Partagez
Share to Google

Selon le classement établi par l'agence de conseil en assurance, Banque assurance optimisation, les assurances emprunteurs proposées par les banques offrent de moins bonnes garanties que les contrats des autres distributeurs. Décryptage.

 

maison taux

 

En matière d'assurance emprunteur, les banques prêteuses ont la main mise. 85% des assurances de prêt souscrites le sont par l'intermédiaire de la banque où le crédit a été contracté, selon l'observatoire de l'agence Banque assurance optimisation (BAO) de l'assurance emprunteur des crédits immobiliers publié le 14 mai 2014. En effet, la majorité des banques « disposent chacune de leur contrat standard associé aux crédits immobiliers qu'ils proposent » et ces derniers sont intimement associés aux crédits immobiliers délivrés, note l'organisme de conseil en assurance qui a décrypté 100 contrats.

 

 

Pourtant, plusieurs autres possibilités existent. Un emprunteur peut ainsi opter pour la délégation d'assurance, des contrats « alternatifs » proposés par des courtiers ou agents d'assurance, des mutuelles, des courtiers en crédit (partenaires des banques) et des assureurs « traditionnels ».

 

De meilleures garanties avec les contrats « alternatifs »

BAO a réalisé un classement des meilleurs contrats, basé sur la comparaison des garanties en cas d'incapacité de travail, de décès ou de perte totale et irréversible d'autonomie et la qualité de l'engagement des assureurs. Et celui-ci montre que « les contrats alternatifs disposent de garanties supérieures à celles des offres bancaires standards, faisant taire l'idée reçue selon laquelle les contrats bancaires sont plus chers du fait d'une supériorité de garanties ».

 

En haut du classement, on trouve principalement des contrats dits « alternatifs » proposés par les courtiers et agents d'assurance et par les mutuelles, comme l'offre de la Macif et « April/Prévoir » (92/100). Sur les dix meilleurs contrats répertoriés par BAO (voir encadré), 8 sont proposés hors réseau bancaire. Seule exception, le contrat CNP proposé par la Banque Postale qui arrive en première position, avec une note de 95/100.

 

Des offres bancaires « low cost » en bas de classement

Afin d'ébranler cette nouvelle concurrence, les organismes prêteurs ont développé des « contre-offres défensives » qui alignent leurs prix sur ceux des autres distributeurs. Ces derniers sont proposés aux emprunteurs qui ne souscrivent pas d'assurance « standard ». Mais ces types de contrats se trouvent dans le même panier que les offres classiques, plutôt en bas de classement. Sur les 5 contrats les plus mal notés par BAO, trois sont des « contre-offres défensives », à savoir les offres CBP Axa/MNCAP/MNCAP (+) et deux sont des assurances de prêt standards (CFF Axa et Crédit Mutuel Nord Europe ACMN (303)). « Les contrats les plus dégradés en garanties restent les contre-offres défensives bancaires », souligne l'étude.

 

Vers un marché plus ouvert ?

Malgré ces avantages, les banques conservent le monopole du marché. En cause notamment, l'inefficacité de la loi Lagarde de juillet 2010. Elle donne droit à l'emprunteur de choisir son assurance à niveau de garanties égales au contrat distribué par la banque. « Cette loi n'a pas trouvé d'utilisation opérationnelle par les consommateurs, confrontés au lien étroit entre l'octroi par les banques d'un prêt immobilier aux conditions optimales et la souscription de leur assurance emprunteur maison », explique BAO.

 

La loi bancaire en vigueur depuis janvier 2014 donne le droit à l'emprunteur de changer d'assurance après la réception de son offre de prêt et avant sa signature. L'ancien ministre de la Consommation, Benoît Hamon a décidé d'aller plus loin avec la loi de Consommation, qui s'appliquera aux prêts émis à partir du 26 juillet 2014. A compter de la date de souscription, les emprunteurs pourront désormais résilier l'assurance afférente à leur crédit immobilier pendant un an. « Cela devrait permettre une plus grande latitude de choix pour l'emprunteur, libéré des capacités de rétorsion de la banque sur le crédit », espère BAO.

 

TOP 10 des assurances emprunteurs

 

1. Banque Postale/CNP (contrat standard bancaire) – 95/100
2. Macif (offre mutuelle sans intermédiaire) – 92/100
3. April/Prévoir (offre courtiers et agents d’assurance) – 92/100
4. Maif (offre mutuelle sans intermédiaire) – 92/100
5. Crédit Agricole/CNP Predica (contrat standard bancaire) – 90/100
6. Magnolia/Quatrem (offre courtiers et agents d’assurance) – 90/100
7. Metlife (offre courtiers et agents d’assurance) – 89/100
8. Meilleurtaux/Allianz (offre courtier en crédit) – 88/100
9. Afi Esca (offre courtiers et agents d’assurance) – 88/100
10. Magnolia/Allianz (offre courtiers et agents d’assurance) – 86/100

 

A lire également :
Loi Hamon : « Les banques vont devoir mieux informer sur l'assurance de prêt »
Crédit : ce que change le fichier positif pour les emprunteurs
Crédit immobilier : des taux historiquement bas mais un accès restreint à l'emprunt


     TAUX DE CRÉDIT IMMOBILIER 2018      

- Taux immobilier novembre 2018



                         FÊTES DE FIN D'ANNÉE                          

- Repas, déco, cadeaux... Noël à budget maîtrisé
- Champagne bon et pas cher
- Sapin de Noël moins cher
- Foie gras à prix léger
- Jouets pas chers

 

 

  • SUIVRE ToutSurMesFinances

 

 

newsletter