Épargne 2024 : ce qu’il faut savoir pour gérer son Livret A

Par Thibault Lamy et Solenne Dimofski
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Compte tenu du gel de son taux de rémunération à 3% en 2024 et jusqu’au 31 janvier 2025, le Livret A reste un produit d’épargne modérément attractif côté rémunération, dans un contexte de forte inflation. Pratique d’utilisation et défiscalisé, il permet toutefois de disposer de son argent quasi-instantanément. Encore faut-il savoir s’en servir au mieux. Nos conseils en questions-réponses.

Titulaire d’un Livret A ? Certaines astuces pour le gérer au mieux échappent peut-être à certains détentrices et détenteurs. Comment profiter de la meilleure rémunération possible, effectuer des retraits ou encore faire un virement de ses économies vers un compte courant ? Nos conseils pour tout savoir sur son Livret A.

Accès aux questions-réponses de la FAQ ci-dessous.

Puis-je posséder plusieurs Livrets A ?

La loi est très claire sur la question, on ne peut être détenteur que d’un seul Livret A (Article L221-3 du Comofi, Code monétaire et financier). A chaque demande d’ouverture, la banque a pour obligation de vérifier que l’on n’en possède pas déjà un dans un autre établissement bancaire. Il existe toutefois une exception au principe de mono-détention : en cas de détention d’un Livret A et d’un Livret Bleu (Crédit Mutuel) ouverts tous les deux avant le 1er septembre 1979. Dans ce seul cas très précis, vous êtes dans votre bon droit.

Quelles sont les sanctions en cas de détention multiple de Livret A ? En cas de multi-détention, le contrevenant risque une amende à hauteur de 2% des fonds détenus sur le ou les livrets supplémentaires que l’on a ouverts. Si le montant de la pénalité est inférieur à 50 euros, aucune amende ne sera cependant due. A noter que le cumul d’un Livret A avec d’autres livrets d’épargne réglementée (PEL, LEP, LDD…) est autorisé. Même chose bien sûr pour la cumul Livret A – compte sur livret imposable.

Comment les intérêts de mon Livret A sont-ils calculés ?

La rémunération du Livret A est, comme pour de nombreux produits d’épargne, déterminée selon la règle de calcul des intérêts à la quinzaine. Toutes les deux semaines, le 1er et le 16 de chaque mois, les sommes placées sur le livret sont prises en compte par l’établissement bancaire pour déterminer les intérêts.

Comme il y 24 quinzaines dans une année, les revenus annuels sont calculés de la manière suivante : (Nombre de quinzaines/24) x Taux d’intérêt annuel en % x Solde du livret.

Exemple de calcul :

Dépôt de 1.000 euros sur le Livret A le 30 juillet 2023
Nombre de quinzaines jusqu’au 31 décembre 2023 : 10
Calcul des intérêts : 10/24 x 3% x 1.000 = 12,50 euros
Montant des intérêts correspondants versés au 31 décembre 2023 : 12,50 euros.

Ainsi, tout mouvement a une incidence sur le montant des gains : un retrait le 14 du mois fera perdre les intérêts calculés depuis le 1er. Mieux vaut donc, quand on a le choix, retirer son argent le 16. Inversement, un versement le 2 ne commencera à produire des intérêts que pendant la deuxième quinzaine du mois. Il est donc préférable de procéder à un dépôt le 30 ou le 31 pour maximiser le rendement de son Livret A.

On peut aussi calculer les intérêts quinzaine par quinzaine, de la manière suivante : (Encours ou solde du Livret x taux d’intérêt annuel en %) / 24

Exemple de calcul :

Solde du Livret A avant le début de la quinzaine : 1.000 euros
Taux du Livret A du 1er février 2023 au 31 janvier 2025 : 3%
Taux du Livret A du 1er au 31 janvier 2023 : 2%
Calcul des intérêts par quinzaine à 3% : (1.000 x 3%) / 24 = 1,25 euro
Calcul des intérêts par quinzaine à 2% : (1.000 x 2%) / 24 = 0,833 euro
Montant des intérêts par quinzaine : 1,25 euro actuellement

À quoi correspond le plafond de 22.950 euros ?

Ce montant de 22.950 euros en vigueur en 2024 est appliqué depuis le 1er janvier 2013. Il représente le plafond d’épargne constituée sur un Livret A. Traduction, il n’est pas possible de déposer plus que cette somme maximum lors de l’ouverture du livret ou suite à un versement complémentaire. Dans tous les cas de figure, il est impossible de dépasser cette limite par un dépôt : pour un livret dont l’encours est actuellement de 15.000 euros, le versement maximum autorisé sera donc de 7.950 euros (22.950 – 15.000).

En revanche, les intérêts capitalisés sur un Livret A, qui produisent eux-mêmes des intérêts, peuvent permettre d’excéder la limite de 22.950 euros. Ainsi les intérêts crédités dur un Livret A plein deviennent eux-mêmes

Dans l’hypothèse d’un compte crédité de 22.950 euros au 1er janvier 2021, l’encours d’un Livret A plein atteint ainsi :

  • 23.064,75 euros au 1er janvier 2022 compte tenu du maintien du taux du Livret A à 0,50% en 2021
  • 23.381,89 euros au 1er janvier 2023 compte tenu des deux hausses de taux intervenues en 2022
  • 24.063,86 euros au 1er janvier 2024 compte tenu de la revalorisation de taux intervenue au 1er février 2023

Ce Livret A plein a ainsi rapporté :

  • 681,97 euros d’intérêts en 2023
  • 317,14 euros d’intérêts en 2022
  • et 114,75 euros d’intérêts en 2021

On dit souvent que le Livret A est un produit d’épargne « liquide » et que l’on peut accéder à ses économies n’importe quand. Mais est-il si facile de retirer de l’argent sur son Livret A ?

En théorie, oui : le Livret A se définit comme un produit d’épargne « liquide » et non contraignant. Il est donc possible de retirer ses économies, quand on veut et quelle que soit la somme demandée. Mais dans la pratique, les banques font obstacle aux retraits importants en agence, supérieurs à 1.000 euros. Premièrement par manque de liquidité sur place mais également en raison de la lutte contre le blanchiment d’argent.

Afin de retirer une somme importante de son Livret A, il faudra fournir une autorisation de retrait et prévenir longtemps à l’avance sa banque, sans être assuré d’obtenir rapidement ses économies en mains propres. Une banque est un dépositaire, elle doit rendre les fonds si on le lui demande.

Dans le cas particulier d’un Livret A ouvert à la Banque postale, la somme d’argent maximum que l’on peut retirer dépend de la modalité choisir :

  • limite pour un retrait d’argent en espèces en bureau de poste : jusqu’à la totalité dans son bureau de poste, 800 euros par période de 7 jours glissants dans tout autre guichet de la Banque Postale
  • limite pour un retrait d’argent avec la carte de retrait associée au Livret A : montant maximum de 500 euros par période de 7 jours glissants dans les distributeurs automatiques de billets (DAB) de La Banque Postale, 24 heures sur 24.

Puis-je utiliser mon Livret A comme compte courant et y faire prélever mes factures EDF ou Engie ?

Oui, mais dans la pratique seulement à la Banque Postale. La loi de l’accessibilité bancaire l’oblige à autoriser certains prélèvements sur le Livret A, qui fait ainsi office de compte courant. Il ne peut toutefois pas être à découvert. On peut utiliser son Livret A pour payer ses factures d’électricité, de gaz, d’eau mais également son impôt sur le revenu ou ses impôts locaux. En outre, la Banque Postale assure le paiement des pensions de retraite, des allocations de la Caf ou des allocations chômage par virement sur le livret. C’est un compte bancaire de substitution, en quelque sorte.

Il n’existe aucune loi qui interdise aux autres établissements bancaires de faire de même, mais dans la pratique, personne ne le fait à part la Banque Postale. A noter également que la Banque Postale est tenue d’effectuer gratuitement des virements sur le compte courant du titulaire du Livret A quel que soit l’établissement teneur de compte.

Il existe cependant des alternatives ailleurs que dans la Banque Postale, par exemple en ouvrant un compte sans banque payant et ne produisant pas d’intérêts tel que le Compte Nickel, ou gratuit (sans frais de tenue de compte mais non rémunéré) tel que le compte N26 Standard.

Je souhaite transférer mon Livret A dans une autre banque. Quelles démarches dois-je effectuer ?

De 1er janvier 2009 jusqu’au 31 décembre 2011, il était possible à tout moment demander le transfert de son Livret A détenu à La Poste ou à la Caisse d’Epargne dans un autre établissement bancaire. Une procédure identique existait pour le Livret Bleu du Crédit Mutuel. Mais depuis le 1er janvier 2012, l’arrêté ministériel du 4 décembre 2008 qui permettait de transférer son livret A à la concurrence n’est plus en vigueur.

Désormais, il est nécessaire de fermer son ancien Livret A et d’en ouvrir un nouveau dans sa nouvelle banque. faut compter au minimum 15 jours ouvrés de délai, le temps nécessaire pour clôturer l’ancien Livret A et ouvrir le nouveau. En effet, on ne peut pas bénéficier de son Livret A tant que l’ancien n’a pas été définitivement fermé. A noter qu’aucun frais ne sera prélevé, le transfert étant totalement gratuit. Cependant, il faut bien avoir en tête que durant les 15 jours d’attente, aucun intérêt ne sera calculé, en vertu de la règle des intérêts à la quinzaine.

Toutefois, si l’on souhaite accélérer les démarches, on peut par soi-même clôturer son Livret A dans un premier temps puis en ouvrir un nouveau. Pour ce faire, un simple e-mail ou une lettre recommandée adressée à sa banque peuvent suffire pour formuler sa demande.

Je désire clôturer mon Livret A pour en ouvrir un nouveau dans une autre banque. Quelles sont les formalités à accomplir ?

En principe, une simple lettre recommandée sur laquelle figurent les références de son Livret A et le numéro du compte sur lequel le virement des économies doit être effectué suffit. On peut aussi formuler une simple demande dans la messagerie sécurisée de son espace bancaire en ligne.

J’ai laissé dormir mes économies plusieurs années sur mon Livret A. Est-ce risqué ?

La rémunération du Livret A est garantie. En revanche, il existe un risque de perte totale du capital placé sur le livret. Si on n’effectue aucune opération, que ce soit un virement, un dépôt ou un retrait, pendant 30 ans, le risque est d’être privé des montants inscrits sur son Livret A. C’est le principe de la prescription trentenaire. « Sont acquis à l’État […] les dépôts de sommes d’argent et, d’une manière générale, tous avoirs en espèces dans les banques, […] lorsque ces dépôts ou avoirs n’ont fait l’objet de la part des ayants droit d’aucune opération ou réclamation depuis trente années », stipule l’article L1126-1 du Code général de la propriété des personnes publiques.

Laisser dormir ses économies sur un Livret A trop longtemps n’est donc pas une bonne idée et effectuer une opération de temps à autre est conseillé.

Pour en savoir encore plus sur le Livret A :
Alternatives au Livret A : quel placement choisir pour épargner sans risque en 2024 ?

Nos offres sélectionnées pour vous :

ARTICLES CONNEXES
Menu