Partagez
Share to Google

Entre l’hébergement, le transport, les forfaits et l’équipement, les vacances au ski peuvent vite revenir chères. Il existe cependant des astuces pour réduire la facture et mieux maîtriser son budget.

ski-montagne-station-prix

 

Sommaire :

- A quelle période skier

- Quand réserver ses vacances

- Gérer son budget

- Vérifier ses assurances

- Où aller skier

 

A quelle période skier pour un séjour pas cher ?

Dans la mesure du possible, partir à la montagne en dehors des périodes de vacances scolaires est idéal pour alléger son budget. Les locations de logements, mais aussi de matériel, sont généralement beaucoup moins chères. Et les forfaits de remontées mécaniques peuvent être souscrits à des prix plus abordables. Au-delà du porte-monnaie, c’est également un moyen d’éviter les embouteillages sur les routes et de pouvoir skier sans la foule des vacanciers.

Si vous êtes contraint de partir pendant les vacances scolaires, autant choisir celles de printemps. Il est possible de bénéficier de promotions à cette période, qui peuvent aller jusqu’à des forfaits offerts ou des locations gratuites pour les enfants. Reste à pouvoir profiter pleinement des pistes, dans de bonnes conditions d’enneigement…

 

Astuces pour gérer son budget 

Logement

Plusieurs astuces existent pour limiter le coût des vacances. Pour le logement, à la place d’une location classique, il est possible d’effectuer un échange de maisons. Des plateformes internet, comme guesttoguest.fr et trocmaison.com, mettent en relation les familles qui souhaitent s’échanger leur logement lors des vacances. Il est conseillé de vérifier dans ce cas que son assurance multirisques habitation couvre cette pratique.
Louer un logement à plusieurs familles peut aussi permettre de réduire la part à payer par chacun. Enfin, pour ceux prêts à se contenter d’un canapé pour la nuit, le couchsurfing permet d’être hébergé gratuitement par une autre personne. Là encore, des plateformes mettent en relation les particuliers.

Transport

Pour voyager moins cher, le covoiturage est une bonne option. Des stations encouragent même cette pratique en octroyant une réduction de 10% sur les forfaits pour ceux apportant la preuve d’un trajet effectué de cette façon. Il peut également être intéressant de regarder du côté des bus, qui reviennent généralement moins chers que les trains, voire qu’un voyage en voiture, en prenant en compte le coût de l’essence, des péages et de l’équipement du véhicule (chaînes ou pneus neige…).

Matériel

Enfin, des solutions existent pour les équipements et vêtements de ski, souvent utilisés que quelques jours ou semaines dans l’année. Plutôt que d’acheter une combinaison ou des skis neufs, des sites de location, comme e-loue.com, zilok.com ou placedelaloc.com, proposent de louer des affaires à des particuliers à moins de 10 euros par jour. Pour acheter d’occasion, il faudra plutôt se tourner vers des sites comme e-Bay, Le Bon Coin et vide-dressing.com.

Forfait

Au niveau du forfait, les stations de ski plus petites offrent des tarifs plus abordables, avec des domaines skiables certes plus restreints mais qui permettent malgré tout de varier les plaisirs.

Dans les grandes stations, différentes formules sont proposées, avec plus ou moins de pistes accessibles. Pour éviter des dépenses inutiles, il est judicieux de ne pas prendre un forfait intégral pour un skieur débutant. En fonction de son niveau et du nombre de jours sur place, il n’est pas toujours nécessaire de disposer de l’ensemble du domaine skiable.

Enfin, si vous passez seulement quelques jours à la montagne ou que vous ne comptez pas skier durant tout le séjour, il peut être plus avantageux de souscrire des forfaits à la journée plutôt qu’à la semaine. Il existe même des forfaits à l’heure. Le vacancier paie alors en fonction du nombre d’heures passées sur les pistes.

 

Vérifier ses assurances

Des assurances spécifiques sont généralement proposées par les stations de ski pour les séjours à la neige. Or, il est bien souvent inutile de les souscrire. Les vacanciers sont généralement déjà couverts, soit via leur carte de crédit « haut de gamme » (Visa Premier, Gold MasterCard…), soit par leur assurance multirisques habitation, leur garantie des accidents de la vie ou leur complémentaire santé.

Il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès de son assureur pour vérifier que l’on possède bel et bien la couverture nécessaire. Et à définir ses pratiques pour voir si un éventuel cumul d’assurances peut valoir le coup. Sachant que des activités comme le hors-piste resteront non couvertes.

A lire aussi : Assurance ski, neige 2016-2017 : garanties, utilité, prix

Quand réserver ses vacances au ski ?

Anticiper au maximum son séjour au ski est une des clés pour réduire la facture. Réserver plusieurs mois à l’avance son logement, les forfaits de remontées mécaniques, voire son matériel, peut permettre de réaliser jusqu’à 40% d’économies. S’y prendre tôt est aussi un moyen d’étaler ses dépenses dans le temps. La réservation du logement est la première tâche dont il faut s’occuper, avec le versement des arrhes. Puis les éventuels billets de train peuvent être pris le mois suivant. Vient ensuite les cours de ski et le matériel.

Il ne faut pas hésiter à jeter un œil aux packages proposés par les agences de voyage, qui comprennent le logement, le forfait et la location de ski. Pour ceux disposant de la carte famille nombreuse, il est également possible de bénéficier de réductions. Enfin, l’idéal est de faire ses courses alimentaires avant de partir. Les prix affichés par les supérettes des stations de ski sont souvent très élevés, bien supérieurs à la moyenne du reste du territoire.

 

Où aller skier ?

Selon les stations et les massifs montagneux, le séjour au ski ne revient pas au même prix. Pour mieux se faire une idée, HomeToGo a dressé un comparatif des tarifs de 3,2 millions de locations de vacances en France et en Europe, réservées du 4 février au 8 avril 2017. Sans surprise, il ressort de ce baromètre que les Alpes affichent les prix les plus élevés. Pour une nuit à Val d'Isère pour quatre personnes, par exemple, il faut tabler sur un prix moyen de 468 euros entre février et mars. Les Alpes du Sud sont généralement moins coûteuses. Une nuit pour quatre personnes à Montgenèvre revient ainsi à 123 euros en moyenne.

Pour éviter des tarifs trop élevés, les skieurs peuvent se tourner vers d'autres massifs. Dans les Pyrénées, les vacanciers doivent débourser 119 euros en moyenne à Peyragudes (Hautes-Pyrénées), toujours pour une nuit et pour quatre personnes. Les Pyrénées Orientales peuvent revenir un peu plus chères, une nuit à font-Romeu représentant par exemple un coût de 172 euros pour quatre.

Les Vosges, le Jura et le Massif central offrent encore d'autres alternatives, avec des prix globalement moins élevés que dans les Alpes.

 

Pour en savoir plus : Locations, forfaits, bons plans : les stations de ski les moins chères

 

Nos partenaires pour votre réservation :