Partagez
Share to Google

Pour faire grimper le thermomètre dans son logement sans accroître ses dépenses énergétiques, plusieurs astuces existent, comme entretenir son système de chauffage, bien isoler sa maison ou son appartement, ou encore faire jouer la concurrence.

Sommaire

Chauffer à la bonne température

Bien isoler son logement

Entretenir ses équipements de chauffage

Installer une solution de chauffage performante

Comparer les offres de fournisseurs concurrents d’EDF et Engie

Profiter des achats groupés pour le gaz

Les dépenses liées au chauffage représentent le poste de consommation énergétique le plus important, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Il est donc judicieux de prêter attention à la façon dont on se chauffe et de régler un éventuel problème de déperdition d’énergie.

Quelle est la température idéale dans une maison ?

Premier conseil à suivre pour ne pas voir sa facture de chauffage décoller : chauffer à la bonne température. Toutes les pièces n’ont pas besoin d’afficher le même chiffre au thermomètre tout le long de la journée, dans la mesure où certaines ne sont pas toujours occupées, comme les chambres et la salle de bain. L’Ademe recommande une température de 19°C dans les pièces à vivre et de 17°C dans les chambres. Chauffer davantage n’est ni écologique, ni économique. Baisser la température d’un degré, c’est diminuer de 7% sa consommation annuelle d’énergie. En cas d’absence de plusieurs jours pendant l’hiver, une température de 12°C permet d’éviter que les canalisations ne gèlent, précise le site consoGlobe.

Utiliser un thermostat

Pour régler facilement le niveau de la température dans chaque pièce, recourir à un thermostat est idéal. Electronique ou mécanique, cet appareil communique directement avec la chaudière ou un radiateur électrique. Il permet de moduler la température et de fixer une programmation horaire spécifique, pour par exemple moins chauffer les heures de la journée où vous êtes absents et davantage quand vous rentrez chez vous.

Comment vérifier que son logement est bien isolé et quelles astuces utiliser?

Avant même de s’intéresser à la façon dont vous êtes équipé pour vous chauffer, il faut vérifier que le logement est bien isolé. C’est essentiel pour éviter les déperditions d’énergie. Il est donc nécessaire de partir à la chasse aux fissures, aux joints décollés et à toute entrée d’air par les portes et les fenêtres. Outre l’installation d’un double-vitrage, un simple joint isolant adhésif peut permettre de rendre les fenêtres plus étanches. Placez des boudins en tissu au pied des portes constitue également une solution pour empêcher l’air frais de s’infiltrer dans le logement. En périodes de grand froid, fermer les volets permet de limiter les déperditions de chaleur par les vitres.

Effectuer une rénovation énergétique

En outre, l’isolation de la toiture n’est pas à négliger. Selon l’Ademe, c’est là que l’on constate la plus forte déperdition d’énergie quand une maison ou un appartement sont mal isolés. Le propriétaire peut entreprendre des travaux de rénovation énergétique pour remédier à ce type de problème. Il peut bénéficier pour cela d’un éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), à condition de recourir à une entreprise titulaire du label Reconnu garant de l’environnement (RGE). Bien isoler son logement, c’est la base pour espérer se chauffer efficacement.

A lire aussi sur le même sujet :
- Les aides financières pour des travaux de rénovation énergétique
- Les mauvais réflexes pour les travaux de rénovation énergétique

Comment et quand entretenir ses équipements de chauffage ?

Les radiateurs

Chaque année, il est important d’entretenir son système de chauffage. Il faut notamment purger les radiateurs afin qu’ils fonctionnent correctement, sans entraîner une consommation d’énergie supplémentaire. Quand ils sont électriques, il est également conseillé de les dépoussiérer pour faciliter la diffusion de la chaleur. De même, il faut éviter de placer des meubles devant les appareils de chauffage et laisser à l’inverse l’espace dégagé.

Installer un fil isolant derrière les radiateurs peut être judicieux, dans la mesure où cela va permettre de renvoyer la chaleur dans les pièces plutôt que de chauffer les murs. En outre, il est recommandé de fermer les portes, notamment pour les pièces à vivre, afin que la chaleur ne se disperse pas. Enfin, installer un diffuseur de chaleur pour radiateur permet de plus facilement chauffer une pièce.

La chaudière

Une chaudière nécessite un entretien annuel pour ne pas entraîner une surconsommation d’énergie. L’eau n’a pas besoin d’être chauffée à plus de 50°C. Tous les 15 ans environ, il est recommandé de changer son équipement.

La cheminée

Les cheminées doivent être ramonées chaque année, comme l’exigent notamment les compagnies d’assurance qui insèrent des clauses à ce propos dans les contrats multirisques habitation. La chaleur que diffusent les cheminées a tendance à monter. Il est donc judicieux de laisser les portes ouvertes pour que l’étage puisse en profiter.

Quelle est la meilleure solution de chauffage ?

Si vous envisagez de rénover votre système de chauffage, c’est l’occasion de comparer les différentes solutions qui s’offrent à vous, afin de choisir un équipement plus écologique et plus économique. En plus de l’éco-PTZ, il est possible de bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) qui s’élève à 30% des dépenses engagées pour des travaux visant des économies d’énergie. Une TVA à taux réduit, de 5,5%, est alors appliquée.

Chaudière à condensation

Remplacer sa vieille chaudière par une chaudière à condensation, beaucoup plus performante, permet d’économiser jusqu’à 40% d’énergie, souligne l’Ademe. Calorifuger les tuyaux et la chaudière évite des pertes de chaleur. Cette isolation s’impose d’autant plus lorsque les canalisations traversent des pièces non chauffées, comme les caves ou les garages.

Insert ou poêle sur une cheminée

Si une cheminée ouverte est toujours conviviale, son rendement ne dépasse pas 10%, indique l’Ademe. C’est pourquoi il vaut mieux opter pour un foyer fermé. Faire installer un insert ou un poêle permet de gagner en efficacité énergétique et de mieux chauffer votre pièce. L’Agence de l’environnement recommande de choisir un poêle labellisé Flamme verte 5 étoiles ou plus.

Chauffage au bois en appoint

Pour chauffer une partie de son logement avec un combustible renouvelable et rentable, il est conseillé d’installer un système d’appoint, comme un chauffage au bois. Plusieurs types d’appareils existent, fonctionnant avec des bûches ou des granulés. Là encore, l’Ademe invite à privilégier les équipements labellisés « Flamme verte ».

Pour plus d’informations sur les installations et travaux visant à réaliser des économies d’énergie, il est possible de rencontrer des conseillers de l’Ademe ou d’échanger avec eux par téléphone, au 0 808 800 700. Le site du gouvernement, renovation-info-service.gouv.fr, permet également de se renseigner sur le sujet.

Comparer les offres de fournisseurs concurrents d’EDF et Engie

Comme pour son téléphone mobile ou pour sa box internet, pour réduire sa facture de chauffage, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence. Cette possibilité existe depuis l’ouverture du marché du gaz en 2007. De nombreuses personnes ont signé des contrats avec les fournisseurs historiques EDF et Engie (ex-GDF-Suez) sans forcément chercher s’ils pouvaient bénéficier de tarifs plus bas pour le même service auprès de concurrents. Le marché est pourtant développé avec d’autre sociétés comme Direct Energie, Eni ou encore Total Spring. Le changement peut se faire rapidement et sans rupture de service ce qui signifie qu’il n’y a pas de risque de se retrouver avec une coupure de chauffage. Il peut toutefois être compliqué de s’y retrouver par rapport à ces différentes offres et de trouver celle qui permettra de faire le plus d’économies en fonction de ses habitudes de consommation. Pour se décider, il peut être intéressant d’utiliser des comparateurs en ligne comme Selectra, celui proposé par l’association de défense des consommateurs UFC Que choisir ou encore Hello Watt.
Pour avoir des estimations le plus précises possibles, il est nécessaire de fournir quelques renseignements comme la taille de son logement, le nombre de personnes composant son foyer ou encore sa consommation mensuelle.

Profiter des achats groupés pour le gaz

Autre solution pour réduire sa facture, participer à des achats groupés. Un nombre important de consommateurs s’engagent à choisir une offre. En échange de cet accord, ils bénéficient de prix moins élevés que s’ils s’étaient abonnés individuellement. L’un des premiers à avoir proposé ce service est l’UFC Que choisir via son site choisirensemble.fr. Ces campagnes d’achat groupé se déroulent sur une période donnée. La dernière s’est terminée le 15 septembre 2017 et a permis de réduire la facture de 9%. Cette possibilité est aussi offerte par Selectra avec l’opération Kelwatt.

A lire aussi :
- les tarifs de l’électricité 
- les tarifs du gaz