Immobilier ancien : le prix du m2 à Paris a triplé depuis 1996


Selon un rapport publié le 12 septembre 2013 par les notaires de Paris-Ile-de-France, « les indices […] des prix des appartements anciens ont pratiquement triplé en un peu plus de 17 ans entre le 1er trimestre 1996 et le 2e trimestre 2013 », à Paris comme en Ile-de-France.

 

Cette hausse a été aidée par la flambée des prix des petits appartements à Paris : un deux pièces parisien qui valait en moyenne 2.174 euros en 1996 en vaut 7.986 en 2013, soit un prix multiplié par 3,67. A titre de comparaison, le prix moyen au m2 d’un quatre pièces en Ile de France a été multiplié par 2,79 sur la même période, pour passer de 1.450 à 4.050 euros. Sur la période allant de 1998 à 2011 le prix moyen au m2 n’a cessé de croitre, avec des phases d’augmentation foudroyantes : les prix au m2 des studios et des 2 pièces à Paris ont doublé en 5 ans (+103% et +97%), de 2002 à 2007.

 

Si les studios et les deux pièces parisiens ont vu leur prix au m2 atteindre des sommets, le mètre carré demeure plus cher sur les grands appartements : au deuxième trimestre 2013, un 4 pièces à Paris vaut 8.711 euros au mètre carré (un 5 pièces 8.664 euros) contre « seulement » 8.219 et 7.986 euros au m2 pour les studios et les 2 pièces. Selon les notaires Paris-Ile-de-France, cela est principalement imputable à la rareté du « bel appartement haussmannien dans les arrondissements côtés de la capitale » qui maintient les prix à un niveau très élevé.

 

Toujours selon le même rapport, les prix de de l’immobilier ancien dans la capitale et ses alentours ont globalement baissé entre le dernier trimestre 2012 et le deuxième trimestre de 2013, mais le phénomène reste toutefois très limité : le m2 parisien est passé de 8.261 euros en moyenne à 8.200 euros (-0,74%), et de 5.500 euros en moyenne à 5.450 euros (-0.91%) en Ile-de-France. Le prix moyen au m2 des 2 pièces à Paris, qui représentent 30% des ventes immobilières de la capitale, a même augmenté sur cette période, passant de 7.945 à 7.986 euros au m2 (+0.52%).

 

Cela confirme la tendance de l’été pour les prix de l’immobilier à Paris, selon le baromètre juillet-août 2013 du réseau Meilleursagents.com : une stabilité globale qui mêle légère hausse pour les petits appartements et légère baisse pour les appartements de 3 pièces et plus.

 

A lire aussi :

Paris : les prix de l’immobilier résistent encore