Stage, apprentissage, job étudiant : que faut-il déclarer aux impôts ?

Par Infomedia
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Le travail effectué par les moins de 25 ans, les stagiaires, les étudiants et les apprentis peut bénéficier d’exonérations fiscales.

A partir du moment où une personne commence à gagner sa vie, elle doit déclarer ses revenus, et le cas échéant payer des impôts. Mais qu’en est-il des jobs étudiants ou des stages ?

Job étudiant. Les étudiants peuvent être rattachés au foyer fiscal de leurs parents, et cela jusqu’à l’âge de 25 ans : il faut qu’ils soient étudiants au 1er janvier de l’année de leur 25 ans. Leurs revenus bénéficient alors d’un abattement égal à trois de Smic mensuel, soit 4 013 euros. Cela permet d’effectuer un travail étudiant ou un job d’été sans être imposé.

Stage. Les indemnités de stage sont exonérées à condition que le stage soit conventionné et dure moins de trois mois.

Apprentissage. Le salaire des apprentis est exonéré d’impôt dans la limite du montant annuel du Smic, soit 16 056 euros bruts. Le surplus est imposable.

ARTICLES CONNEXES
Menu