Partagez
Share to Google

Son épouse avait contracté 27 emprunts en imitant sa signature, pour un montant de plus de 200 000 euros.

Un homme de 48 ans, habitant en Lorraine et père de quatre enfants, a décidé de porter plainte contre 14 organismes de prêt. En effet, ce dernier à découvert en 2009, juste après le suicide de son épouse, que sa femme avait, en imitant sa signature, contracté 27 crédits en trois ans pour un montant de 200 000 euros.

Selon Le Parisien/Aujourd'hui en France, qui révèle l'affaire, le père de famille attaque les organismes pour « manquement à leur obligation de vérification ». Ces organismes « n'ont pas procédé aux vérifications minimales de sincérité, alors que d'une part l'imitation de la signature était grossière, de l'autre la famille n'avait pas une capacité de remboursement suffisante, puisque le ménage ne gagnait que 2 300 euros par mois » estime l'avocat du plaignant dans les colonnes du quotidien.

Le journal indique que l'épouse avait par exemple contracté six emprunts auprès d'un seul et même organisme, pour un total de 45 000 euros. « L'épouse avait pris l'habitude d'imiter la signature de son époux, absent 200 jours par an pour raison professionnelle, pour contracter ces crédits » précise Le Parisien/Aujourd'hui en France.

Elle s'est suicidée en août 2009 « en laissant une lettre dans laquelle elle expliquait ne plus s'en sortir et craindre que sa famille ne lui pardonne pas de s'être autant endettée ». Aujourd'hui, le mari doit rembourser 5 900 euros par mois. Il a déposé un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.


     TAUX DE CRÉDIT IMMOBILIER 2018      

- Taux immobilier novembre 2018



                         FÊTES DE FIN D'ANNÉE                          

- Repas, déco, cadeaux... Noël à budget maîtrisé
- Champagne bon et pas cher
- Sapin de Noël moins cher
- Foie gras à prix léger
- Jouets pas chers

 

 

  • SUIVRE ToutSurMesFinances

 

 

newsletter