Partagez
Share to Google

Une fois à la retraite, les revenus diminuent généralement de moitié. Pour compenser ce manque à gagner, de multiples solutions existent, comme donner des cours aux jeunes, faire découvrir sa ville ou encore devenir mannequin senior.

senior-job-argent

 

Pour arrondir ses fins de mois une fois sa carrière terminée, de petits jobs et le cumul emploi-retraite peuvent tout à fait s’envisager. Des activités relevant de l’économie solidaire permettent également de compenser une faible pension.

 

Sommaire

Garder des enfants
Louer une chambre de son logement
Donner des cours aux jeunes
Vendre ou louer ses affaires
Cuisiner pour ses voisins
Devenir mannequin pour senior
Jouer au guide touristique
Distribuer des journaux et des imprimés
Tester des produits
Louer un espace de stockage

 

Garder des enfants

Pour commencer, les personnes à la retraite peuvent tout simplement s’occuper de la garde d’enfants. Pour trouver ce genre de petit boulot, le bouche-à-oreille est souvent le plus efficace. Mais il existe aussi de nombreux sites pour se mettre en relation avec des parents à la recherche de nounous ou de baby-sitters, comme nounou-top.fr, kinougarde.com, babbysitterduweb.com, yoopies.fr ou encore baby-sitter.fr. Attention, si certaines plateformes proposent une mise en contact gratuite, ce n’est pas le cas de toutes. La rémunération est ensuite variable, soit fixée par le site soit laissée l’appréciation des parents. Elle oscille généralement entre 8 et 12 euros de l’heure.

 

Louer une chambre de son logement

Envie d’un peu de compagnie ? La colocation intergénérationnelle constitue alors la solution idéale pour arrondir ses fins de mois. Le principe est simple : héberger un ou une étudiant(e) chez soi contre une indemnité d’occupation ou bien quelques petits services (courses, ménage…). Les réseaux d’associations COSI et ensemble2générations permettent notamment de rentrer en contact avec des jeunes poursuivant des études supérieures. Il suffit ensuite d’avoir une chambre de libre à louer dans sa maison ou son appartement. La colocation intergénérationnelle repose sur un principe de solidarité. L’indemnité demandée doit donc rester bien inférieure aux prix du marché de la location.

 

Donner des cours aux jeunes

Toujours en lien avec la jeunesse, les retraités ont la possibilité de partager leur savoir en donnant des cours aux enfants et aux adolescents. Beaucoup de jeunes et de parents d’élèves sont en effet à la recherche de cours de soutien. Les sites acadomia.fr et anacours.com permettent notamment d’entrer en contact avec des collégiens, des lycéens, voire des étudiants ayant besoin d’une remise à niveau. Il existe également la plateforme superprof.fr, facile d’utilisation, sur laquelle il est possible de poster son CV. Les cours ne se limitent pas nécessairement à des matières scolaires. Le chant, la guitare, la peinture peuvent aussi être enseignés, par exemple. La rémunération est très variable - de 10 à 50 euros - selon le niveau de l’élève et le lieu où le cours est dispensé.

 

Vendre ou louer ses affaires et son matériel

Avec le temps, les objets en tout genre s’accumulent. Faire un bon tri et vider ses tiroirs peut permettre de récupérer quelques deniers. Il est possible de revendre des affaires, voire ses meubles, via des sites comme leboncoin.fr, sans avoir à verser de commissions. La plateforme bricolib.net propose, quant à elle, de louer ses outils et son matériel, comme une perceuse 5 euros ou une échelle à trois plans 15 euros la journée. Les sites e-loue.com, zilok.com et jelouetout.com permettent de louer toutes sortes choses. Une remorque peut par exemple être proposée à 30 euros la journée, une robe de mariée à 40 euros et un appareil à fondue 10 euros.

 

Cuisiner pour ses voisins

Pour ceux qui aiment cuisiner, pourquoi ne pas revendre le surplus de leurs plats préparés maison ? Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la plateforme meetzechef.com propose d’offrir « gratuitement ou contre une participation raisonnable » des parts de repas. Il suffit de renseigner le nom du plat et d’en poster une photo sur le site. D’autres plateformes existent pour faire partager ses talents de cuisinier à ses voisins, comme cookmarket.com, platmaison.fr et kelplat.com. Le bœuf bourguignon pour deux personnes peut par exemple être vendu 9 euros et la part de clafoutis 2,50 euros.

 

Devenir mannequin senior

Avec le vieillissement de la population, les marques cherchent de plus en plus à plaire aux seniors et font pour cela appel à des mannequins de leur âge. Les retraités peuvent donc postuler pour apparaître dans des publicités, des catalogues ou des campagnes d’affichage. L’idéal est de se constituer un book avec des photos de qualité, à présenter aux agences de mannequins spécialisées ou qui acceptent les seniors. Parmi ces agences, on peut citer par exemple Sindy Bop, Silver, Masters, ou encore Rebecca et DMG.

La rémunération versée est généralement déterminée par des barèmes, qui diffèrent selon le support (affiche, presse, télévision…), la notoriété et le prestige de la marque.

 

Jouer au guide touristique

Passionné(e) de sa ville ou de sa région ? Il est possible de gagner de l’argent en la faisant découvrir à des touristes. Les plateformes vayable.com et good-spot.com permettent de proposer des activités. La pratique de l’anglais ou d’une autre langue étrangère est idéale pour toucher une clientèle plus large. En fonction des visites et des services suggérés (shooting photo, dégustation…), les prix varient. Le guide peut par exemple demander 20 euros pour faire découvrir le centre-ville de Toulouse ou 75 euros par personne pour un parcours gastronomique dans le 9ème arrondissement de Paris.

 

Distribuer des journaux et des imprimés

Pour compléter leurs pensions, les retraités peuvent également se lancer dans la distribution de flyers et de journaux lors d’opérations évènementielles, ainsi que d’imprimés publicitaires en boîte-aux-lettres. Des postes sont parfois proposés en CDI à temps partiel pour ce type de job, qui demandent seulement quelques heures de travail par jour. La rémunération proposée tourne généralement autour du Smic, soit 9,76 euros bruts de l’heure en 2017. L’entreprise Adrexo, spécialisée dans la diffusion d’imprimés, propose notamment d’embaucher des retraités.

 

Tester des produits

Participer à des tests de produits (alimentaires, cosmétiques…) ou à des réunions de consommateurs permet de gagner facilement un peu d’argent. Il est possible de postuler sur les sites internet des instituts d’études comme Qualispy, AvisConso ou Repères, qui proposent une rémunération dont le montant est variable selon les tests et la durée des réunions. Elle peut aller de 15 euros à plus de 100 euros. Le retraité candidat ne sera pas systématiquement sollicité, des profils bien précis étant parfois recherchés en fonction des produits à expérimenter.

 

Louer un espace de stockage

Enfin, pour les retraités disposant de place dans une cave, un garage, ou encore un grenier ou un abri inutilisé, il est possible de proposer à la location cet espace. Les plateformes jestocke.com, costockage.fr et ouistock.fr permettent de se mettre en relation avec des personnes intéressées, qui se trouvent entre deux déménagements par exemple. Selon l’emplacement géographique et la superficie louée, le prix demandé peut fortement varier, de quelques dizaines à plusieurs centaines d’euros par mois. Dans les grandes villes, et notamment à Paris, disposer d’un garde-meubles vide est un luxe. Le propriétaire peut donc proposer un tarif élevé.

 

A lire aussi :

- Le top des sites collaboratifs

- Comment arrondir ses fins de mois quand on est étudiant ?

- Les différents cumuls emploi-retraite