Calcul des intérêts 2017 d’un livret d’épargne, comment ça marche ?

Partagez

Le calcul des intérêts d’un placement sur un livret d’épargne n’est pas si simple : quelle est la formule de calcul du livret A en vigueur fin 2017 début 2018 ? Par exemple, comment calculer les intérêts simples d’un Livret Jeune ? Quelle est la règle de calcul des intérêts par quinzaine ? Tout savoir sur le calcul des intérêts bancaires 2017.

calcul interets placement

 

SOMMAIRE
- Calcul des intérêts d'un placement sur livret : l'essentiel à savoir
- Calcul d'intérêts simples : l'exemple du Livret Jeune
- Formule de calcul du taux du Livret A
- Calcul du taux d'intérêt des livrets par quinzaine
- Taux brut, taux net : calcul des intérêts du PEL

Calcul des intérêts d'un placement sur livret : l'essentiel à savoir en 4 points

Pour comprendre comment sont calculés les intérêts crédités par la banque sur ses livrets d'épargne, il faut prendre en considération différents paramètres, en répondant aux quatre questions suivantes :
1. Le taux d'intérêt annuel affiché est-il réglementé par les pouvoirs publics ou fixé librement par les lois du marché ?
2. Le taux d'intérêt est-il fixe sur toute la durée du contrat ou est-il susceptible de varier dans le temps ?
3. Les intérêts perçus au 31 décembre de chaque année sont-ils calculés au jour le jour par la banque ou selon la règle des quinzaines ?
4. Le taux d'intérêt affiché est-il brut ou net de prélèvements sociaux (CSG-CRDS, autres prélèvements soit 15,5% au total en 2017 et 17,2% à partir de 2018) ?

Pour répondre à ces questions, il faut consulter les conditions générales et les conditions particulières du contrat du compte sur livret. Ces informations sont également disponibles en agence bancaire.

Pour les principaux livrets d'épargne utilisés en France, les paramètres de calcul du taux d'intérêt sont les suivants :
- Livret A, LDDS (ex-LDD), LEP : taux réglementé, soumis à variations, calcul des intérêts par quinzaine et net de prélèvements sociaux
- Livret Jeune : taux minimum réglementé et taux maximum libre, variable dans le temps, intérêts bancaires calculés par quinzaine et exonérés
- PEL : taux réglementé, fixe dans la durée en fonction de la date d'ouverture, intérêts calculés par quinzaine (généralement) ou au jour le jour, soumis aux prélèvements sociaux
- Compte sur livret bancaire (CSL) ou Livret B : taux fixé librement par la banque, variable dans le temps, intérêts calculés par quinzaine (le plus souvent) ou quotidiennement, assujettis aux prélèvements sociaux

Calcul d'intérêts simples : l'exemple du Livret Jeune

Pour un placement sur un livret d'épargne, on parle d'intérêts simples (par opposition aux intérêts composés) lorsque ceux-ci sont calculés uniquement sur le capital de départ (ou versement initial) et sur une seule année.

Par exemple, dans le cas d'un Livret Jeune, celui de BNP Paribas (l'un des plus performants avec un taux de rémunération de 2% par an actuellement) le calcul des intérêts simples serait le suivant :
- Versement initial : 1.000 euros sur le compte au 1er janvier 2017
- Absence de dépôts au cours de l'année
- Placement au taux de 2% pendant un an
Au bout d'un an, les intérêts bancaires acquis et crédits au 31 décembre 2017 se montent à 20 euros

> Formule de calcul : 1.000 x 2/100 = 20

La valeur du capital se monte ainsi à 1.020 euros au 1er janvier 2018.

Pour les plus paresseux, il existe des calculateurs basés sur Excel permettant de calculer des intérêts annuels et même d'anticiper ses intérêts bancaires de l'année à venir en fonction des prévisions de versements périodiques et/ou exceptionnels de chacun.

Formule de calcul du taux du Livret A en 2017

Une nouvelle formule de calcul du taux réglementé du Livret A a été recemment adoptée par l'ancien gouvernement sous François Hollande. Toutefois, son entrée en application effective a été reportée au 1er août 2017, à l'issue des échéances électorales.

 D'après cette formule basée sur les taux d'intérêt de marché à court terme dans la zone euro et l'inflation en France, le taux d'intérêt du Livret A est égal au chiffre le plus élevé entre :
- (Moyenne semestrielle Eonia + moyenne semestrielle inflation hors tabac)/2
- Et inflation + 0,25%, sauf si l'écart entre le taux monétaire et l'inflation est supérieur à 0,25%.

Au 1er août 2017, l'application stricte de la formule de calcul aurait dû conduire à un taux actuel de 1%, mais le gouvernement et la Banque de France en ont décidé autrement, d'où le taux actuel de 0,75% en vigueur depuis le 1er août 2015. Un taux qui va rester inchangé jusqu'au 31 janvier 2020 en raison d'un arrêté ministériel pris le 27 novembre 2017 (publié le 2 décembre qui a suivi) par Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, afin de geler pendant deux ans le taux du Livret A, sans modifier à ce stade la formule de calcul du taux.

En raison des mécanismes d'indexation des livrets réglementés prévus par la réglementation bancaire, le taux du Livret A influe sur le taux du Livret Bleu du Crédit Mutuel, du Livret de développement durable et solidaire (LDDS, ex-LDD), du LEP (livret d'épargne populaire), du Livret Jeune (pour le taux minimum) et du CEL (compte épargne logement).

Calcul du taux d'intérêt des livrets par quinzaine

Le calcul des intérêts attribués chaque année au détenteur d'un Livret A ne prend pas en compte les sommes en dépôt sur le compte au jour le jour. C'est la règle de la quinzaine qui s'applique : le calcul est effectué par la banque deux fois par mois au terme de chaque moitié de mois.

Ainsi, la rémunération des versements dépend de la date de versement :
- du 1er au 15 de chaque mois, les dépôts produisent des intérêts à partir du 16,
- du 16 au dernier jour de chaque mois, les dépôts sont générateurs d'intérêts au 1er jour du mois qui suit.

La même logique s'applique en sens inverse aux retraits de somme d'argent. Les retraits ne sont plus productifs d'intérêts à la fin de la quinzaine précédente :
- du 1er au 15 du mois, les retraits cesseront de produire des intérêts après le dernier jour du mois qui précède,
- du 16 du mois au dernier jour, les retraits cessent de produire des intérêts bancaires après le 15 du mois en cours.

Tous les ans, au terme du mois de décembre, la banque procède au calcul des intérêts annuels. Le total est crédité dans la foulée sur le compte, dès la première semaine de janvier.

Cette règle s'applique au Livret A, mais aussi aux autres livrets réglementés ainsi qu'à la plupart des PEL et des livrets bancaires ou comptes sur livret imposables (compte sur Livret Crédit Agricole, Livret GrAnd FormAt de la Caisse d'Epargne, Livret Orange d'ING Direct, etc.).

Taux brut, taux net : calcul des intérêts du PEL

Le taux du PEL (plan d'épargne logement) en vigueur est un taux brut : le taux de rémunération réglementaire de 1% pour tout plan ouvert en 2017 ne tient pas compte des prélèvements sociaux applicables, qui viennent diminuer le montant des intérêts perçus. Pour déterminer le taux net du PEL, il faut donc déduire du taux brut les prélèvements sociaux (taux global de 15,5% et 17,2% à partir de 2018).

Lors du versement des intérêts annuels du PEL, comment ces prélèvements sociaux sont-ils défalqués ? La banque calcule la somme totale des intérêts acquis sur l'année écoulée et, avant de les créditer, retire le pourcentage légal de prélèvements sociaux.

Ainsi, pour un PEL ouvert en janvier 2017, le taux de rémunération net annuel se monte à 0,85% (0,845% précisément).
> Formule de calcul : 1% - (1x15,5%) = 0,845% arrondi à 0,85%.

Pour une masse d'intérêts annuels de 100 euros bruts, seuls 84,5 centimes d'euros d'intérêts bancaires sont crédités sur le plan d'épargne logement du titulaire.

Ces règles changent à partir de 2018, en raison de l'entrée en vigueur de la flat tax, prélèvement unique de 30% sur les revenus du capital incluant impôt sur le revenu et prélèvements sociaux. Les modifications sont de deux ordres :
- Pour tout PEL ouvert avant le 1er janvier 2018 : intérêts non imposables à l'impôt sur le revenu, déduction des prélèvements sociaux de 17,2%, soit un taux net de 0,828% arrondi à 0,83%
- Pour tout PEL ouvert à partir du 1er janvier 2018 : intérêts soumis à la flat tax, soit un taux net de 0,70%


 

Réseaux Sociaux