Partagez
Share to Google

Le Smic est le salaire minimum légal en France. Toutes les informations sur les montants et taux du Smic en 2018 et 2019 compte tenu de sa revalorisation sans coup de pouce au 1er janvier 2019 décidée par M. Macron : Smic horaire, mensuel, annuel, brut et net et historique de son évolution.

smic brut net 2018

- Smic, définition
- Smic brut, Smic net, quelle différence ?
- Montant du salaire au Smic horaire et mensuel en 2018 et 2019
- Revalorisation 2017-2018-2019 du Smic
- Smic, Smig : signification
- Historique du Smic en quelques dates-clés

Le Smic, définition

Le Smic, un salaire minimum légal

Le Smic est le salaire minimum horaire obligatoire fixé par la loi en France. C’est donc un seuil de rémunération en-dessous duquel l’employeur n’a pas le droit de descendre pour rémunérer un salarié âgé d’au moins 18 ans, quel que soit son mode de paiement (à la tâche, à la pièce, au rendement, à la commission, etc.).

Le Smic s’applique aux salariés du privé, au personnel des établissements publics liés par un contrat de droit privé (contractuels), mais aussi indirectement aux agents de la fonction publique. Son montant est uniforme sur la quasi-totalité du territoire : France métropolitaine, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion, et dans certaines collectivités d’outre-mer (Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon). Le « Smic parisien » n’existe plus depuis près de 50 ans.

Salaire minimum souvent fixé en convention collective

En revanche, la loi ne prévoit pas de salaire minimum pour certaines situations particulières : il n’existe pas de majoration légale du Smic pour le travail de nuit ou le travail du dimanche. Toutefois, la convention collective ou l'accord collectif conclu dans l’entreprise peuvent prévoir l’octroi de primes, d’augmentations de salaires et/ou de repos compensateur.

Généralement, le Smic sert de référence pour l’établissement des grilles de salaires minima négociées en Convention collective nationale (CCN) dans les branches professionnelles comme la grande distribution, les salariés des particuliers employeurs (pour la garde à domicile) ou le secteur de l’hôtellerie-cafés-restauration (CHR, où l’on parle de « Smic hôtelier »). On parle alors de salaire minimum conventionnel et non de Smic.

Smic brut ou net, quelle différence ?

Officiellement, le montant du Smic est un Smic brut : c’est un Smic chargé, payé par l’employeur, incluant la rémunération et les charges sociales salariales. Un salarié ne perçoit pas le Smic brut mais le Smic net, après déduction des charges, dont la CSG (contribution sociale généralisée) et la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale).

Les cotisations peuvent varier suivant la taille de l'entreprise, son secteur d'activité et son d'implantation géographique. Le montant du Smic net n’est donc pas uniforme.

Enfin, le Smic est versé net d’impôt sur le revenu : un salaire au Smic n’est pas concerné par l’application du prélèvement à la source, en tout cas pour une personne seule.

Montant du salaire au Smic horaire et mensuel en 2017, 2018 et 2019

Taux du Smic horaire brut et net 2017-2018-2019

Le taux horaire du Smic pour 2019 n'est pas encore complètement arrêté. Il sera définitivement fixé dans le courant du mois de décembre 2019 et pourrait dépasser la barre des 10 euros pour la première fois. Selon nos calculs, basés sur l’augmentation de 1,8% annoncée par le gouvernement dans les médias, le Smic horaire brut 2019 atteindrait 10,06 euros.

Toujours selon nos calculs, le Smic net horaire au 1er janvier 2019 atteindrait 7,97 euros.

Pour 2018, le montant actuel du Smic horaire brut est fixé à 9,88 euros, soit une augmentation de 1,2% par rapport à 2017 (9,76 euros). Le Smic horaire net 2018 a augmenté en deux temps.

Le Smic net au 1er janvier 2018 ressortait à 7,74 euros au 1er janvier 2018 (source : calcul Toutsurmesfinances.com, confirmé par ministère du Travail). Ce taux horaire tient compte du relèvement du taux de CSG (contribution sociale généralisée, +1,7 point), de la suppression immédiate des cotisations maladie (-0,75 point) et de la diminution des cotisations chômage (taux ramené de 2,40 à 0,95% soit -1,45 point).

Le Smic net au 1er octobre 2018 a été porté à 7,83 euros, la suppression totale des cotisations chômage (soit un taux nul depuis le 1er octobre 2018), étant intervenue à cette date.

Le taux horaire du Smic se montait à 9,76 euros brut en 2017. Il avait bénéficié d’une revalorisation de 0,9% par rapport à 2016. Après déduction des cotisations sociales salariales et de la CSG-CRDS, le Smic net était de 7,60 euros environ (7,58 euros selon Service-Public.fr).

Smic horaire pour un mineur à 16 ans ou 17 ans

Le montant du Smic peut être réduit pour les travailleurs âgés de moins de 18 ans. La valeur du Smic brut minoré d'un salarié mineur varie selon son âge :
- 16 ans ou moins (Smic -20%) : 7,74 euros l’heure en 2016, 7,81 euros en 2017, 7,90 euros en 2018 et 8,05 euros l'heure en 2019 (estimation)
- 17 ans (Smic -10%) : 8,70 euros l’heure en 2016, 8,78 euros en 2017, 8,89 euros l'heure en 2018 et 9,05 euros l'heure en 2019 (estimation)

De même, une décote sur le Smic s’applique dans le cadre d’un contrat de professionnalisation pour les apprentis, y compris lorsqu’on est majeur. Le salaire minimum indexé sur le Smic est alors calculé selon l’âge, le niveau de formation ou l’année d’exécution du contrat. En savoir plus > Grille de salaire 2018 en apprentissage, contrat pro, alternance

Montant du Smic mensuel brut et net 2018-2019

Combien touche un Smicard par mois ? Tout dépend du nombre d’heures travaillées, sachant que 25% des personnes travaillant à temps partiel sont payées au Smic, contre moins de 10% pour les salariés à temps plein.

Par commodité, le montant du Smic mensuel est calculé sur la base de la durée légale hebdomadaire de travail, soit 35 heures par semaine, représentant 151,67 heures par mois.

Le montant par mois du Smic en 2017 pour un salarié majeur est le suivant :
- Smic mensuel brut : 1.480,27 euros en 2017
- Smic mensuel net : 1.153 euros (source : ministère du Travail), 1.151,50 euros (source : Insee), 1.149,07 euros (sources : circulaire du ministère de l'Agriculture, Service-Public.fr)

En 2018, le Smic mensuel a atteint :
- Smic brut 2018 : 1.498,47 euros bruts
- Smic net 2018 (au 1er janvier) : 1.174 euros (sources : calcul Toutsurmesfinances.com, Insee)

Pour la nouvelle année, le Smic mensuel devrait atteindre :
- Smic brut 2019 : 1.525,44 euros bruts
- Smic net 2019 (au 1er janvier) : 1.209 euros (source : calcul Toutsurmesfinances.com)

Le montant du Smic mensuel net a évolué comme suit ces dernières années (source Insee) :
- 2019 : à paraître
- 2018 : 1173,60 euros (jusqu'au 30 septembre 2018)
- 2017 : 1151,50 euros
- 2016 : 1141,61 euros
- 2015 : 1135,99 euros
- 2014 : 1128,70 euros
- 2013 : 1120,43 euros
- 2012 (juillet à décembre) : 1116,87 euros
- 2012 (janvier à juin) : 1096,88 euros
- 2011 (décembre) : 1094,71 euros
- 2011 (janvier à novembre) : 1072,07 euros
- 2010 : 1056,24 euros

Montant du Smic annuel 2017-2018-2019

Pour un contrat de travail à 35 heures, le Smic annuel est selon les années, le suivant :

- Smic annuel 2019 : salaire brut de 18.305,28 euros (montant provisoire, estimation Toutsurmesfinances.com), soit un Smic annuel net 2019 estimé de 14.505 à 14.508 euros.

- Smic annuel 2018 : salaire brut de 17.981,64 euros, soit un Smic annuel net 2018 de 14.087 à 14.092 euros (calculs Toutsurmesfinances.com) sur la base de son taux horaire au 1er janvier 2018 et 14.128 euros en tenant compte de la suppression des cotisations chômage au 1er octobre 2018.

- Smic annuel 2017 : salaire brut 17.763,24 euros, soit un Smic net annuel 2017 de 13.788 à 13.836 euros.

- Smic annuel 2016 : salaire brut de 17.599,40 euros, soit 13.670,51 euros de Smic annuel net.

Revalorisation du Smic : quelle augmentation en 2019 ?

Augmentation du Smic en janvier 2019

Le Premier ministre Édouard Philippe a fermé la porte à un "coup de pouce supplémentaire" du salaire minimum. Les smicards devront se contenter de la revalorisation légale au 1er janvier 2019, soit environ 1,8% d’augmentation par rapport au 1er janvier 2018.

Cette hausse va être complétée par le versement de la prime d’activité, dont le montant est appelé à grimper à 220 euros pour un Smic à temps plein, contre moins de 160 euros à fin 2018, suite aux annonces d’Emmanuel Macron du 10 décembre 2018.

Revalorisation du Smic en janvier 2018

Le Smic a connu une augmentation de 1,23% au 1er janvier 2018 (et non 1,24% comme annoncé initialement). Cette revalorisation du salaire minimum intervient sans coup de pouce, selon une application stricte des règles de prévues par les textes. L'annonce de la hausse du Smic a été faite par le gouvernement le 15 décembre 2017 sans attendre la Commission nationale de la négociation collective (CNNC). Le groupe d'experts chargé d'éclairer l'avis de la CNNC et la décision du gouvernement avait émis cette année plusieurs recommandations :
- absence de coup de pouce sur le montant du Smic au 1er janvier 2018
- réforme nécessaire de la formule de calcul du Smic prenant la forme soit d'un gel du Smic (suppression de toute règle d’indexation obligatoire) soit d'une indexation partielle sur l'inflation uniquement

Le taux horaire du Smic 2018 a été définitivement acté par décret paru le 21 décembre 2017 au Journal Officiel.

Selon Christophe Castaner, délégué général de La République en  Marche (LREM), le parti d'Emmanuel Macron, le gouvernement n'a pas l'intention de remettre en cause le principe d'indexation automatique du Smic dans l'immédiat, comme l'atteste la hausse décidée au 1er janvier 2018. Mais le sujet de la réforme du Smic pourrait être remis à l'ordre du jour dans le cadre du projet de loi Pacte pour la croissance et la transformation des entreprises porté par le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, qui porte notamment sur la réforme de l'épargne salariale.

Revalorisation du Smic 2017 en décembre 2016

Le montant du Smic au 1er janvier 2017 a été annoncée le lundi 19 décembre par l'ancienne ministre du Travail Myriam El Khomri : il se monte à 9,76 euros brut, soit une augmentation de 0,93% par rapport à 2016. Son taux horaire a été définitivement fixé par un décret interministériel paru le 23 décembre 2016 au Journal Officiel. Le groupe d’experts indépendants sur le Smic chargé d'émettre un avis sur son évolution avait recommandé de ne pas accorder de coup de pouce en 2017. Un avis que l'ancien gouvernement a sans surprise suivi : interrogé par nos soins sur le sujet, l'ex-ministre de l'Economie et des Finances Michel Sapin avait préalablement laissé entendre qu'il était favorable à une revalorisation sans coup de pouce. En 2016, l’augmentation du Smic avait atteint 0,6% par rapport à 2015.

Indexation du Smic : comment ça marche

La revalorisation du Smic relève du gouvernement, qui prend sa décision entre le 15 et le 20 décembre de chaque année, en principe après avis de la Commission nationale de la négociation collective (CNNC) et la remise d'un rapport d'un groupe d'experts composé d'économistes. 

L'évolution du salaire minimum repose à la fois sur une indexation du Smic sur l'inflation mais aussi sur l'évolution des salaires.

Le Smic est ainsi revalorisé au 1er janvier de chaque année en tenant compte en partie de l’inflation (hausse du coût de la vie mesurée pour les 20% des plus pauvres) et des gains de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés (indicateur nommé salaire horaire de base des ouvriers et employés ou SHBOE). Le gouvernement peut décider d’accorder un coup de pouce lors de la revalorisation annuelle, mais aussi à tout moment. De plus, les règles de revalorisation prévoient un ajustement automatique en cours d’année si l'indice des prix à la consommation calculé par l’Insee augmente d'au moins 2% par rapport à celui observé lors de la dernière hausse annuelle du Smic.

En dehors de l'augmentation de 2% intervenue en juillet 2012 après l'élection de François Hollande comme président de la République, aucun coup de pouce n'a été accordé depuis l'année 2006.

Augmentation et historique du Smic horaire depuis 2000 (montant brut)

Le Smic a toujours augmenté chaque année depuis l'an 2000.

Augmentation du Smic brut horaire
depuis 2000
Année Smic horaire brut
en euros
Augmentation
2019 10,06 (estimation)
1,8%
2018 9,88 1,2%
2017 9,76 0,9%
2016 9,67 0,6%
2015 9,61 0,8%
2014 9,53 1,1%
2013 9,43 0,3%
2012 9,40 2,0%
2012 9,22 0,3%
2011 9,19 2,1%
2011 9,00 1,6%
2010 8,86 0,5%
2009 8,82 1,3%
2008 8,71 0,9%
2008 8,63 2,3%
2007 8,44 2,1%
2006 8,27 3,0%
2005 8,03 5,5%
2004 7,61 5,8%
2003 7,19 5,3%
2002 6,83 2,4%
2001 6,67 4,1%
2000 6,41 3,2%

Emmanuel Macron et le gouvernement d'Edouard Philippe n'ont pas appliqué d'augmentation du Smic au 1er juillet 2017, contrairement à François Hollande en juillet 2012.

Smic, Smig : signification

Que veut dire le mot Smic ? Salaire minimum interprofessionnel de croissance. Cette appellation du salaire plancher est en vigueur depuis 1970. Le Smic a alors remplacé le Smig (salaire minimum interprofessionnel garanti).

Dans le département d’outre-mer (Dom) de Mayotte, le salaire minimum s’appelle encore le Smig. Son montant est différent de celui du Smic métropolitain : son taux horaire brut a été fixé à 7,30 euros au 1er janvier 2016, 7,37 euros au 1er janvier 2017 et 7,46 euros au 1er janvier 2018.

Depuis le 1er janvier 2015, la revalorisation du Smig mahorais est indexée celle du Smic national et fixée selon les années soit par décret, soit par arrêté du Préfet de Mayotte.

Historique du Smic en quelques dates-clés

1950 : Création du Smig
Le Smig a été créé en 1950. Il s’élève alors à 64 francs (1,66 euros) par mois pour les personnes résidant dans les régions, et à 78 francs (2,03 euros) pour les habitants de la région parisienne. Depuis 1952, le SMIG est indexé sur l’inflation.

1970 : Du Smig au Smic
Institué sous la présidence de Georges Pompidou par la loi du 2 janvier 1970, le Smic a pris la suite du Smig (salaire minimum interprofessionnel garanti), créé en 1950.

2010 : Revalorisation au 1er janvier
Depuis 2010, la revalorisation du Smic intervient au 1er janvier, au lieu du 1er juillet.

2012 : dernier coup de pouce sur le Smic
La dernière augmentation du Smic effectuée en dehors de la stricte application des règles de revalorisation est intervenue au 1er juillet 2012, au début du quinquennat de François Hollande.