Retraites de base : les pensions minimum du régime général depuis le 1er avril 2013

Par Jean-Philippe Dubosc
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

A la suite de la revalorisation de 1,3% instaurée au 1er avril 2013, la Caisse nationale d’assurance vieillesse vient de publier les barèmes officiels des différentes pensions et rentes « plancher ».

retraite, cnav

 

Les 13,2 millions de retraités dépendant de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) bénéficient, depuis le 1er avril 2013, d’une augmentation de leurs pensions légèrement supérieure à l’inflation de 1,2% attendue cette année. Le montant des retraites du régime général d’avril, versées le 10 mai prochain, vont ainsi afficher une progression de 1,3%. Cette revalorisation annuelle concerne les pensions personnelles, de réversion (perçues par le conjoint survivant), mais aussi toutes les pensions minimum versées par la Cnav. Cette branche de la Sécurité sociale vient de publier les barèmes officiels.

 

Minimum contributif : Il s’agit de la retraite « plancher » qu’un ex-cotisant au régime général touche au minimum. Elle est réservée aux anciens salariés ayant cotisé sur de faibles rémunérations mais qui soit ont dépassé l’âge légal de retraite à taux plein (entre 65 et 67 ans selon les dates de naissance), soit ont validé le nombre de trimestres requis (entre 160 et 166) à l’âge minimum de départ (entre 60 et 62 ans). Depuis le 1er janvier 2012, il est attribué à condition que le montant total de la retraite (de base et complémentaires) ne dépasse pas 1.005 euros. Son montant est passé, au 1er avril 2013, de 620,92 euros à 628,99 euros par mois. Soit 7.547,96 euros sur l’année, ce qui équivaut à une augmentation annuelle de 96,54 euros. Le minimum contributif majoré (lorsque l’on justifie d’au moins 120 trimestres) s’élève désormais à 687,32 euros par mois et 8.247,85 euros par an. La majoration pour tierce personne est relevée à 1.096,50 euros par mois et 13.158,04 euros par an. Elle est prévue en cas de retraite anticipée des travailleurs handicapés, de majoration pour conjoint à charge, de surcote (pour toute pension ayant pris effet depuis le 1er janvier 2009) et de rente des retraites ouvrières et paysannes (ROP). Il est à noter que la rente forfaitaire des ROP, servie par le régime général, est revalorisée à 157,13 euros par an. Enfin, la majoration pour enfants qui s’ajoute au minimum contributif s’élève désormais 96,21 euros par mois.

 

Pension de réversion : Elle est égale à 54% de la retraite de base dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier le conjoint ou ex-conjoint décédé (sans tenir compte des éventuelles majorations). Cette pension, qui n’est pas automatique (il faut en faire la demande), est versée au conjoint survivant (à condition de ne pas être remarié) sous conditions de ressources. Depuis le 1er janvier 2013, le plafond de ressources est de 4.903,60 euros par trimestre (19.614,40 euros par an) pour une personne seule et de 7.845,76 euros par trimestre (31.383,04 euros par an) pour une personne vivant en couple. Depuis le 1er avril 2013, la pension minimum de réversion est de 283,58 euros par mois et de 3.403,07 euros par an.

 

Minimum vieillesse : Comme annoncé par Marisol Touraine, la ministre des Affaires Sociales et de la Santé à Toutsurlaretraite.com, le minimum vieillesse, remplacé depuis 2006 par l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), bénéficie également de la revalorisation de 1,3% depuis le 1er avril. Son montant est porté à 787,26 euros par mois et 9.447,21 euros par an pour une personne seule. Si dans un couple (marié, pacsé ou en concubinage), les deux conjoints sont bénéficiaires de l’Aspa, le montant est ramené à 1.222,27 euros par mois et 14.667,32 euros par an.

 

AVTS : Le montant de l’Allocation aux vieux travailleurs salariés (AVTS), mais aussi du Secours viagers (accordé aux conjoints des bénéficiaires de l’AVTS décédés ou disparus) et de l’Allocation aux mères de famille (AMF), des allocations aujourd’hui disparues, est porté 279,98 euros par mois (3.359,80 euros par an).

 

VFU : Comme Toutsurlaretraite.com l’avait calculé, le seuil du versement forfaitaire unique (VFU) est fixé à 156,09 euros par an depuis le 1er avril. Le VFU est versé aux pensionnés dont le montant annuel de la retraite ne dépasse pas ce niveau et est égal à 15 fois la pension du retraité.

ARTICLES CONNEXES
Menu