Fiche pratique de la revalorisation des retraites 2018, 2019 et 2020

Partagez

A partir de 2018, l'indexation annuelle des retraites de base s'applique au 1er janvier. La prochaine revalorisation des pension de base entrera donc en vigueur seulement le 1er janvier 2019. Pour dégager des économies, les pensions de base seront revalorisées de 0,3% en 2019 et 2020, c'est-à-dire en dessous de l'inflation. Et afin de résorber les déficits des régimes complémentaires des salariés, les pensions Arrco et Agirc ont été augmentées d'à peine 0,6% au 1er novembre 2018.

Les pensions de base sont revalorisées tous les 1er octobre et les pensions complémentaires tous les 1er novembre ou 1er janvier

- Revalorisation de 0,6% des retraites Agirc-Arrco en 2018 et de 0,3% pour les retraites de bases en 2019 et 2018

- Historique de la revalorisation des pensions de retraite depuis 1949

- Principe de la revalorisation des retraites

- Date de revalorisation 2018-2019 : quand l'augmentation de la retraite a-t-elle lieu ?

- Barème de calcul de la revalorisation : taux et coefficient

Revalorisation des retraites de 0,6% des retraites Agirc-Arrco en 2018 et de 0,3% des retraites de base en 2019 et 2020

Revalorisation des retraites de base de 0,8% au 1er octobre 2017, de 0,3% au 1er janvier 2019 et au 1er janvier 2020 et de 0,6% au 1er novembre 2018 pour les retraites complémentaires

Le gouvernement a décidé d'appliquer une revalorisation des pensions de retraite de base de 0,8% au 1er octobre 2017. Cette mesure a été officialisée par une circulaire de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) datée du 26 septembre 2017.

Cette revalorisation des retraites de base était conforme à l'application de la formule de calcul et légèrement inférieure aux prévisions 2017 de la Commission des comptes de la sécurité sociale (CCSS), qui avait anticipé une hausse de 0,9% dans ses projections.

Cette revalorisation est intervenue après trois ans de gel ou de revalorisation minimum : les pensions de base n'avaient pas été revalorisées en 2014, ni en 2016 et la dernière augmentation appliquée en 2015 avait été limitée à 0,1% en 2015 dans un contexte d'inflation très faible.

Pour les retraités assujettis au taux plein de la contribution sociale généralisée (CSG), la revalorisation de 0,8% sur les retraites de base a été rognée par la hausse de la CSG de 1,7 point entrée au vigueur au 1er janvier 2018. Le taux plein de la CSG, prélevée directement sur les pensions, est ainsi passé de 6,6% à 8,3%. Les retraités exonérés de CSG ou bénéficiant du taux réduit de 3,8% (soit, au total, 40% des pensionnés) ne sont pas concernés par la hausse.

Compte tenu de la croissance économique plus faible que prévu et de la volonté de Paris de rester sous la barre des 3% de déficit public imposée par Bruxelles, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019 prévoit une moindre revalorisation de certaines prestations. C'est le cas des retraites de base qui vont être revalorisées de seulement 0,3% en 2019 et en 2020, soit un niveau largement inférieur au taux attendu de l'inflation. En d'autres termes, les retraités vont perdre du pouvoir d'achat dans les deux prochaines années.

Du côté des retraites complémentaires du secteur privé, les conseils d'administration de l'Arrco (le régime de retraite complémentaire des non cadres et cadres) et de l'Agirc (le régime de retraite complémentaire des seuls cadres) avaient décidé de ne pas augmenter la valeur de service des points au 1er novembre 2017. Au 1er novembre 2018, les pensions complémentaires Agirc-Arrco ont été revalorisées de 0,6%. La valeur de service des points Arrco a été fixée à 1,2513 euros et celle des points Agirc à 0,4352 euros.

Comme pour les retraites de base, il s'agit d'une désindexation. En effet, L'accord signé le 30 octobre 2015 par les partenaires sociaux, gestionnaires de l'Arrco et de l'Agirc, a prévu une sous-indexation (déjà mise en place en 2014 et 2015) des pensions complémentaires de 1 point par rapport à l'inflation pour les années 2016, 2017 et 2018 en vue de réduire les déficits des deux régimes.

Or, la hausse des prix ayant été inférieure à 1% en 2017 et à 1,6% en 2018, c'est ce qui explique pourquoi la revalorisation des retraites Arrco et Agirc a été nulle l'an passé et atteint seulement 0,6% cette année. Il s'agit donc de la première augmentation des retraites complémentaires des salariés depuis 2014. Reste que, comme l'indexation est inférieure à l'inflation, les retraités vont là aussi perdre en pouvoir d'achat cette année.

Quelle hausse de pension de base pour un retraité ?

Un retraité qui a effectué une carrière complète au régime général perçoit en moyenne une pension de la Sécurité sociale d'un montant de 1.074 euros bruts (hors retraite complémentaire, montant moyen 2016). La pension versée par le régime général (Cnav ou Carsat) a donc augmenté en moyenne de 8,59 euros (montant brut) par mois depuis le 1er octobre 2017.

Report de la revalorisation d'octobre 2018 à janvier 2019

Promulguée le 31 décembre 2017 au Journal Officiel, La loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2018 prévoit que la revalorisation des retraites de base est repousée au 1er janvier. La prochaine indexation annuelle des pensions de base va ainsi avoir lieu seulement au 1er janvier 2019 et non au 1er octobre 2018.

La ministre des Solidarité et de la Santé Agnès Buzyn n'a pas caché, lors de la présentation du texte à la presse, que ce report de trois mois va permettre à la branche vieillesse de la Sécurité sociale de réaliser des économies. Au passage, la mesure permet d'aligner les dates de revalorisation annuelle des retraites de base et de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), le remplaçant du minimum vieillesse depuis 2006.

Fixée au 1er avril, comme pour tous les minima sociaux, l'indexation annuelle de l'Aspa sera avancée au 1er janvier à partir de 2019. En attendant, l'ex-minimum vieillesse sera revalorisé de 30 euros au 1er avril 2018, 35 euros au 1er janvier 2019 et 35 euros au 1er janvier 2020. Cette augmentation de 100 euros en trois ans, promise par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle, va porter l'Aspa à 903 euros par mois.

Historique de revalorisation des retraites : augmentation depuis 1949

Historique de revalorisation de la retraite de la Sécurité sociale

Depuis les débuts de la Sécurité sociale, les pensions de retraite de base versées en France ont bénéficié d'une augmentation presque tous les ans. C'est seulement sur la période récente que les retraités ont subi un gel de leur pension de retraite (absence de revalorisation), en 2014 et en 2016, sous le quinquennat de François Hollande.

Certaines années ont connu plusieurs hausses successives, c'était même la règle pendant presque 20 ans, de 1974 à 1992, lorsque Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand étaient présidents de la République. La revalorisation de la retraite de base intervenait alors deux fois par an.

Historique de revalorisation - Retraite Sécurité sociale
  Date de revalorisation de la pension     Coefficient de revalorisation     Taux de revalorisation  
 1er janvier 2020 1,003 0,30%
 1er janvier 2019 1,003 0,30%
 1er octobre 2017 1,008 0,80%
 1er octobre 2015 1,001 0,10%
 1er avril 2013 1,013 1,30%
 1er avril 2012 1,021 2,10%
 1er avril 2011 1,021 2,10%
 1er avril 2010 1,009 0,90%
 1er avril 2009 1,01 1,00%
 1er septembre 2008 1,008 0,80%
 1er janvier 2008 1,011 1,10%
 1er janvier 2007 1,018 1,80%
 1er janvier 2006 1,018 1,80%
 1er janvier 2005 1,02 2,00%
 1er janvier 2004 1,017 1,70%
 1er janvier 2003 1,015 1,50%
 1er janvier 2002 1,022 2,20%
 1er janvier 2001 1,022 2,20%
 1er janvier 2000 1,005 0,50%
 1er janvier 1999 1,012 1,20%
 1er janvier 1998 1,011 1,10%
 1er janvier 1997 1,012 1,20%
 1er janvier 1996 1,02 2,00%
 1er juillet 1995 1,005 0,50%
 1er janvier 1995 1,012 1,20%
 1er janvier 1994 1,02 2,00%
 1er janvier 1993 1,013 1,30%
 1er juillet 1992 1,018 1,80%
 1er janvier 1992 1,01 1,00%
 1er juillet 1991 1,008 0,80%
 1er janvier 1991 1,017 1,70%
 1er juillet 1990 1,013 1,30%
 1er janvier 1990 1,0215 2,15%
 1er juillet 1989 1,012 1,20%
 1er janvier 1989 1,013 1,30%
 1er juillet 1988 1,013 1,30%
 1er janvier 1988 1,026 2,60%
 1er juillet 1987 1,01 1,00%
 1er janvier 1987 1,018 1,80%
 1er octobre 1986 1,005 0,50%
 1er janvier 1986 1,013 1,30%
 1er juillet 1985 1,028 2,80%
 1er janvier 1985 1,034 3,40%
 1er juillet 1984 1,022 2,20%
 1er janvier 1984 1,018 1,80%
 1er juillet 1983 1,04 4,00%
 1er janvier 1983 1,04 4,00%
 1er juillet 1982 1,074 7,40%
 1er janvier 1982 1,067 6,70%
 1er juillet 1981 1,062 6,20%
 1er janvier 1981 1,067 6,70%
 1er juillet 1980 1,064 6,40%
 1er janvier 1980 1,054 5,40%
 1er juillet 1979 1,04 4,00%
 1er janvier 1979 1,065 6,50%
 1er juillet 1978 1,044 4,40%
 1er janvier 1978 1,082 8,20%
 1er juillet 1977 1,071 7,10%
 1er janvier 1977 1,086 8,60%
 1er juillet 1976 1,082 8,20%
 1er janvier 1976 1,083 8,30%
 1er juillet 1975 1,096 9,60%
 1er janvier 1975 1,063 6,30%
 1er juillet 1974 1,067 6,70%
 1er janvier 1974 1,082 8,20%
 1er avril 1973 1,109 10,90%
 1er avril 1972 1,115 11,50%
 1er avril 1971 1,101 10,10%
 1er avril 1970 1,119 11,90%
 1er novembre 1969 1,03 3,00%
 1er avril 1969 1,0435 4,35%
 1er janvier 1969 1,04 4,00%
 1er avril 1968 1,056 5,60%
 1er avril 1967 1,058 5,80%
 1er avril 1966 1,069 6,90%
 1er avril 1965 1,11 11,00%
 1er avril 1964 1,12 12,00%
 1er avril 1963 1,16 16,00%
 1er avril 1962 1,15 15,00%
 1er avril 1961 1,077 7,70%
 1er avril 1960 1,105 10,50%
 1er avril 1959 1,135 13,50%
 1er avril 1958 1,075 7,50%
 1er avril 1957 1,12 12,00%
 1er avril 1956 1,085 8,50%
 1er avril 1955 1,09 9,00%
 1er avril 1953 1,2 20,00%
 1er avril 1952 1,1 10,00%
 1er janvier 1951 1,16 16,00%
 1er janvier 1950 1,15 15,00%
 1er avril 1949 1,15 15,00%
 1er janvier 1949 1,17 17,00%

Sources : Cnav, calculs Toutsurmesfinances.com

 

Taux de revalorisation de pension le plus élevé et le plus faible

C'est au début de la Sécurité sociale que les pensions de retraite ont augmenté le plus vite, lorsque la population française était plus jeune et qu'il y avait beaucoup moins de retraités. Le taux de revalorisation record a été constaté sous la IVème République, le 1er avril 1953, avec une augmentation des pensions de vieillesse de 20%.

En dehors des années de gel, le taux de revalorisation le plus faible est intervenu au 1er octobre 2015 sous François Hollande (gouvernement Valls II) avec une revalorisation de seulement 0,1%.

Date de revalorisation variable dans le temps

C'est en 2015 que l'augmentation des retraites de base a été instituée au 1er octobre. Par le passé, la date de revalorisation a été fixée au 1er janvier ou au 1er avril de chaque année. Lorsque la hausse était semestrielle, l'évolution intervenait au 1er janvier, puis au 1er juillet de chaque année. Le report au 1er janvier de l'indexation annuelle des pensions de base à partir de 2018 constitue donc, en quelque sorte, un retour à la situation antérieure.

Revalorisation des retraites complémentaires : historique de la valeur du point Arrco - Agirc

La valeur du point Arrco et du point Agirc servant au calcul des retraites complémentaires n'a pas toujours connu une période de gel comme actuellement. Les augmentations annuelles ont même souvent dépassé 10% par an à l'Agirc dans les années 1970 et au début des années 1980, dans un contexte d'inflation nettement beaucoup plus élevée.

Valeur point Agirc depuis 1970

Revalorisation du point Agirc de 1970 à 2018
Année Date revalorisation Valeur point Agirc Taux de revalorisation
2018 1er novembre 0,4378 € 0,60%
2017
1er novembre 0,4352 € 0,00%
2016 1er novembre 0,4352 € 0,00%
2015 1er avril 0,4352 € 0,00%
2014 1er avril 0,4352 € 0,00%
2013 1er avril 0,4352 € 0,51%
2012 1er avril 0,4330 € 2,30%
2011 1er avril 0,4233 € 0,41%
2010 1er avril 0,4216 € 0,72%
2009 1er avril 0,4186 € 1,30%
2008 1er avril 0,4132 € 1,46%
2007 1er avril 0,4073 € 1,71%
2006 1er avril 0,4005 € 1,65%
2005 1er avril 0,3940 € 2,00%
2004 1er avril 0,3862 € 1,75%
2003 1er avril 0,3796 € 1,60%
2002 1er avril 0,3737 € 1,60%
2001 1er avril 2,4126 francs 2,30%
2000 1er janvier 2,3586 francs 0,00%
1999 1er janvier 2,3586 francs 0,40%
1998 1er janvier 2,3492 francs 0,00%
1997 1er janvier 2,3492 francs 0,50%
1996 1er janvier 2,3375 francs 1,50%
1995 1er janvier 2,3030 francs 0,00%
1994 1er janvier 2,3030 francs 0,00%
1993 1er janvier 2,3030 francs 2,70%
1992 1er janvier 2,2420 francs 2,90%
1991 1er janvier 2,1790 francs 4,10%
1990 1er janvier 2,0930 francs 2,30%
Ci-dessous : revalorisation 2 fois par an, en janvier et juillet (sauf 1988, 1972 et 1970)
Année Date revalorisation Valeur point Agirc Taux de revalorisation
1989 1er juillet 2,045 francs 1,29%
1989 1er janvier 2,0190 francs 2,33%
1988 1er janvier 1,9730 francs 2,33%
1987 1er juillet 1,928 francs 0,73%
1987 1er janvier 1,9140 francs 1,54%
1986 1er juillet 1,885 francs 0,96%
1986 1er janvier 1,8670 francs 1,52%
1985 1er juillet 1,839 francs 2,74%
1985 1er janvier 1,7900 francs 3,11%
1984 1er juillet 1,736 francs 0,93%
1984 1er janvier 1,7200 francs 3,61%
1983 1er juillet 1,660 francs 5,73%
1983 1er janvier 1,5700 francs 3,29%
1982 1er juillet 1,520 francs 3,40%
1982 1er janvier 1,4700 francs 6,68%
1981 1er juillet 1,378 francs 5,03%
1981 1er janvier 1,3120 francs 7,54%
1980 1er juillet 1,220 francs 5,54%
1980 1er janvier 1,1560 francs 5,67%
1979 1er juillet 1,094 francs 5,19%
1979 1er janvier 1,0400 francs 4,00%
1978 1er juillet 1,000 francs 5,00%
1978 1er janvier 0,9524 francs 4,66%
1977 1er juillet 0,910 francs 2,94%
1977 1er janvier 0,8840 francs 4,00%
1976 1er juillet 0,850 francs 4,94%
1976 1er janvier 0,8100 francs 7,14%
1975 1er juillet 0,756 francs 5,00%
1975 1er janvier 0,7200 francs 6,67%
1974 1er juillet 0,675 francs 8,87%
1974 1er janvier 0,6200 francs 3,33%
1973 1er juillet 0,600 francs 7,14%
1973 1er janvier 0,5600 francs 2,75%
1972 1er juillet 0,545 francs 11,22%
1971 1er juillet 0,490 francs 8,89%
1971 1er janvier 0,4500 francs 3,45%
1970 1er juillet 0,435 francs 7,41%
Source : Agirc-Arrco

 

Valeur point ARRCO depuis 1999

Revalorisation du point Arrco de 1999 à 2018
Année Date de revalorisation Valeur du point Arrco Taux de revalorisation
2018 1er novembre 1,2588 € 0,60%
2017
1er novembre 1,2513 € 0,00%
2016 1er novembre 1,2513 € 0,00%
2015 1er avril 1,2513 € 0,00%
2014 1er avril 1,2513 € 0,00%
2013 1er avril 1,2513 € 0,80%
2012 1er avril 1,2414 € 2,30%
2011 1er avril 1,2135 € 2,11%
2010 1er avril 1,1884 € 0,72%
2009 1er avril 1,1799 € 1,30%
2008 1er avril 1,1648 € 1,46%
2007 1er avril 1,1480 € 1,71%
2006 1er avril 1,1287 € 1,65%
2005 1er avril 1,1104 € 2,00%
2004 1er avril 1,0886 € 1,75%
2003 1er avril 1,0698 € 1,60%
2002 1er avril 1,0530 € 1,60%
2001 1er avril 6,7983 francs 1,90%
2000 1er avril 6,6717 francs 0,80%
1999 1er avril 6,6186 francs 0,90%
1999 6,5596 francs (au 1er janvier)
Source : Agirc-Arrco

 

Principe de la revalorisation de pensions de retraite

La revalorisation annuelle vise à répercuter sur le montant des pensions la hausse des prix à la consommation (hors tabac). Ce mécanisme évite aux retraités de perdre en pouvoir d'achat. La revalorisation porte sur les retraites de base et sur les retraites complémentaires, mais avec un calendrier et des modes d'indexation différents.

Tous les retraités, qu'ils aient été salariés affiliés au régime général de la Sécurité sociale, agents de la fonction publique ou des régimes dits « spéciaux » (EDF, SNCF, RATP, Banque de France...), salariés ou non salariés agricoles, travailleurs indépendants (artisans, commerçants, chefs d'entreprise), professions libérales (médecins, avocats, architectes, experts-comptables, notaires...), bénéficient de la revalorisation annuelle.

Le dispositif s'applique aussi bien aux retraités de droit direct que de droit indirect, c'est-à-dire aux veufs et veuves qui perçoivent une fraction des pensions que leur époux ou épouse défunt touchait ou aurait dû toucher à la retraite. Les bénéficiaires de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), qui remplace depuis 2006 le minimum vieillesse, se voient également appliquer une revalorisation.

Date de revalorisation 2018-2019 : quand l'augmentation de la retraite a-t-elle lieu ?

Date de la revalorisation des retraites de base et date de versement

De 2015 à 2017, la date de revalorisation annuelle des retraites de base a été instaurée au 1er octobre. A partir de 2018, l'indexation a lieu le 1er janvier. Du coup, la prochaine revalorisation des pensions de base aura lieu le 1er janvier 2019.

Les pensions versées par les régimes de base des salariés (l'Assurance retraite), des indépendants (la Sécurité sociale des indépendants qui a remplacé RSI le 1er janvier 2018) et du monde agricole (la MSA) étant payées à terme « échu », soit au terme du mois (généralement au début du mois suivant), l'indexation sera appliquée au montant perçu début février 2019 pour la pension versée au titre du mois de janvier.

Pour les retraites de base des professions libérales, des agents de la fonction publique et des régimes spéciaux (SNCF, RATP notamment), la revalorisation interviendra à la fin du mois concerné, c'est-à-dire dès fin janvier 2019.

Retraites complémentaires : date de revalorisation du point Arrco et Agirc

Les pensions complémentaires Arrco (versées à tous les salariés) et Agirc (servies aux seuls cadres) étaient jusqu'il y a peu revalorisées le 1er avril. L'accord signé le 30 octobre 2015 par le patronat et les syndicats, gestionnaires des deux régimes, a repoussé l'indexation de la valeur du point au 1er novembre à compter de 2016.

Les retraites complémentaires sont payées à terme « à échoir », c'est-à-dire au début de chaque mois pour lequel la pension est due. Ainsi, les salariés retraités vont disposer, début novembre, du nouveau montant de leur retraite de base, de leur retraite Arrco et, s'ils étaient cadres, de leur retraite Agirc.

Date de revalorisation des complémentaires dans d'autres régimes de retraite

La date de revalorisation des pensions complémentaires des agents non titulaires de la fonction publique (versées par l'Ircantec), des travailleurs indépendants et des agriculteurs est alignée sur celle des retraites de base. Soit le 1er janvier (paiement début février) à compter de 2019.

C'est également le cas de la valeur du point de retraite de base des professions libérales. Leurs retraites complémentaires sont, déjà, revalorisées au 1er janvier pour un paiement fin janvier. Cette date de revalorisation concerne les régimes suivants :

- CARCDSF : chirurgiens-dentistes et sages-femmes

- CARMF : médecins libéraux de France

- CARPIMKO : auxiliaires médicaux (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes, orthoptistes)

- CARPV : vétérinaires

- CAVAMAC : agents généraux d'assurances

- CAVEC : experts-comptables et commissaires aux comptes

- CAVOM : officiers publics ministériels (huissiers de justice, des greffiers près des tribunaux de commerce, des commissaires-priseurs)

- CAVP : pharmaciens

- CIPAV : micro-entrepreneurs (ex auto-entrepreneurs), ingénieurs, consultants, architectes, géomètres-experts, osthéopathes, moniteurs de ski...

- CRN : notaires

Dans le régime de retraite des avocats, géré par la Caisse nationale du barreau français (CNBF), la date de revalorisation des pensions de base, comme des pensions complémentaires, est fixée au 1er janvier et entre en vigueur fin janvier.

Barème de calcul de la revalorisation : taux et coefficient par année et par régime

Calcul de la revalorisation : indexation sur l'inflation depuis 1993

Depuis la réforme Balladur de 1993, les retraites de base ne sont plus indexées sur la hausse des salaires, mais sur celle des prix à la consommation. Cette nouvelle base d'indexation a été étendue à la fonction publique par la loi Fillon de 2003 et aux régimes spéciaux par la réforme de 2008. L'ensemble des retraites de base sont aujourd'hui revalorisées par rapport à l'inflation à l'exception de celles des avocats.

Formule de calcul de la revalorisation 2017

La formule de calcul a été également été modifiée. Avant 2016, le taux de revalorisation annuelle des pensions de base était fixé en fonction de la prévision d'inflation de l'année en cours, corrigée de l'inflation constatée de l'année précédente. Désormais, le taux correspond à la différence entre la moyenne d'inflation constatée entre août N-1 et juillet N et la moyenne d'inflation constatée entre août N-2 et juillet N-1. Il n'y a plus de correctif puisque l'indexation colle à l'évolution réelle des prix.

Appliquée à la revalorisation 2017 des retraites, la formule de calcul donne les résultats suivants :
- moyenne d'inflation Insee d'août 2016 à juillet 2017 : +0,78%, soit un taux de revalorisation de 0,8%

Pour les régimes complémentaires dont le conseil d'administration est décisionnaire, plusieurs paramètres peuvent être pris en compte, comme l'inflation, la hausse des salaires, la croissance économique, le ratio entre cotisants et retraités ou le niveau des réserves financières. Pour résorber en partie les déficits de l'Arrco et de l'Agirc, les partenaires sociaux ont introduit, dans le cadre de l'accord du 13 mars 2013, une sous-indexation des pensions complémentaire de 1 point par rapport à l'inflation. La mesure a été reconduite jusqu'en 2018 par l'accord du 30 octobre 2015.

Barème de retraites revalorisées depuis 2005 (Cnav, Arrco et Agirc)

 

Historique des augmentations des retraites des salariés depuis 2005
(taux et coefficients de revalorisation)
Année  Régime de base Arrco
(non cadres et cadres)
Agirc
    (cadres)    
 2005 Taux
Coefficient
Base 1.000
2%
1,02
1.020
2%
1,02
1.020
2,02%
1,0202
1.020,2
 2006 Taux
Coefficient
Base 1.000
1,80%
1,018
1.038,36
1,65%
1,0165
1.036,83
1,65%
1,0165
1.037,03
 2007 Taux
Coefficient
Base 1.000
1,80%
1,018
1.057,05
1,71%
1,0171
1.054,55
1,70%
1,017
1.054,65
 2008 Taux
Coefficient
Base 1.000
1,90%
1,019
1.077,13
1,46%
1,0046
1.069,94
1,45%
1,0045
1.069,94
 2009 Taux
Coefficient
Base 1.000
1%
1,01
1.087,90
1,30%
1,003
1.083,84
1,31%
1,0031
1.083,95
 2010 Taux
Coefficient
Base 1.000
0,90%
1,009
1.097,69
0,72%
1,0072
1.091,64
0,72%
1,0072
1.091,75
 2011 Taux
Coefficient
Base 1.000
2,10%
1,021
1.120,74
2,11%
1,0211
1.114,67
0,40%
1,004
1.096,11
 2012 Taux
Coefficient
Base 1.000
2,10%
1,021
1.144,27
2,30%
1,023
1.140,30
2,29%
1,0229
1.121,21
 2013 Taux
Coefficient
Base 1.000
1,30%
1,013
1.159,14
0,80%
1,008
1.149,42
0,51%
1,0051
1.126,92
 2014 Taux
Coefficient
Base 1.000
0%
1
1.159,14
0%
1
1.149,42
0%
1
1.126,92
 2015 Taux
Coefficient
Base 1.000
0,1%
1,001
1.160,29
0%
1
1.149,42
0%
1
1.126,92
 2016 Taux
Coefficient
Base 1.000
0%
1
1.160,29
0%
1
1.149,42
0%
1
1.126,92
 2017

Taux
Coefficient
Base 1.000
0,8%
1,008
1.169,57
 0%
1
1.149,42
 0%
1
1.126,92
 2018     report de la revalorisation au 1er janvier 2019
Sources : Direction de la Sécurité sociale (DSS), Toutsurmesfinances.com

 

Le taux de revalorisation peut-il être négatif ?

Outre le nouveau mode d’indexation, la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2016 a introduit un « bouclier » pour les retraites de base. En clair : même en cas de déflation, c’est-à-dire de baisse des prix, la revalorisation des pensions de base ne peut plus légalement être négative. Le taux d’indexation ne peut ainsi être inférieur à 0%. Cette garantie s’inspire de la « clause de sauvegarde » prévue dans l’accord paritaire Agirc-Arrco du 13 mars 2013. Si l’inflation est en deçà de 1% alors que l’accord met en place une sous-indexation de 1 point, la revalorisation ne peut pas, là non plus, être négative. Ce plancher est également inscrit dans l’accord du 30 octobre 2015.

 
 

Réseaux Sociaux