Crédit d’impôt 2023 : conditions, calendrier de versement et de remboursement

Par Olivier Brunet
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Certains crédits d’impôt font l’objet d’un acompte attribué sous conditions dès le mois de janvier. Qui a droit à ce versement anticipé ? Comment se passe la modulation de l’acompte ? Quelles sont les dates de versement du crédit d’impôt ? Qui est contraint à son remboursement en septembre ? Tout sur le versement des crédits d’impôt.  

Versement de crédit d’impôt 2023, comment ça marche

Paiement du crédit d’impôt : trois modalités de versement en 2023

Désormais, on dénombre trois modalités de remboursement du crédit d’impôt sur le revenu :

  1. paiement en une seule fois, durant l’été
  2. versement en deux fois : acompte en janvier, solde en juillet-août
  3. versement immédiat au moment de la dépenses pour les services à la personne (nouveau en 2022), à l’exception de la garde d’enfants ; ce service est accessible sur option.

il est possible de cumuler le versement en deux fois et le versement immédiat, en cas de recours simultané aux services à la personne en tant que particulier employeur, usager d’un prestataire ou d’un mandataire et à un dispositif fiscal éligible à l’acompte de janvier.

Crédit d’impôt : remboursement par avance pour certains contribuables

Une partie des crédits d’impôt est versée pour la plupart des contribuables en deux fois, dont un premier paiement anticipé dès le mois de janvier : il s’agit d’un acompte du crédit d’impôt calculé à partir de la dernière déclaration de revenus (sur les revenus et charges n-2, soit 2020 pour l’acompte de janvier 2022). On parle aussi d’avance, une quote-part du crédit d’impôt étant versée avant la détermination définitive du montant du crédit d’impôt auquel on a droit et de l’impôt sur le revenu.

Le solde du crédit d’impôt est versé durant l’été, si le contribuable y a droit.

Pourquoi ce mécanisme ? Depuis janvier 2019, dans le cadre de l’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (PAS ou PALS), le calendrier de versement des réductions et crédits d’impôt par la Direction générale des finances publiques (DGFiP) à un particulier a changé. Pourquoi ? Parce que le taux de prélèvement à la source est calculé sans prise en compte ni des crédits d’impôt, ni des réductions d’impôt. Un mécanisme de compensation a donc été mis en place.

À noter :

  • certains contribuables demeurent soumis à une date de versement unique de leur crédit d’impôt, comme auparavant
  • le gouvernement a engagé l’instauration du reversement du crédit d’impôt sur les services à la personne (Cisap) de façon contemporaine aux dépenses qui font naître le droit au crédit d’impôt ; une généralisation est intervenue 2022, au terme d’une expérimentation qui s’est déroulée de fin septembre 2020 à mi-juin 2021 dans le département du Nord et à Paris

Conditions de versement de l’acompte de crédit d’impôt 2023

Cet acompte est versé sous deux conditions :

  • avoir effectué une dépenses la pénultième (avant-dernière) année, soit en 2021 pour un versement de l’acompte en janvier 2023
  • avoir effectué une dépense éligible au versement de l’acompte

Si ces deux conditions sont respectées, il n’y a aucune démarche particulière à accomplir pour en bénéficier.

L’avance est égale à 60% du montant du dernier crédit d’impôt connu de l’administration fiscale (soit 60% du crédit d’impôt calculé en 2022 sur la base des dépenses 2021 pour le versement de janvier 2023).

Pour bénéficier du versement de l’acompte dès la mi-janvier (le 15 habituellement, le 16 janvier en 2023), il faut avoir renseigné ses coordonnées bancaires (compte bancaire personnel) à l’administration fiscale. L’acompte n’est pas versé lorsque son montant est inférieur à 8 euros.

Attention, le versement de mi-janvier n’est pas définitivement acquis au contribuable : dans certaines situations, il est possible de devoir procéder au remboursement de la somme en question au Trésor public durant l’été qui suit le versement de l’avance.

Important :

  • en cas de diminution ou d’arrêt en 2022 des versement ou dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt, l’avance doit être remboursée à l’été 2023
  • en cas de démarrage en 2022 des dépenses ou investissements ouvrant droit à crédit ou réduction d’impôt, l’avantage fiscal est reversé en une fois durant l’été 2023. Le versement du premier acompte interviendra mi-janvier 2024.

Crédit d’impôt immédiat pour les services à la personne

Le crédit d’impôt est versé immédiatement, au fur et à mesure des déclarations effectuées (ou des demandes de paiement formulées par le prestataire, pour les services réalisés), pour les utilisateurs de services à la personne (sauf garde d’enfants) :

  • depuis janvier 2022 pour les particuliers employeurs
  • depuis juin 2022 pour les particuliers employeurs clients de mandataires tiers déclarants
  • depuis juin 2022 pour les particuliers clients d’associations ou de sociétés prestataires de services à la personne
  • depuis septembre 2022 pour les particuliers employeurs de gardes d’enfants âgés de plus de 6 ans
  • à partir de 2024 pour les particuliers employeurs de gardes d’enfants âgés de 0 à 6 ans

Ce service, optionnel, permet de diminuer le reste à charge pour les utilisateurs, le crédit d’impôt étant immédiatement déduit de la somme à payer. Cette avance immédiate est accessible via le service Cesu+ pour la plupart des utilisateurs concernés, à l’exception des clients des prestataires de services à la personne, qui doivent s’inscrire sur une plateforme dédiée, sur le site particulier.urssaf.fr.

Les dépenses effectuées depuis janvier 2022 seront reportées dans la déclaration de revenus 2022, qui sera à remplir au printemps 2023.

L’acompte des réductions et crédits d’impôt ou avance Rici, qui sera versé mi-janvier 2023, coexiste avec l’avance immédiate pour les personnes qui y ont recours. Le montant de l’acompte versé en janvier 2023 aura fait l’objet d’une retenue correspondant à l’avance immédiate du crédit d’impôt versée en 2022. Pour ce faire, un échange de données est prévu entre la DGFiP est l’Urssaf pour prendre en compte de manière automatique le bénéficie de l’avance immédiate, sans aucune démarche à effectuer pour le contribuable.

L’avance de janvier n’est pas modifiée pour tous les autres crédits et réductions d’impôts, qui ne sont pas dans le champ de l’avance immédiate du crédit d’impôt services à la personne.

Dates de versement du crédit d’impôt 2023

Date de versement de l’acompte de crédit d’impôt en janvier 2023

La date de versement de l’acompte de 60% pour les bénéficiaires de certains crédits et réductions d’impôt dépend du moyen de paiement utilisé par le fisc pour créditer la somme due. L’échéance est fixée :

  • au 16 janvier 2023 en cas de virement sur le compte bancaire
  • dans la seconde partie du mois de janvier 2023 en cas de paiement par lettre-chèque (coupon à détacher et à encaisser comme un chèque) : les lettres-chèques sont remises à La Poste fin janvier ; Il convient ensuite d’ajouter le délai d’acheminement par La Poste.

Le versement par virement bancaire suppose d’avoir communiqué ses coordonnées bancaires à l’administration fiscale. Si cette dernière ne connaît pas le compte en banque à créditer, elle verse l’acompte par lettre-chèque.

À noter : la loi prévoit, à l’article 1665 bis du CGI (Code général des impôts), un versement au plus tard le 1er mars de l’année du calcul de l’impôt. Pour l’année 2023, le principe d’un versement en date de mi-janvier (le 16 janvier) a été officiellement reconduit.

Date de remboursement du solde de crédit d’impôt 2023

À quelle date le solde du crédit d’impôt (40%) est-il remboursé ? Le second remboursement est versé durant l’été 2023. Il en va de même pour le versement en une fois des crédits d’impôt et des réductions d’impôt, notamment après prise en compte des effets de l’année blanche fiscale (annulation de l’impôt sur les revenus courants par application du crédit d’impôt de modernisation du recouvrement).

En attendant l’annonce officielle du calendrier 2023, rappel des dates de remboursement de l’avantage fiscal pour 2022 (source DGFiP) :

  • soit le 21 juillet 2022, soit le 2 août 2022 en cas de paiement par virement bancaire
  • de la semaine 30 (semaine du 24 juillet 2023) à la semaine 35 (semaine du 28 août 2023) en cas de paiement par lettre-chèque

En 2023, le versement estival s’effectue en fonction des informations portées à la connaissance du fisc dans la déclaration de revenus 2022 déposée en avril-mai 2023.

Ainsi, en cas d’arrêt des dépenses éligibles en 2022, le montant de l’avance doit être remboursé au Trésor public.

Avance, déclaration, solde… Toutes les dates à connaître sur les crédits d’impôt

  • 16 janvier 2023 : versement de l’acompte de 60% par virement bancaire
  • 31 janvier 2023 au plus tard : versement de l’acompte de 60% par lettre-chèque
  • avril-juin 2023 : déclaration de revenus (mention des dépenses 2022 éligibles à réduction et/ou crédit d’impôt)
  • fin juillet ou début 2023 : versement par virement du solde des réductions et/ou crédits d’impôt (2ème versement), versement des crédits d’impôt en une fois si la dépense 2022 n’était pas éligible à l’avance
  • de fin juillet à fin août 2023 : versement du solde des réductions et/ou crédits d’impôt (2ème versement), versement des crédits d’impôt en une fois si la dépense 2022 n’était pas éligible à l’avance, par lettre-chèque
  • 15 septembre 2023 : date limite de paiement du solde de l’impôt 2022 en l’absence de prélèvement automatique (si l’impôt est supérieur aux réductions ou crédit d’impôt) et de remboursement de l’acompte de 60% si celui-ci a été indûment versé en janvier
  • 20 septembre 2023 : date limite de paiement en ligne du solde d’impôt 2023 ou du remboursement de l’acompte indu de janvier 2023
  • fin septembre 2023 : prélèvement automatique si le solde d’impôt 2022 restant dû est inférieur ou égal à 300 euros
  • fin septembre, octobre, novembre et décembre : prélèvement automatique en quatre échéances si le solde d’impôt 2023 restant dû est supérieur à 300 euros
  • fin septembre 2023 : ouverture du service de modulation de l’acompte de janvier 2024 sur Impots.gouv.fr
  • début ou mi-décembre 2023 : clôture du service de modulation ou d’annulation de l’acompte de 60% de janvier 2024
  • 31 décembre 2023 : date limite de réalisation des dépenses ouvrant droit à réduction ou crédit d’impôt en 2024 et servant de base au calcul de l’avance de 60% versée en janvier 2023

> En savoir plus Calendrier fiscal 2022 : les dates limites des impôts des particuliers

Calendrier 2023 de remboursement des crédits d’impôt

Les dates de remboursement ne sont pas encore officiellement connues pour 2023. Cependant, à partir du calendrier 2022, on peut en déduire quelques dates :

  • 16 janvier 2023 : versement de l’acompte de 60% par virement bancaire (déduction faite de l’avance immédiate du crédit d’impôt services à la personne pour les contribuables concernés)
  • avril-juin 2023 : déclaration de revenus (mention des dépenses 2022 éligibles à réduction et/ou crédit d’impôt et de l’avance immédiate du crédit d’impôt pour les services à la personne)
  • juillet-août 2023 : remboursement du crédit d’impôt
  • tous les mois : avance immédiate du crédit d’impôt services à la personne pour les utilisateurs du service Cesu+

Versement de l’acompte de crédit d’impôt en janvier, pour qui ?

Tous les contribuables n’ont pas droit à l’attribution de l’acompte sur crédit d’impôt. Et certains y ont droit pour certaines dépenses, mais pas pour d’autres.

L’avance a été versée ou le sera (source DGFiP) :

  • en janvier 2022, à 8,5 millions de foyers, pour un montant moyen de 605 euros ;
  • en janvier 2021, à 8,5 millions de foyers, pour un montant moyen de 640 euros ;
  • en janvier 2020, à 8,8 millions de foyers, pour un montant moyen de 628 euros ;
  • en janvier 2019, à 8,8 millions de foyers, pour un montant moyen de 627 euros.

Solidarité, frais de garde, nounou, aide à domicile, les dépenses éligibles à l’acompte

Si elles ont été effectuées en 2021 (pour le versement de l’acompte en janvier 2023), les dépenses suivantes permettent de bénéficier de l’avance sur réduction et crédit d’impôt :

  • article 199 sexdecies du CGI : crédit d’impôt pour emploi à domicile
  • article 200 quater B du CGI : crédit d’impôt pour frais de garde d’enfants
  • article 199 quater du CGI : crédit d’impôt pour cotisations syndicales
  • article 199 quindecies du CGI : réduction d’impôt pour dépenses d’accueil en Ehpad
  • article 200 du CGI : réduction d’impôt pour don aux œuvres (dons au Téléthon…)
  • article 200 du CGI : réduction d’impôt pour don aux personnes en difficulté (Restos du Cœur…)
  • article 200 du CGI : réduction d’impôt pour dons aux partis politiques
  • article 199 undecies A, b à e du 2 du CGI : réduction d’impôt pour investissement dans le logement Outre-mer
  • article 199 sexvicies du CGI : réduction d’impôt pour investissement locatif en Loi Censi-Bouvard
  • articles 199 novovicies et 199 septvicies du CGI : réduction d’impôt pour investissement immobilier en Loi Pinel, Duflot, Scellier

Rénovation, FIP FCPI, Sofica… Les dépenses donnant droit à versement en une fois

Certains dispositifs fiscaux, pour la plupart non-récurrents, ne permettent pas de bénéficier de l’avance sur crédit ou réduction d’impôt dès janvier.

Pour ces dépenses ou investissements, il faut attendre l’été pour percevoir son versement en une fois.

Parmi les dispositifs non concernés par le versement de l’avance en janvier, on peut citer les suivants (liste non exhaustive) :

  • crédit d’impôt pour la transition énergétique
  • crédit d’impôt pour personnes âgées et handicapées (travaux de rénovation)
  • réduction d’impôt pour frais de scolarité
  • réduction d’impôt Loi Malraux
  • réduction d’impôt Girardin industriel pour investissement Outre-mer
  • réduction d’impôt pour investissements dans les PME
  • réduction d’impôt pour souscription de parts de FIP ou de FCPI
  • réduction d’impôt pour souscription de parts de FIP Corse ou de FIP Outre-mer
  • réduction d’impôt pour souscription de parts de Sofica

Versement indu : remboursement de l’acompte en septembre

Certains contribuables vont recevoir un acompte en janvier 2023 mais vont devoir le rembourser au mois de septembre ou en quatre échéances selon le montant du solde de leur impôt sur le revenu. Pourquoi ? Parce qu’ils n’y avaient pas droit, après analyse de la déclaration de revenus par l’administration fiscale. Ce cas d’indu à rembourser au fisc correspond aux situations où un contribuable cesse de bénéficier d’un avantage fiscal en 2023 au titre de sa situation en 2022. Il s’agit, par exemple :

  • de l’arrêt des dépenses pour frais de garde d’enfant, après son entrée à l’école maternelle en septembre 2021
  • de l’arrêt des cotisations syndicales en 2022
  • de la non-reconduction d’un don à un parti politique effectué l’année précédente
  • de la fin de l’engagement de location d’un investissement immobilier de type Scellier, Duflot ou Pinel en 2021

Le remboursement par le contribuable au fisc de l’avance peut être :

  • partiel si la dépense 2022 a diminué par rapport à 2021
  • intégral si les dépenses se sont totalement arrêtées en 2022

Modulation de l’avance de janvier 2023 sur crédit ou réduction d’impôt

L’administration fiscale a mis en place un service en ligne pour éviter aux contribuables d’avoir à rembourser en septembre 2023 l’avance sur crédits et réductions d’impôt trop perçue, en cas d’arrêt ou de diminution des dépenses effectuées en 2022. Ce service est ouvert depuis l’automne.

D’octobre au 14 décembre, un contribuable peut :

  • diminuer le montant de son avance à percevoir en janvier 2023
  • demander à ne percevoir aucune avance en janvier 2023

Moduler le montant de l’avance ou la supprimer s’effectue sur son compte fiscal en ligne sur Impots.gouv.fr. La procédure, étape par étape, est la suivante :

  1. se rendre sur Impots.gouv.fr
  2. cliquer sur « Votre espace particulier »
  3. se connecter avec ses identifiants
  4. cliquer sur la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source »
  5. Cliquer sur le bouton « Gérer votre avance de réductions et crédits d’impôt »
  6. Choisir l’une des trois options : (1) Je souhaite conserver mon avance, (2) Je souhaite renoncer à mon avance, (3) Je souhaite modifier mon avance
  7. En cas de modification du montant de l’avance, il faut renseigner sa « nouvelle base de réductions et crédits d’impôt » (= montant estimé des avantages fiscaux au titre de 2022)
  8. Valider votre choix

Sans intervention du contribuable, l’avance calculée par le fisc est versée en janvier 2023 sur la base des dépenses éligibles effectuées en 2021 et déclarées en 2022. En cas de trop-perçu, le contribuable devra rembourser cette somme fin 2023.

Nos offres sélectionnées pour vous :

ARTICLES CONNEXES
Menu