Partagez
Share to Google

Passer par un courtier en crédit immobilier pour l'achat d'un logement permet à l'emprunteur de se décharger de toutes les démarches : dossier, négociation avec les banques... ce professionnel s'occupe de tout. Le point sur un service auquel recourent de plus en plus d'emprunteurs.

Le courtier en crédit immobilier permet d'obtenir un meilleur taux à l'emprunteur

 


Le courtier en crédit immobilier, c'est quoi ?

Le courtier en crédit immobilier est chargé par un emprunteur d'obtenir les meilleures conditions de prêt immobilier. Son rôle est « de faire tout le boulot à la place de l'emprunteur », résume un professionnel du secteur. Le courtier s'occupe des démarches administratives, monte le dossier auprès de la banque et négocie toutes les modalités du prêt. « C'est un gain de temps et d'argent pour l'emprunteur », complète-t-il. Il est utile dans deux cas principalement : l'achat d'un logement, de la budgétisation du projet au calcul des mensualités et la renégociation ou le rachat de prêt. Pour ce faire, le professionnel effectue des simulations en fonction du profil de l'emprunteur. Ainsi armé le futur acheteur peut faire jouer la concurrence auprès des différents établissements bancaires.

Pour compléter la lecture : Le rôle du courtier en crédit immobilier

 

Le mandat

Avant d'entamer toute négociation, l'emprunteur doit donner mandat au courtier, l'autorisant à faire toutes les démarches à sa place. Le mandat n'étant pas exclusif, le souscripteur peut reprendre son autorisation à tout moment jusqu'à la signature du prêt. Les honoraires du courtier y sont obligatoirement mentionnés : s'il est gratuit, « 0 euro » sera inscrit. Par ailleurs, les partenaires bancaires avec qui le réseau en courtage travaille y seront listés. Enfin, un courtier ne peut exiger de paiement qu'une fois l'emprunteur devant le notaire. Autrement dit, une fois le prêt débloqué (ou la renégociation actée). La loi lui interdit de prélever un acompte. Il faut donc bien vérifier ce point dans le mandat.

Les principaux courtiers*

- Cafpi est le seul à posséder ses propres agences partout en France, les autres courtiers fonctionnant en franchises
- Meilleurtaux.com compte 210 agences franchisées partout en France et 350 conseillers
- Immoprêt possède plus de 60 franchises partout en France et 150 collaborateurs. Historiquement basé dans le Nord de l'Hexagone où les agences sont les plus nombreuses.
- Empruntis.com compte 85 agences en France
- ACE crédit possède 50 agences partout en France
- Vousfinancer recense 112 agences franchisées partout en France
- In&Fi crédit compte une centaine d'agences franchisées partout en France
- Artémis Courtage recense une quinzaine d'agences dans les principales villes de France, les plus nombreuses étant en Ile-de-France
- Credixia.com est un courtier 100% sur Internet
- AB Courtage compte une douzaine d'agences dans certaines régions de France

*Nombre d'agences et de conseillers au 1er juillet 2015

Combien ça coûte

Tous les courtiers ne se rémunèrent pas de la même façon. Quand le service est gratuit pour l'emprunteur, le courtier reçoit une commission de la banque. S'il est payant, il touche également une commission à laquelle s'ajoutent des honoraires réglés par l'emprunteur. En général, ces derniers se montent à 1% de la valeur du prêt. Mais chaque courtier est libre de choisir son mode de rémunération, certains facturant par exemple des frais en fonction du gain obtenu.

Prestations

Low-cost
Les courtiers « low-cost » proposent leurs services exclusivement sur Internet. L'emprunteur remplit un formulaire, à partir duquel le courtier consulte ses partenaires bancaires avant de l'orienter vers telle ou telle banque. Des conseillers sont joignables par téléphone mais c'est l'emprunteur qui ira négocier lui-même son prêt. Ce type de service est plutôt réservé aux acheteurs aguerris qui ont seulement besoin d'une comparaison entre les offres bancaires.

Full-service
Le courtier propose un accompagnement complet et individuel à l'emprunteur. Il le rencontre physiquement plusieurs fois, écoute son projet immobilier, rassemble les pièces pour monter un dossier, fait le tour des banques et négocie des offres de prêt en lieu et place de l'emprunteur. Il est présent à la signature de l'offre à la banque et à celle de l'acte d'achat chez le notaire.

Ce qui est négocié pour un prêt immobilier

Crédits

- Prêt à taux fixe
- Prêt à taux variable
- Prêts sociaux : prêt à taux zéro (PTZ), prêt d'accession sociale (PAS)...
- Prêt relais
- Prêt in fine

Options

- Modulation des échéances
- Transfert de prêt
- Pénalités de remboursement par anticipation

Renégociation et rachat de crédit

Changement de banque

- Frais de dossier
- Carte bleue gratuite
- Deux cartes bleues le temps du transfert des comptes

La majorité des courtiers en crédit immobilier négocient également l'assurance emprunteur.

Gain moyen

Le recours à un courtier a pour but d'obtenir le taux le plus bas possible en faisant jouer la concurrence entre banques. Les économies sur le coût total du prêt peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros, comme le montre l'exemple ci-dessous :

Coût total du prêt : 135.000 euros
Gain moyen réalisé : 16.000 euros

Source : Immoprêt, au 1er juillet 2015

Les documents à apporter au courtier

- Pièce d'identité de chaque emprunteur
- Livret de famille (si mariage ou enfants)
- Contrat de mariage
- Dernier avis d'imposition
- Déclaration de revenus si le prêt intervient entre mai et septembre
- Relevés de tous les comptes (courant, épargne, chèque)
- Tableau d'amortissement des prêts en cours
- Bail et quittances de loyer
- Trois dernières fiches de paie
- Compromis de vente ou contrat de construction


     TAUX DE CRÉDIT IMMOBILIER 2018      

- Taux immobilier novembre 2018



                         FÊTES DE FIN D'ANNÉE                          

- Repas, déco, cadeaux... Noël à budget maîtrisé
- Champagne bon et pas cher
- Sapin de Noël moins cher
- Foie gras à prix léger
- Jouets pas chers

 

 

  • SUIVRE ToutSurMesFinances

 

 

newsletter