Barèmes 2013 : 1.886 euros pour valider un trimestre de retraite


Le montant du Smic horaire ayant augmenté au 1er janvier, le trimestre de cotisation à la retraite de base de la Sécurité Sociale progresse lui-aussi. Tout comme le montant des plafonds des pensions et des allocations de réversion.

baremes, cnav, retraite

La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) a publié ses barèmes pour 2013. Les salariés doivent désormais gagner 1.886 euros pour valider un trimestre de cotisation à la retraite de base, contre 1.844 euros en 2012. Soit une hausse de 2,22%. Le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) horaire a, il est vrai, augmenté de 2,22% en un, passant de 9,22 euros au 1er  janvier 2012 (9,40 au 1er juillet 2012) à 9,43 euros au 1er janvier. Or, un trimestre de cotisation équivaut à 200 heures de Smic.
En toute logique, le salaire maximum soumis à cotisations augmente également. Il est fixé à 3.086 euros par mois (3.031 en 2012) et à 37.032 euros par an (36.372 en 2012). Ce qui signifie que le montant du salaire versé au-delà de ces plafonds n’est pas soumis à la cotisation d’assurance vieillesse pour la part salariale. La hausse s’élève à 1,78% sur un an.

Plafonds et réversion

Le maximum de la pension du régime général change aussi puisqu’il ne peut excéder 50% du plafond annuel de la Sécurité sociale. Soit en 2013, 1.543 euros par mois (1.515,50 euros en 2012) ou 18.516 euros par an (18.186 en 2012). C’est-à-dire là encore une revalorisation de 1,78% A noter : si l’assuré bénéficie d’une surcote, la retraite servie peut être supérieure au maximum.
Le montant maximum de la retraite de réversion progresse lui-aussi de 1,78%. Il s’élève à 833,22 euros par mois et 9.998,64 euros par an en 2013, contre respectivement 818,37 euros par mois et 9.820,44 euros par an en 2012. Pour rappel, la pension de réversion correspond à 54% du montant dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier l’assuré décédé (sans compter les majorations comme la majoration pour enfants) et qui est versé au veuf ou à la veuve. Il faut être marié ou avoir été marié avec l’assuré décédé pour percevoir cette pension.

Le bénéficiaire doit être âgé d’au moins 55 ans, ou de 51 ans si le conjoint ou l’ex-conjoint est décédé avant le 1er janvier 2009 ou avant le 1er janvier 2008 en cas de divorce. Le PACS et la vie maritale (concubinage) ne permettent pas de l’obtenir, même si des enfants sont nés.

Montant des pensions inchangé

Toujours en matière de pension de réversion, pour une personne seule, le plafond de ressources augmente de 2,22% : il est fixé à 4.903,60 euros par trimestre (4.794,40 en 2012) et à 19.614,40 euros par an (19.177,60 en 2012). Si le survivant ne vit pas seul, le plafond est remonté de 2,6%, à 7.845,76 euros par trimestre (7.671,04 en 2012) et à 31.383,04 euros par an (30.684,16 en 2012).

En revanche, les montants des pensions n’ont pas changé. La revalorisation des retraites du régime général et de la plupart des autres régimes (hors complémentaires Agirc-Arrco) doit intervenir au 1er avril 2013, en fonction de l’inflation. En 2012, l’augmentation avait été fixée à + 2,1%.