FIP Corse : Calao Finance se lance avec l’appui du Crédit Agricole


La société de gestion de fonds de capital-investissement Calao Finance propose à son tour un FIP Corse pour offrir une réduction d'impôt de 38% aux souscripteurs. Principale particularité du fonds nommé FIP Corse Développement, un accompagnement du Crédit Agricole de Corse.  

FIP Corse 2015 : 38% de réduction d'impôt proposée par Calao Finance

La Corse n’attire pas seulement les touristes. En réponse à la demande des clients attirés par une réduction d’impôt de 38%, Calao Finance propose pour la première fois un FIP Corse. La société de gestion de fonds de capital-investissement rejoint ainsi quatre autres intervenants qui permettent aux contribuables fortement imposés de financer les PME de l’Île de Beauté au sein de fonds d’investissement de proximité (FIP) dédiés, avec un avantage fiscal à la clé.

FIP Corse classique sur la forme

A première vue, le FIP Corse Développement a tout d’un FIP Corse classique : investi à 70% minimum en PME corses, le fonds est un placement qui comporte un risque de perte en capital, limité à l’investissement initial, soit 1.000 euros minimum. En contrepartie de cette absence de protection de l’épargne investie et d’une durée de blocage de sa mise d’au moins 7 ans, le souscripteur bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu payable en 2016 de 38% (contre 18% pour un FIP classique), et d’une exonération d’impôt sur les gains au terme. Le FIP comportera « jusqu’à 30% d’obligations convertibles (OC) et 40% minimum d’augmentations de capital », précise Eric Gaillat, président de Calao Finance.

Mais en tant que nouvel entrant sur un marché spécifique, Calao Finance devait se différencier pour s’implanter durablement dans l’écosystème entrepreneurial insulaire. Pour ce faire, la société de gestion a trouvé un partenaire local de choix : le Crédit Agricole de Corse, opérateur bancaire leader dans l’île avec 25% de parts de marché, participe au comité de suivi du fonds et le distribue dans son réseau d’agences. La société de gestion s’appuie également sur ses spécificités, notamment la présence d’experts sectoriels.

« Art de vitre et digital media »

« Notre initiative a reçu un bon accueil car nous apportons du financement et du conseil. C’est dans notre ADN : sommes plus des entrepreneurs que des investisseurs. Nous avons appliqué le schéma du Venture Senior Advisor, habituel dans le monde du private equity, à l’univers des FIP et FCPI où cette pratique est plus rare. Ces experts métiers sont présents au conseil d’administration, ils accompagnent les PME », explique Eric Gaillat. Outre le Crédit Agricole, le comité de suivi du FIP Corse Développement réunira ces experts sectoriels, les représentants des PME du fonds et des personnalités impliquées dans le développement de l’économie locale. Objectifs : favoriser les partages d’expériences, contribuer à l’essor des PME financées notamment à l’export, ou en les sensibilisant à l’intelligence économique.

Nouveau venu dans l’île, Calao Finance n’est en revanche pas dépaysé par les secteurs clés de l’économie corse. Spécialiste de « l’art de vivre », la société de gestion a l’intention de constituer un portefeuille d’une quinzaine de sociétés appartenant à des domaines présents en Corse : l’hôtellerie, l’agro-alimentaire, la distribution spécialisée, la gastronomie, l’efficacité énergétique, « mais aussi le digital media, un secteur également bien adapté à un environnement insulaire », d’après Eric Gaillat.

Calao espère collecter près de 10 millions d’euros avec ce premier FIP Corse.

FIP Corse Développement : les principales caractéristiques

– Code ISIN : FR0012847283
– Composition : PME situées en corse (70% minimum)
– Montant minimum de souscription : 1.000 euros
– Durée de blocage minimum : 7 ans (9 ans maximum)
– Frais de gestion annuels : 3,85%
– Fiscalité : réduction d’impôt sur le revenu de 38% plafonnée
– Clôture de la période de souscription : 31 décembre 2015