Impôt sur le revenu 2017 : nouveau barème de la loi de finances

Partagez

Le barème progressif de l'impôt sur le revenu devrait être revalorisé de seulement 0,1% en 2017. Le projet de loi de finances prévoit ainsi d'appliquer une augmentation minime des tranches du barème, comme ce qui avait été décidé pour 2016.

Bercy n'accorde pas de coup de pouce pour le barème 2017 de l'impôt sur le revenu

 

Pas de coup de pouce supplémentaire pour les redevables de l'impôt sur le revenu en 2017. Le projet de loi de finances (PLF) pour 2017, adopté le mardi 22 novembre 2016 en première lecture à l'Assemblée nationale, prévoit une baisse d'impôt pour les classes moyennes, il recommande une revalorisation limitée à 0,1% du barème progressif de l'impôt sur le revenu (IR) en 2017.

Le gouvernement a en effet décidé d'indexer la revalorisation des tranches marginales du barème sur la hausse des prix à la consommation en 2016. Or, « compte tenu de la poursuite de la baisse du prix du pétrole en début d'année, l'inflation – qui s'inscrit dans une baisse continue depuis 2012 – serait quasi-nulle en 2016 (à +0,1%) », avance le texte du Budget pour 2017.

En appliquant cette hausse, le barème de l'IR 2017 s'établit comme suit :
- De 0 à 9.710 euros : 0%
- De 9.710 à 26.818 euros : 14%
- De 26.818 à 71.898 euros : 30%
- De 71.898 à 152.260 euros : 41%
- Au-delà de 152.260 euros : 45%

Exemple : Un particulier célibataire dont le revenu net imposable (RNI) de 2016 atteint 20.000 euros devra s'acquitter d'un impôt sur le revenu 2017 de :
- 0% x 9.710 – 0 = 0 euro
- 14% x (20.000 – 9.710) = 1.440,6 euros, pour un total de 1.440,6 euros.


Lire : Quel est le fonctionnement du barème de l'impôt sur le revenu


Faible revalorisation = hausse d'IR

Pour rappel, les précédentes revalorisations des tranches du barème de l'impôt sur le revenu s'étaient élevées à 0,1% en 2016, 0,5% en 2015 et 0,8% en 2014. En 2012 et 2013, ce même barème avait été gelé sur décision du gouvernement Fillon, suivi ensuite par le gouvernement Ayrault.

Si la revalorisation du barème n'est pas nulle en 2017, la hausse de 0,1% devrait se solder par une augmentation d'impôt pour de nombreux contribuables. En effet, les salaires augmentant plus vite que l'inflation, la facture fiscale d'une majorité de foyers fiscaux devrait être plus salée.

Le Budget pour 2017 prévoit également une augmentation du plafond de l'avantage fiscal du quotient familial, qui passe de 1.510 euros en 2016 à 1.512 euros en 2017 pour une demi-part fiscale de quotient familial.

Lire aussi : Les mesures fiscales inscrites dans le projet de loi de finances 2017

 

Calendrier fiscal 2017

calendrier fiscal juin 2017

Réseaux Sociaux