Partagez
Share to Google

Les emprunteurs qui accumulent plusieurs dettes à rembourser peuvent opter pour le regroupement de crédit pour les rassembler sous une seule mensualité et faire des économies. Mais cette technique de rachat de crédit n’est pas pertinente pour tout le monde.

Sommaire

Définition du regroupement de crédit
Les avantages du regroupement de crédit
Les inconvénients du rachat de crédit
Dans quelle situation envisager le regroupement de crédit ?
Simulation de rachat de crédit

 

Définition du regroupement de crédit ou rachat de crédit

En quelques mots, le rachat ou regroupement de crédit permet de réunir, ou regrouper, plusieurs crédits à rembourser en un seul. Plus précisément, ce montage permet de restructurer les dettes en cours en une seule dette, remboursée progressivement chaque mois par le paiement d’une unique traite. Et ce, quels que soient la durée des crédits ou leur taux d’intérêt. Les emprunteurs peuvent ainsi adapter leur charge de remboursement mensuelle à leurs moyens (revenus et charges). En contrepartie, ils s’endettent sur une longue durée, souvent supérieure à celle des crédits restructurés.

Les crédits initiaux (crédits à la consommation, prêts immobilier, crédits auto, travaux, renouvelables…) sont rachetés et réglés par l’établissement en charge de la restructuration. Ce dernier crée ensuite un nouveau crédit avec l’emprunteur afin que celui-ci le rembourse.

Attention : le terme de rachat de crédit est également utilisé pour parler de la renégociation d’un crédit immobilier transféré dans un nouvel établissement bancaire (par opposition à une renégociation avec la banque prêteuse). Le rachat de crédit immobilier est donc à distinguer du regroupement de crédit.

Le regroupement de crédit prend deux formes différentes en fonction de la présence et du poids des prêts immobiliers dans les dettes restructurées. Dans les deux cas, les établissements financiers doivent obligatoirement présenter le taux effectif global (TEG ou TAEG) du nouveau crédit aux emprunteurs.

Regroupement de crédit avec un prêt immobilier

Un regroupement de crédit peut permettre de restructurer ensemble des crédits conso et immobiliers. Toutes les mensualités de remboursement peuvent être rassemblées en une seule, indépendamment de la nature des créances.

Le taux d’intérêt appliqué au crédit regroupé varie fortement selon l’importance des dettes immobilières. Si le ou les prêts à l’habitat représentent au moins 60% du montant de l’opération, le taux appliqué au crédit regroupé ne doit pas dépasser les seuils de l’usure d’un emprunt immobilier. Au 1er janvier 2017, ces derniers se situent à :

- 3,40% pour une dette remboursée en moins de 10 ans
- 3,35% pour une durée entre 10 et 20 ans
- 3,37% au-delà de 20 ans.

A noter : si le crédit regroupé est garanti par une hypothèque (soit la valeur d’un bien immobilier) ou une autre garantie immobilière, il doit relever de la législation sur les crédits à l’habitat et son taux doit respecter les seuils de l’usure applicables aux créances immobilières.

A l’inverse, si la proportion de dettes immobilières est inférieure à 60%, le crédit restructuré relève de la législation des crédits à la consommation. Il doit ainsi se conformer aux seuils de l’usure applicables à ces créances, soit au 1er janvier 2017 :

- 19,96% pour une dette égale ou inférieure à 3.000 euros
- 13,25% pour un montant situé entre 3.000 et 6.000 euros
- 6,65% pour un crédit de plus de 6.000 euros.

Pour les emprunteurs, il est donc important d’identifier la proportion de crédits immobiliers dans le montage financier : si elle est juste inférieure à 60%, il est important d’étudier des solutions (écarter certains crédits conso du montage, les rembourser par anticipation s’ils sont en fin de vie) qui permettraient d’atteindre ce seuil afin de bénéficier d’un taux d’intérêt sensiblement plus bas.

Regroupement de crédit sans prêt immobilier

En l’absence de dette immobilière à restructurer, le regroupement de crédit relève uniquement de la législation applicable aux crédits conso. En d’autres termes, il est soumis aux mêmes règles qu’un regroupement de crédit présentant moins de 60% d’emprunts immobiliers.

A savoir : lorsqu’un emprunteur accumule de nombreux crédits immobiliers et à la consommation, il est possible de procéder à deux regroupements au lieu d’un seul. L’un sera dédié aux emprunts immobiliers et l’autre aux crédits conso.

Les avantages du rachat de crédit

• Diminuer le montant des mensualités de remboursement

L’intérêt principal d’un regroupement de crédit est de diminuer son endettement mensuel. Pour donner un exemple, l’idée générale est de passer du paiement de cinq mensualités de 200 euros, soit 1.000 euros au total, au remboursement d’une unique échéance de 800 euros.

L’opération doit cependant être adaptée aux revenus et charges mensuels de l’emprunteur. Il ne s’agit pas d’une solution miracle pour les personnes qui supportent un taux d’endettement élevé : ce type de montage peut échouer à « redonner de l’air » à l’emprunteur, qui devra alors chercher d’autres solutions pour alléger son endettement mensuel.

A noter : le regroupement de crédit permet de dégager des marges de manœuvre financière, y compris pour lancer un nouvel emprunt. Il est ainsi possible, dans le cadre de l’opération, de souscrire un crédit supplémentaire (conso ou immobilier).

• Une seule mensualité et plus de simplicité

Pour les personnes qui accumulent plusieurs prêts, le regroupement de crédit présente également l’avantage de la simplicité. Le remboursement des dettes est plus facile à suivre puisqu’il n’y a plus qu’un seul emprunt à payer au lieu de plusieurs, qui peuvent de surcroît relever de règles différentes (crédit à la consommation, crédit immobilier, crédit renouvelable…).

Les inconvénients du rachat de crédit

• Un crédit plus long et plus coûteux

Le regroupement de crédit permet de faire des économies à court terme mais pas sur le long terme. La restructuration des emprunts entraîne nécessairement l’allongement de la dette : en d’autres termes, le montant des mensualités diminue mais leur nombre augmente. En conséquence, le coût total du crédit grimpe également. Cette concession s’avère indispensable et il n’est pas possible d’y échapper.

• Des frais à anticiper

Comme pour le montage d’un financement immobilier, les banques et établissements de crédits demandent à l’emprunteur de payer de multiples frais et notamment des frais de dossier. En outre, il faut compter sur des pénalités de remboursement anticipé et des frais de garantie (hypothèque, assurance de prêt le cas échéant). Enfin, les particuliers qui ont recours à un courtier en crédit pour trouver leur solution de regroupement peuvent également payer des frais de courtage à ce titre une fois la restructuration actée.

Le montant total des frais peut ainsi varier de 5 à 12% du montant racheté.

Dans quelle situation envisager le regroupement de crédit ?

Comme expliqué plus haut, le regroupement de crédit présente un intérêt pour les emprunteurs cherchant à se redonner un peu d’oxygène alors qu’ils doivent rembourser de multiples crédits en même temps. L’opération peut également s’avérer utile pour les souscripteurs d’un crédit immobilier confronté à un refus de renégociation par la banque prêteuse : ils peuvent ainsi négocier le rachat du prêt immobilier et de leurs autres dettes par un autre établissement si cela s’avère pertinent.

A l’inverse, toutes les situations ne sont pas propices au regroupement de crédit. En premier lieu, la restructuration doit permettre de diminuer significativement le taux d’endettement de l’emprunteur. Si celui-ci dépasse les limites imposées par les banques, la demande de regroupement sera certainement refusée. A titre d’exemple, le courtier Meilleurtaux.com indique sur son site internet que les établissements avec lesquels il travaille n’acceptent pas les dossiers présentant un taux d’endettement de plus de 42%.

Autre point à considérer : restructurer des crédits en fin de vie n’a pas d’intérêt financier. Lorsque la fin du remboursement approche, mieux vaut prendre son mal en patience et achever de payer ce crédit pour s’en débarrasser définitivement.

Simulation de rachat de crédit

Il existe de nombreux simulateurs de regroupement de crédit accessibles en ligne. Ces outils sont proposés par des banques, comme le simulateur de la Banque postale ou celui du Crédit Mutuel, des établissements de crédits spécialisés (Cetelem par exemple) ou encore des courtiers comme Meilleurtaux.com et Empruntis, entre autres.