La retraite de François Hollande détaillée par l’Elysée


Dans une lettre rendue publique le 11 décembre 2014, la directrice de cabinet du président de la République énumère les différentes pensions que le chef de l'Etat va percevoir à la retraite. Selon ces informations, François Hollande devrait toucher 15.114 euros nets par mois.    

François Hollande

Du jamais vu : la future retraite du président de la République française a été divulguée par l’Elysée alors même que le chef de l’Etat est encore en exercice. Le « Château » s’y est résolu après que le magazine Marianne a révélé que François Hollande allait percevoir 35.700 euros de pension par mois à la retraite.

Pour faire taire la polémique, la directrice de cabinet du président de la République Sylvie Hubac a envoyé une lettre à Marianne, publiée le 11 décembre 2014 par l’hebdomadaire, dans laquelle elle détaille le montant estimé des pensions du chef de l’Etat. La somme totale atteindrait 15.114 euros nets par mois, soit moins de la moitié du montant évoqué par Marianne.

Une multitude de pensions

La différence vient du fait que François Hollande a publiquement annoncé ne pas vouloir siéger au Conseil constitutionnel après son départ de l’Elysée (les anciens présidents y sont membres de droit) et ne percevra pas, en conséquence, la retraite afférente de 12.000 euros par mois. En outre, sa pension d’élu local a été surestimée (ce que Marianne reconnaît). Enfin, l’hebdomadaire a exprimé un montant brut tandis que l’Elysée annonce un montant net de cotisations sociales.

 

Dans le détail, François Hollande va recevoir une pension de 3.473 euros nets par mois au regard de ses anciennes fonctions de conseiller référendaire 1ère classe (un grade atteint en 1993) auprès de la Cour des comptes. Un poste occupé jusqu’en mai 2012, date de son élection à la présidence. « Depuis cette date, aucune cotisation de retraite au titre de son appartenance à la fonction publique n’a été acquittée par lui ou pour son compte. Le compteur de ses droits à la retraite de fonctionnaire s’est donc arrêté en 2012 », souligne Sylvie Hubac dans sa lettre.

En tant qu’ancien élu local (maire de Tulle, conseiller général de Corrèze, conseiller régional du Limousin), François Hollande va toucher 235 euros nets par mois. Pour ses mandats parlementaires (député de Corrèze et député européen), il va percevoir 6.208 euros nets par mois. Pour ses activités d’enseignement (il a donné des cours à Sciences Po), il va bénéficier d’un versement forfaitaire unique (VFU) sous forme de capital de 545 euros. Ses activités d’avocat vont lui rapporter 168 euros nets par an.

Des majorations pour enfants

Enfin, « lorsqu’il n’exercera plus les fonctions de Président de la République, François Hollande bénéficiera, en application de l’article 19 de la loi du 3 avril 1955 (…), d’une dotation mensuelle nette de 5.184 euros. » La lettre précise que toutes ses sommes prennent en compte la majoration pour enfants. Etant père de quatre enfants, François Hollande bénéficie d’un « bonus » de 15% de ses pensions publiques et de 10% de ses pensions privées.

Cette succession de pensions ne revêt pas de caractère exceptionnel. Ayant occupé différents statuts durant sa carrière et en conséquence, ayant cotisé à différents régimes de retraite, il est normal que François Hollande perçoive plusieurs prestations.

 

A lire aussi :

Hollande veut simplifier le compte pénibilité

Pas de plafonnement de la retraite pour les élus locaux