (68 communes en plus de Paris). Les nouveaux Vélib’ sont plus légers (20 kg au lieu de 22,25 kg aujourd’hui). Deux modèles sont proposés : les « verts » mécaniques et les « bleus » à assistance électrique. Sur ces derniers, il est possible de recharger son téléphone portable grâce à une prise USB. L’autonomie de la batterie est de 50 km (avec une vitesse moyenne de 25 km/h). Les Vélib’ 2 « bleus » devraient représenter 30% des 25.000 nouveaux vélos.

Qu’ils soient verts ou bleus, les Vélib’ 2 sont connectés grâce à un boîtier électronique embarqué (la « V-box ») qui permet de les géolocaliser en temps réel (utile en cas de perte ou de vol) et d’afficher sur l’écran de son smartphone (grâce au Bluetooth) le temps de location, la distance parcourue durant le trajet et, à terme, des indications de circulation (travaux, bouchon…).

Un système « anti station pleine » (ou « overflow ») permet de déposer sa bicyclette à une station même si tous les emplacements sont déjà occupés. Concrètement, il sera possible d’accrocher à l’aide d’une sorte de câble un Vélib’ « tête bêche » entre deux vélos stationnés.

Les vélos et le système de verrouillage étant différents entre Vélib’ 1 et Vélib’ 2, les 1.400 stations existantes vont être progressivement remplacées entre octobre 2017 et mars 2018 (la quasi-totalité des emplacements sera conservée). Smoovengo avait promis qu’au 1er janvier 2018, c’est-à-dire au moment de l’entrée en vigueur du nouveau service, 300 stations seraient utilisables. En réalité, à peine une centaine étaient opérationnelles à cette date.

Pour compenser ce retard, le syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole, la Mairie de Paris et la Métropole du Grand Paris ont annoncé le 9 janvier 2018 la mise en place de "mesures compensatoires". Les abonnés à Vélib' 1 (dont l'abonnement court en 2018) bénéficient de 3 heures gratuites. Ce crédit peut être utilisé pour tester sans surcoût les nouveaux vélos électriques ou pour prolonger l'usage de vélos mécaniques. Les abonnés à Vélib' 2 se voient attribuer une réduction de 50% sur leur abonnement mensuel pour les mois de janvier, février et mars. Cette réduction représente, sur trois mois, une économie de 4,65 euros pour le Forfait V-Plus (voir plus loin) et de 12,45 euros pour un Forfait V-Max (idem).

 

Les 600 premières stations promises par Smoovengo n'étant toujours pas opérationnelmes, la présidente du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole Catherine Baratti-Elbaz a déclaré le 19 janvier 2018 à l'AFP que l'abonnement du mois de janvier sera gratuit (soit une perte de 250.000 euros pour Smoovengo). Le Conseil de Paris a décidé le 7 février 2018 de demander à Autolib' Vélib' Métropole de prolonger la gratuité au mois de février et, en cas de nouveau retard, en mars. Smoovengo a récemment promis que toutes les stations seront déployées d'ici le printemps, sans plus de précision.
 

En attendant, les usagers peuvent connaître l’état des stations en se connectant sur le site velib2018.com. Une carte interactive et remise à jour permet de connaître les stations Vélib’ 1 encore disponibles et celles en travaux.

Les abonnements et tarifs Vélib’ 2017

Les tickets et abonnements Vélib’ 1 et Vélib" 2 ne sont valables que pour le service francilien. Les autres systèmes de location de vélos en libre-service présents sur le territoire (Vélo’v à Lyon, V’Lille à Lille, Vélhop à Strasbourg, VélôToulouse à Toulouse, Bicloo à Nantes, Yelo à La Rochelle…) disposent, chacun, de leurs propres tarifs et formules de paiement.

Dans le système Vélib' 1, que l’usager ait acheté un ticket de courte durée ou souscrit à un abonnement annuel, les 30 premières minutes de trajet étaient toujours gratuites (45 minutes pour les abonnements Passion et Solidarité). Au-delà de ce délai, les 30 minutes suivantes (soit 1h ou 1h15 de trajet) étaiennt facturées 1 euro. Les 30 minutes supplémentaires (1h30 ou 1h45 de trajet) coûtaient 2 euros, puis 4 euros, par demi-heure en plus. Dans ces cas-là, le coût du service était débité du compte Vélib’ pour les abonnés annuels ou du compte bancaire pour les tickets de courte durée.

Les tickets de courte durée

Il était possible d’acheter des tickets pour 1 jour ou 7 jours. Le premier donnait accès au service Vélib’ durant 24 heures et le second, plus cher, pendant une semaine.

Les abonnements annuels

Il existait quatre formules d’abonnement valable un an :

- Vélib’ Classique : nombre de trajets illimité avec les 30 premières minutes gratuites

- Vélib’ Passion : nombre de trajets illimité avec les 45 premières minutes gratuites

- Vélib’ Passion 14-26 ans : nombre de trajets illimité avec les 30 premières minutes gratuites + 15 minutes supplémentaires après validation des justificatifs (copie d’une pièce d’identité et autorisation parentale pour les mineurs)

- Vélib’ Passion 14-26 ans boursiers : nombre de trajets illimité avec les 30 premières minutes gratuites + 15 minutes supplémentaires après validation des justificatifs (copie d’une pièce d’identité, autorisation parentale pour les mineurs et attestation de bourse)

- Vélib’ Passion 14-25 ans Jeunes en insertion réservé aux jeunes engagés dans un des dispositifs d’insertion agréés par la Mairie de Paris (Espace dynamique d’insertion, Mission locale de Paris, Ecole de la deuxième chance) : nombre de trajets illimité avec les 30 premières minutes gratuites + 15 minutes supplémentaires après validation des justificatifs (copie d’une pièce d’identité, autorisation parentale pour les mineurs et attestation)

- Vélib’ Solidarité destiné aux bénéficiaires du forfait Gratuité transport : nombre de trajets illimité avec les 45 premières minutes gratuites après validation du justificatif (attestation d’IDF Mobilité).

Les tarifs 2017 des abonnements Vélib’ 1

- Vélib’ Classique : 29 euros par an

- Vélib’ Passion : 39 euros par an

- Vélib’ Passion 14-26 ans : 29 euros par an

- Vélib’ Passion 14-26 ans : 19 euros par an

- Vélib’ Passion 14-25 ans Jeunes en insertion : 19 euros par an

- Vélib’ Solidarité : 19 euros par an.

Les abonnements pouvaient être souscrits jusqu’à fin 2017 avec une validité d’un an. Un abonnement Vélib’ 1 souscrit en décembre 2017 sera donc valable jusqu’en décembre 2018.

Les abonnements et tarifs Vélib’ 2 2018

Les formules et tarifs Vélib’ ont complètement changé depuis le 1er janvier 2018. La grande nouveauté est que les abonnements sont désormais mensuels et non plus annuels. Les usagers ne sont donc plus obligés de s’abonner pour 12 mois et et peuvent suspendre (et reprendre) leur abonnement quand ils le souhaitent.

A l’exception des tarifs réduits pour les jeunes et les personnes en difficulté, les prix ont augmenté d’environ 30%. Cette hausse est justifiée par le syndicat Vélib’ Autolib’ Métropole par le réseau plus étendu de stations, des vélos jugés de meilleure qualité et la création de nouveaux services (overflow, indication de la distance et du temps de location sur smartphone…).

Pour souscrire à une offre (y compris de courte durée), l'utilisateur doit ouvrir un compte en ligne sur le nouveau site velib-metropole.fr. Il doit d'abord chosir son offre et indiquer s'il souhaite utiliser son pass Navigo ou la carte Vélib' Métropole qui lui sera envoyée par courrier. Il indique ensuite son adresse e-mail et se créé un mot de passe pour accéder à son compte. Il doit mentionner ses coordonnées et accepter les conditions générales d'accès et d'utilisation (CGAU). Pour les forfaits mensuels, il peut activer une réconduction tacite (un réabonnement automatique). Le paiement est réalisé par carte bancaire via un espace sécurisé. L'utilisateur peut aussi autoriser l'opérateur à effectuer un prélèvement bancaire automatique en remplissant l’autorisation de prélèvement et en fournissant un RIB/IBAN.

Pour confirmer sa souscription, l'utilisateur doit chosir un code secret à quatre chiffres et il se voit dès lors attribué un code d’accès à 8 chiffres. Les deux codes lui sont envoyés par e-mail et disponibles sur son compte en ligne. Il en aura besoins lors de sa première location.

Les offres de courte durée

- V-Découverte : nombre de trajets illimité durant 1 jour avec les 30 premières minutes gratuites pour les vélos « verts » (mécaniques) et les 30 premières minutes moitié moins chères pour les vélos « bleus » (à assistance électrique).

- V-Séjour : nombre de trajets illimité durant 7 jours avec les 30 premières minutes gratuites pour les vélos « verts » et les 30 premières minutes moitié moins chères pour les vélos « bleus ».

Les offres longue durée

- Forfait V-Libre : pas d’abonnement mais facturation dès la première minute trajet

- Forfait V-Plus : nombre de trajets illimité avec les 30 premières minutes gratuites pour les vélos verts et les 30 premières minutes moitié moins chères pour les vélos bleus

- Forfait V-Max : nombre de trajets illimité avec les 60 premières minutes gratuites pour les vélos verts et les 30 premières minutes gratuites pour les vélos bleus.

Les tarifs 2018 des forfaits et abonnements Vélib' 2

-  V-Découverte : 5 euros + 1 euro par demi-heure supplémentaire au-delà des 30 premières minutes de trajet pour les vélos verts OU 1 euro les 30 premières minutes de trajet, puis 2 euros par demi-heure supplémentaire pour les vélos bleus

- V-Séjour : 15 euros + 1 euro par demi-heure supplémentaire au-delà des 30 premières minutes de trajet pour les vélos verts OU 1 euro les 30 premières minutes de trajet, puis 2 euros par demi-heure supplémentaire pour les vélos bleus

- Forfait V-Libre : 0 euro par mois + 1 euro par demi-heure pour les vélos verts OU 2 euros par demi-heure pour les vélos bleus

- Forfait V-Plus : 3,10 euros par mois en tarif plein, 2,30 euros par mois en tarif jeune (moins de 27 ans) et 1,55 euro par mois en tarif social (boursiers, jeunes en insertion, bénéficiaires de la gratuité transport en Ile-de-France) + 0 euro pour les 30 premières minutes de trajet, puis 1 euro par demi-heure supplémentaire pour les vélos verts OU 1 euro les 30 premières minutes de trajet, puis 2 euros par demi-heure supplémentaire pour les vélos bleus.

- Forfait V-Max : 8,30 euros par mois en tarif plein, 7,10 euros par mois en tarif jeune et 4,15 euros par mois en tarif social + 0 euro pour la première heure de trajet, puis 1 euro par demi-heure supplémentaire pour les vélos verts OU 0 euro pour les 30 premières minutes de trajet, puis 1 euro par demi-heure supplémentaire pour les vélos bleus.

Des versions annuelles avec paiement en une seule fois sont proposées pour les Forfait V-Plus et V-Max. Elle s'élève à 37,20 euros par an pour le V-Plus, à 27,60 euros par an pour le V-Plus Jeunes (moins de 27 ans) et à 18,60 euros par an pour le V-Plus Solidaire (tarif social). Pour le V-Max, le tarif annuel se situe à 99,60 euros sans rédiction, à 85,20 euros pour le forfait Jeunes et 49,80 euros pour le forfait Solidaire.

Popur bénéficier du tarif jeune ou social, l'utilisateur doit transmettre dans les trois mois les justificatifs demandés (copie d’une pièce d’identité, autorisation parentale pour les mineurs, attestation de bourse, attestation d’IDF Mobilité...).

Les abonnements Vélib’ peuvent être intégrés dans les frais de transport pour les contribuables qui déclarent leurs revenus au fisc en « frais réels » (et non avec l’abattement forfaitaire de 10% pour frais professionnels) à condition de prouver qu’ils se servent de ce moyen de transport pour se rendre à leur travail.

A savoir : certaines entreprises prennent en charge tout ou partie de l’abonnement annuel Vélib’ de leurs salariés. Renseignez-vous auprès de votre direction des ressources humaines (DRH) ou de vos représentants du personnel.

Les cartes Vélib’

Il existait trois types de support d’abonnement annuel Vélib’ 1 :

- La Carte Vélib’ Express : proposée uniquement avec le paiement en ligne (pas par chèque), à retirer au salon d’accueil de l’Hôtel de Ville de Paris, dans certaines mairies d’arrondissement de la capitale (1er, 3ème, 4ème, 5ème, 6ème, 14ème, 15ème, 16ème, 17ème, 18ème, 19ème, 20ème) ou à la Maison du vélo (37 boulevard Bourdon, dans le 4ème arrondissement de Paris)

- Le Pass Navigo : proposé uniquement avec le paiement en ligne, abonnement activé directement sur le pass

- La Carte Vélib’ : réception dans les 7 jours par courrier, code temporaire envoyé par mail pour utilisation immédiate.

Pour Vélib' 2, il faut utiliser:

- Le Pass Navigo

- La nouvelle Carte Vélib' Métrople envoyée au domicile. Les anciennes cartes Vélib' et Vélib' Express ne sont plus valables.

Le compte Vélib’

Les abonnés annuels disposent tous d’un compte Vélib’. Pour y accéder, il suffit de se connecter à l’espace personnel sur la page d’accueil du site velib.paris en indiquant son nom, son numéro d’abonné et son code secret. L’espace « Mon compte » permet de créditer le compte, activer ou désactiver le réabonnement automatique, modifier ses coordonnées bancaires et/ou ses données personnelles, commander une nouvelle carte en cas de perte ou de vol ou changer de support.

L’abonné a également accès à une carte dynamique et à ses stations favorites. Il peut ainsi vérifier le nombre de vélos et de places disponibles. Il peut être alerté si un Vélib’ est en cours de location via son abonnement. Il peut aussi trouver les coordonnées d’Allo Vélib’ et les formulaires de contact.

La caution

La caution de 300 euros versée par l’utilisateur (mais non débitée) lors de la souscription au service peut être utilisée par l’opérateur pour prélever les dues en cas de pénalité. Le montant des pénalités dépend de la nature des manquements :

- pour un vol de Vélib’ avec violence à la personne et sous présentation du récépissé de la plainte portée au commissariat de police : 100 euros pour un vélo « bleu » (mécanique) et 150 euros pour un vélo « vert »

- pour une disparition du vélo sans justification à compter du début de la location : 200 euros pour un vélo bleu et 300 euros pour un vélo vert

- pour des détériorations imputables à l’utilisateur : montant forfaitaire de 100 euros

- pour le remplacement de la Carte Vélib’ Métropole suite à une perte ou un vol : 5 euros.


Le réabonnement

Les anciens abonnés annuels à Vélib' 1, qui avaient opté pour le réabonnement par tacite reconduction, se sont vus attribués un abonnement mensuel Vélib’ 2 le 1er janvier 2018.

L’application Vélib’

Téléchargeable gratuitement sur l’App Store (iPhone), Google Play (Android) et Windows Phone, mais aussi sur les montres connectées Samsung Gear S2, l’application mobile Vélib’ permet de géolocaliser les vélos et/ou les places disponibles. Il n’est pas possible, en revanche, de les réserver contrairement à l’application Autolib’, le service de location en libre-service de véhicules électriques de la Ville de Paris.

La carte interactive de l’application Vélib’ supprime automatiquement les stations fermées durant les travaux de transformation engagés dans le cadre de Vélib’ 2.