Smic brut, Smic net : quelle augmentation au 1er mai 2022 ?

Par Olivier Brunet
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Le Smic a été fixé à 10,85 euros brut l’heure au 1er mai 2022 contre 10,57 euros l’heure au 1er janvier 2022. L’augmentation 2022 se limite au minimum légal, comme depuis 2013, mais une nouvelle hausse va intervenir le 1er mai en raison de l’inflation. Elle concerne directement plus de 2 millions de personnes. Le Smic net doit évoluer dans les mêmes proportions.

Augmentation automatique en mai 2022 à cause de la hausse des prix

Le mécanisme de revalorisation automatique du Smic en cas de forte hausse du coût de la vie (d’au moins 2%), mesurée par l’indice national des prix à la consommation établi par l’Insee, s’est de nouveau déclenché, en vue d’une application au 1er mai 2022. Une augmentation de 2,65%, de 10,57 euros à 10,85 euros l’heure, est ainsi programmée, a annoncé le ministère du Travail, dans la même proportion que l’indice de référence des prix à la consommation pour les ménages les plus modestes entre novembre 2021 et mars 2022. Ce relèvement a été acté par un arrêté ministériel publié le 20 avril 2022 au Journal officiel.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait annoncé la couleur  sur TF1, le 17 mars 2022, que le Smic allait « être automatiquement revalorisé, sans doute avant l’été ». L’Insee avait averti la veille, dans sa notre de conjoncture du mois de mars, qu’une « nouvelle revalorisation pourrait également avoir lieu avant la fin du semestre compte tenu de l’évolution possible des prix ».

Ce mécanisme s’est déjà appliqué au 1er octobre 2021, l’inflation des salariés dont les rémunérations sont les plus faibles ayant augmenté de 2,2% entre novembre 2020 (référence utilisée pour la dernière actualisation) et août 2021. Le montant du Smic a  ainsi connu une hausse dans la même proportion, portant son montant brut à 10,48 euros l’heure au 1er octobre dernier, contre 10,25 euros au 1er janvier 2021.

Hausse du Smic de 0,9% au 1er janvier 2022

La revalorisation du Smic a atteint 0,9% au 1er janvier 2022, a fait savoir la ministre du Travail Élisabeth Borne le 16 décembre sur le plateau de CNews, compte tenu d’un taux d’inflation supérieur aux attentes. Cette annonce a été officialisée au travers de la publication, au Journal Officiel, du décret n° 2021-1741 du 22 décembre 2021.

Le groupe d’expert sur le Smic, chargé d’éclairer le gouvernement et les partenaires sociaux via la Commission nationale de la négociation collective sur le taux de revalorisation à appliquer au 1er janvier, avait préconisé une hausse de 0,5 à 0,6% du Smic au 1er janvier 2022.

Compte tenu de cette hausse de 0,9% au 1er janvier 2022, le Smic brut atteint 10,57 euros l’heure, soit 1.603,12 euros par mois, pour la période du 1er janvier au 30 avril 2022.

Pas de coup de pouce pour le Smic en 2022

Les salariés payés au Smic n’ont toujours pas eu droit à un coup de pouce au 1er janvier 2022, pour la dixième année consécutive. Le gouvernement a tout de même dû se résoudre à appliquer une augmentation supérieure à celle préconisée par le groupe d’experts sur le Smic, en raison de la forte hausse des prix à la consommation.

Trois ans après forte hausse de la prime d’activité décidée par Emmanuel Macron (bonus augmenté de 90 euros) et son élargissement à plus de 1,4 million de nouveaux bénéficiaires, le gouvernement n’a manifestement toujours pas l’intention d’augmenter le Smic davantage que le minimum légal.

La décision de ne pas augmenter le Smic au-delà de la formule de calcul a fait l’objet d’une officialisation par décret au mois de décembre 2021.

Augmentation du Smic limitée au minimum légal depuis 2013

Cette revalorisation est donc synonyme d’absence de coup de pouce, le gouvernement ayant fait savoir qu’il s’en tiendrait au minimum légal : un relèvement mécanique lié à l’application stricte d’une formule de calcul tenant compte de la hausse des prix à la consommation et de l’évolution du pouvoir d’achat des ouvriers et employés sur un an. Sous Emmanuel Macron, l’exécutif a eu pour habitude de suivre la recommandation du groupe d’experts indépendants sur le Smic, afin de ne pas entraver création d’emplois, l’objectif étant d’éviter d’augmenter le coût de la main d’œuvre pour les employeurs.

Lors du quinquennat de François Hollande, prédécesseur d’Emmanuel Macron, le Smic n’a connu qu’un coup de pouce, avec une hausse de 2% au 1er juillet 2012, juste après son élection à l’Élysée. Ensuite, le salaire minimum légal n’a bénéficié que de revalorisations mécaniques au 1er janvier de chaque année : +0,3% en 2013, +1,1% en 2014, +0,8% en 2015, +0,6% en 2016 et +0,9% en 2017.

Au total, le Smic aura augmenté :

  • de 11,17% sous la présidence d’Emmanuel Macron ;
  • de 5,86% sous la présidence de François Hollande.

Smic mensuel brut revalorisé de 42 euros, +91 euros sur un an

Le montant du Smic mensuel brut atteint, du fait des augmentations successives au 1er janvier et au 1er mai 2022, 1.645,58 euros pour une personne seule, soit une hausse de :

  • 42,46 euros de hausse par rapport au 1er janvier 2022 (+2,65%)
  • 56,11 euros de hausse par rapport au 1er octobre 2021 (+3,53%)
  • 91 euros de hausse par rapport au 1er janvier 2021 (+5,85%)

Le Smic mensuel avait été porté :

  • à 1.603,12 euros au 1er janvier 2022, en tenant compte de la revalorisation de 0,9% décidée, soit 13,65 euros d’augmentation
  • à 1.589,47 euros au 1er octobre 2021, en tenant compte de la revalorisation de 2,2% annoncée, soit 34,89 euros de hausse.

Au 1er janvier 2021, le Smic mensuel brut atteignait 1.554,58 euros (+15,13 euros vs 2020), contre :

  • 1.539,42 euros en 2020 (+18,20 euros vs 2019)
  • 1.521,22 euros en 2019 (+22,75 euros vs 2018)
  • et 1.498,47 euros en 2018

Smic net 2022 en hausse de 33,6 euros par mois au 1er mai

L’augmentation du Smic net mensuel 2022 atteint :

  • 33,61 euros par rapport au 1er janvier 2022
  • 44,42 euros par rapport au 1er octobre 2021
  • 72,04 euros sur un an, par rapport au 1er janvier 2021

En effet, d’après nos calculs, le montant du Smic net s’établit à 1.302,64 euros au 1er mai 2022, contre :

  • 1.269,03 euros du 1er janvier au 30 avril 2022
  • 1.258,22 euros du 1er octobre au 31 décembre 2021
  • 1.230,61 euros du 1er janvier au 30 septembre 2021

Le Smic net horaire devrait donc s’établir à 8,59 euros, soit une hausse de :

  • +22 centimes par rapport aux 8,37 euros perçus du 1er janvier au 30 avril 2022
  • +29 centimes par rapport aux 8,30 euros perçus du 1er octobre au 31 décembre 2021
  • +48 centimes par rapport aux 8,11 euros perçus du 1er janvier au 30 septembre 2021

Au 1er janvier 2021, 2,04 millions de salariés (hors jeunes en apprentissage, en stage et intérimaires) avaient bénéficié de la hausse du Smic, dont une majorité de femmes (près de 60%) et 27% des employés à temps partiel. Par « un effet de ricochet » la revalorisation du Smic conduira à des augmentations sectorielles pour les salariés de nombreuses branches professionnelles, dont les salaires minimum sont parfois inférieurs ou égaux au nouveau montant Smic. C’est par exemple le cas du niveau I de la grille des salaires de la branche des hôtels, cafés, restaurants (HCR), en attendant l’issue de la négociation en cours sur les salaires de la branche. Ces salaires ne pouvant être inférieurs au Smic, ils seront alignés sur la nouvelle valeur du Smic au 1er janvier 2022, soit 10,57 euros.

ARTICLES CONNEXES
Menu