Minimum vieillesse, Agirc-Arrco : pas de revalorisation des retraites au 1er avril 2015


Les pensions de retraite complémentaire des salariés et cadres du privé ne seront pas revalorisées au 1er avril, de même que l'ex-minimum vieillesse (Aspa). Des mauvaises nouvelles qui s'ajoutent au gel des pensions de base, effectif depuis deux ans.  

Le minimum vieillesse et les retraites complémentaires n'augmentent pas au 1er avril 2015

Pas de bonne surprise pour les retraités, modestes ou non. Aucune pension ne sera revalorisée à compter du 1er avril 2015, un gel qui touche les retraites complémentaires du privé servies par les régimes Agirc et Arrco mais également le minimum vieillesse.

• Aspa (ex-minimum vieillesse)

En effet, l’allocation de solidarité pour les personnes âgées (Aspa) n’augmente pas au 1er avril. L’ex-minimum vieillesse a été augmenté à deux reprises en 2014, au 1er avril et au 1er octobre, pour être porté à 800 euros pour une personne seule et à 1.242 euros pour un couple. Cette seconde revalorisation était exceptionnelle.

Comme la date du 1er avril sert de référence pour l’indexation de l’Aspa par rapport à l’inflation et que le ministère des Affaires sociales n’a pas annoncé de revalorisation au 1er avril 2015, l’Aspa pourrait être gelée pour l’ensemble de cette année. Il faut toutefois rappeler que les retraités modestes (moins de 1.200 euros de pensions totales par personne) ont bénéficié du versement d’une prime exceptionnelle de 40 euros fin mars.

• Pensions complémentaires Agirc et Arrco

Les 11 et 12 mars derniers, les conseils d’administration des régimes Agirc (cadres) et Arrco (non cadres et cadres) ont décidé de ne pas augmenter les retraites complémentaires du privé en 2015. Les pensions complémentaires avaient déjà été gelées en 2014, en vertu de l’accord du 13 mars 2013 qui prévoit une sous-indexation d’un point des pensions sur l’inflation. Compte tenu d’une prévision d’inflation faible (0,9%) et de la clause de sauvegarde qui interdit de diminuer les pensions, les retraites complémentaires sont donc une nouvelle fois maintenues à niveau.

Cette tendance pourrait encore continuer quelques années : dans le cadre des négociations entre partenaires sociaux pour sauver l’Agirc-Arrco, le gel pourrait être maintenu jusqu’en 2018.

• Retraite de base

Depuis la réforme des retraites de 2014, les pensions de base servies par le régime général sont revalorisées le 1er octobre et non plus le 1er avril. Aucune augmentation n’était donc attendue.

Néanmoins, la date du 1er avril 2015 est symbolique puisqu’elle marque deux ans de gel des pensions de base. En effet, la dernière revalorisation a été actée le 1er avril 2013 (+1,3%). Depuis, aucune augmentation n’a été actée : la prochaine est attendue pour le 1er octobre 2015.