Accueil Fiscalité

Fiscalité

Le prélèvement à la source des revenus fonciers en questions-réponses
La réforme du prélèvement à la source, prévue finalement pour 2019, devrait bouleverser les calculs des propriétaires bailleurs en matière d'impôt sur les revenus fonciers. Une nouveauté fiscale qui impacterait, si elle est bien maintenue, la déduction des travaux réalisés en 2018 et 2019. En revanche, les règles ne changent pas pour l'imposition des revenus fonciers perçus en 2017.   
Les nouvelles déductions fiscales du dispositif Cosse ancien
Pour inciter les propriétaires à mettre leur bien en location à un prix raisonnable, le dispositif « Louer abordable » (ou dispositif Cosse) propose d'importantes déductions fiscales sur les revenus fonciers. En contrepartie, les bailleurs doivent s'engager avec l'Agence nationale de l'habitat (Anah) et pratiquer des loyers limités. Les explications sur le dispositif Cosse ancien en vigueur depuis le 1er février 2017.
Défiscalisation immobilière 2019 : liste et comparatif des dispositifs pour réduire son impôt 2020
Payer moins d'impôts grâce à l'immobilier ? Du dispositif Pinel aux SCPI fiscales en passant par la loi Malraux, panorama des investissements immobiliers pour baisser le montant de ses impôts.
Investissement immobilier Pinel dans l’ancien : principe, conditions et calcul
Le dispositif de défiscalisation Loi Pinel permet d'acheter un logement ancien à réhabiliter pour profiter d'une réduction d'impôt. L'avantage fiscal est même plus important pour ceux qui couplent la réduction d'impôt Pinel et le déficit foncier.  
Défiscalisation immobilière : la loi Pinel
AVIS D'EXPERT – En matière de défiscalisation, le dispositif Pinel s'impose comme l'un des outils préférés des Français pour réduire leur impôt. Mais l'avantage fiscal ne doit pas faire oublier qu'il s'agit avant tout d'un investissement immobilier, rappelle le président du groupe de conseil en gestion de patrimoine PEA Michel Brunoro.  
Défiscalisation immobilière : comment échapper aux arnaques
Prix trop élevé, absence de locataires, carence locative, rentabilité inférieure aux espérances... Les scandales liés à la défiscalisation dans l'immobilier se suivent et tendent à se ressembler. Pour ne pas en être victime, les investisseurs potentiels peuvent déjouer les pièges tendus par des opérateurs peu scrupuleux, à condition d'adopter quelques bonnes pratiques.  
Défiscalisation Pinel : s’y prendre au dernier moment, le mauvais plan
Traditionnellement, la fin d'année est une période propice à la défiscalisation, notamment dans l'immobilier avec la réduction d'impôt octroyée par l'investissement en dispositif Pinel. Mais les plus pressés feraient bien d'y réfléchir à deux fois. D'autant qu'il sera compliqué, voire impossible, d'obtenir un financement bancaire en temps et en heure.  
Investissement locatif Pinel : la défiscalisation et après ?
Les ventes de logements neufs destinés à la location sont reparties de l'avant en 2015, avec la montée en puissance du dispositif de défiscalisation immobilière Pinel. Mais loin d'être une solution miracle, le Pinel présente plusieurs limites en termes d'investissement immobilier patrimonial. Explications.  
Trois conseils avant d’investir en Pinel
La fin d'année est une période propice à la défiscalisation immobilière. Au-delà de sa réduction d'impôt, l'investissement en Pinel reste un placement immobilier avant tout, qu'il est important de préparer dans les meilleures conditions. Le point sur trois réflexes à adopter avant de se lancer.  
Immobilier : fiscalité réduite pour un rachat de part d’indivision post-divorce
Le rachat de la part d'un logement indivis à son ex-conjoint n'est pas soumis aux droits de mutation habituels. En réponse à une question parlementaire à ce sujet, Bercy rappelle qu'une fiscalité allégée s'applique dans ce cas de figure, seul le droit de partage de 2,5% étant applicable.  
Fiscalité immobilière : les propriétaires français sont les plus taxés d’Europe
Les propriétaires français supportent la fiscalité immobilière la plus élevée d'Europe, d'après une étude du cabinet d'avocats d'affaires Fidal commandée par la Fédération des promoteurs immobiliers. La taxe foncière représente à elle seule 10% du prix d'achat au bout de 10 ans de détention.
Plus-values immobilières : vente du droit de surélévation exonérée jusqu’en 2017
Pallier au manque de logements en construisant toujours plus haut. Tel est l'objectif de l'amendement adopté en première lecture du projet de Budget...
Plus-values immobilières : « Les vendeurs doivent agir tout de suite »
INTERVIEW Après le 31 août 2014, les vendeurs de logements hors résidences principales ne pourront plus bénéficier de l'abattement exceptionnel de 25% sur les plus-values immobilières. Thierry Delesalle, notaire à Paris, explique comment les vendeurs peuvent en tirer parti.
Réduction d’impôt Scellier maintenue pour les expatriés ?
Les investisseurs dans l'immobilier locatif Scellier qui ont quitté la France vont-ils bénéficier d'une réduction d'impôt à l'avenir ? C'est le souhait du...
Plus-values immobilières : exonération rallongée après déménagement
Une décision du Conseil d'Etat étend à 22 mois après un déménagement le délai pendant lequel la plus-value réalisée à la vente de l'ancienne résidence principale reste exonérée d'impôt. Auparavant, le sursis retenu par le fisc était d'un an.
Plus-values immobilières : les exonérations fiscales en vigueur
Certaines ventes de logements échappent à l'impôt. Outre les cessions de résidences principales, il existe des exceptions à la taxation des plus-values immobilières pour les immeubles vendus aux organismes de logements sociaux.  
Plus-values immobilières : les notaires lancent un simulateur
Pour mieux appréhender la réforme de la fiscalité des plus-values immobilières entrée en vigueur au 1er septembre 2013, la Chambre des notaires de Paris – Ile-de-France propose un simulateur sur Internet afin de calculer l'impôt à payer.
Comment la taxe foncière décourage la propriété immobilière
En hausse de 21,17% en moyenne sur 5 ans, la taxe foncière pèse toujours plus sur les propriétaires, investisseurs comme occupants. Avec un taux moyen situé à 36,36%, elle représente plus de 2 mois de loyers. Inacceptable pour les représentants de propriétaires.
Taxe d’habitation 2013 : devez-vous la payer si vous avez changé de situation ?
Le paiement de la taxe d'habitation 2013 approche et de nombreux contribuables sont concernés. Le point sur ce vous devez savoir en cas de déménagement, colocation, location meublée et autres situations spécifiques.
Loi Duflot : les retards de loyers sanctionnés
Locataires comme propriétaires vont devoir être plus attentifs au calendrier. En effet, un amendement au projet de loi Duflot instaure de nouvelles pénalités pour...
La taxe sur les propriétaires occupants de nouveau sur la table
Une nouvelle note remise à Matignon par le Conseil d'analyse économique (CAE) préconise d'imposer les propriétaires occupant leur résidence principale. Une idée dont on entend de plus en plus parler depuis plusieurs mois.
L’impôt sur les résidences principales sans crédit refait surface
L'idée de taxer les propriétés immobilières non louées a été évoquée par le Haut conseil du financement de la protection sociale dans un rapport remis à Jean-Marc Ayrault. 11 millions de résidences principales seraient visées. A ce stade, il ne s'agit que d'une piste « exploratoire ».
Le déficit foncier, une solution pour réduire son impôt ?
AVIS D'EXPERT VIDEO - Son Descolonges est directeur associé chez Kacius, cabinet de conseil en gestion de patrimoine et défiscalisation. Pour Toutsurlimmobilier.fr, il explique pourquoi les contribuables et investisseurs devraient s'intéresser au déficit foncier.
Plus-values immobilières : fiscalité, durée de détention et conditions d’exonération
La taxation des plus-values immobilières s'est considérablement complexifiée sur les dernières années : modification du régime d'abattements pour durée de détention, réforme annulée par le Conseil constitutionnel... Le point sur l'imposition des plus-values sur les propriétés immobilières.
Plus-values immobilières : majoration de 15% pour les travaux non justifiables
Le ministère du Budget a expliqué, en réponse à un député, que le montant des travaux effectués sur un logement peut être ajouté au prix d'acquisition de départ pour le calcul de la plus-value à la revente. En l'absence de documents justificatifs, la majoration est de 15%.
« Nouvelle réflexion » de Bercy sur les plus-values immobilières
En réponse à une question d'un député, le ministère du Budget a confirmé son intention de modifier la fiscalité des plus-values sur le foncier et le bâti. L'imposition au barème de l'impôt sur le revenu, censurée par le Conseil constitutionnel, n'est pas définitivement écartée.
Plus-values immobilières : simulation d’application de la surtaxe
De combien va augmenter la taxation des plus-values immobilières en cas de vente en 2013 d'un appartement locatif ou d'une résidence secondaire ? De 500 euros à plusieurs dizaines de milliers d'euros selon le montant de la plus-value taxable. Explications et calculs.
Redevance archéologique préventive : fin de l’exonération pour les maisons en 2013
Suite à une discrète manœuvre législative, les constructions de maisons individuelles réalisées par des personnes physiques pour elles-mêmes ne bénéficieront plus de l'exonération de redevance archéologique préventive, ce qui va entraîner un surcoût de près de 300 euros pour 150 mètres carrés.
Plus-values immobilières : l’Assemblée nationale vote la réforme du gouvernement
Les députés ont rejeté la proposition de Christian Eckert visant à recentrer l'abattement de 20% sur les plus-values immobilières aux terrains à bâtir et voté l'article 10 du projet de loi de finances. Le dispositif transitoire pour les terrains constructibles a été assoupli.
« Il faut inverser la fiscalité des plus-values des terrains constructibles »
INTERVIEW – Pour Roger Bélier, président du Syndicat national des aménageurs lotisseurs (Snal), la réforme de l'imposition des plus-values à la revente de terrains à bâtir est indispensable, mais insuffisante pour parvenir à une libération du foncier.
Taxe sur les logements vacants : les villes de plus de 50 000 habitants bientôt concernées
Tours, Nantes et La Rochelle seront-elles bientôt soumises à la taxe sur les logements vacants ? C'est le souhait de la ministre Cécile Duflot qui a annoncé dans le Figaro que cet impôt allait être étendu aux agglomérations de plus de 50 000 habitants.
Fin de l’exonération de prélèvements sociaux sur les revenus immobiliers des non-résidents
Avec la parution au Journal officiel de la loi de finances rectificative pour 2012 (LFR 2012) vendredi 17 août, les non-résidents sont désormais soumis aux prélèvements sociaux sur leurs revenus fonciers ainsi que sur leurs plus-values immobilières potentielles. Auparavant uniquement assujettis à l'impôt sur le revenu, ils devront désormais s'acquitter de ces prélèvements au taux de 15,5%.
Plus-values immobilières : calcul d’imposition avant et après la réforme 2011
EXCLUSIF. La rédaction de toutsurlimmobilier.fr a calculé l'imposition des plus-values immobilières avant et après la réforme. Se basant sur l'évolution des prix à la consommation hors tabac selon l'Insee et ceux de l'immobilier selon la Fnaim, voici ce que devront payer les propriétaires immobiliers lors de la vente de leur bien. Nos calculs concernent les biens achetés entre 1998 et 2010. Ils déterminent l'imposition de la plus-value avant et après la réforme.
Scellier : ce qui change en 2011
DEFISCALISATION - Un coup de rabot, un nouveau zonage, la prise en compte de normes environnementales... En 2011, le dispositif d'investissement immobilier locatif Scellier est chamboulé.
Scellier intermédiaire : les plafonds de loyers pour 2011
Les nouveaux plafonds du Scellier intermédiaire pour 2011 ont été définis dans un décret du ministère de l'Ecologie.
Scellier : les plafonds de loyers pour 2011
Un décret du ministère de l'Ecologie a défini les nouveaux plafonds de loyers du Scellier pour 2011 ainsi que les modalités de revalorisation.
La fiscalité de la résidence secondaire
Posséder une résidence secondaire entraîne des impôts supplémentaires.
Coup de pouce fiscal pour le crédit-relais
Les emprunteurs seront exonérés de plus-values fiscales durant deux ans, soit deux fois plus longtemps que le délai habituel.
Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt
Nicolas Sarkozy l’avait voulu pour faciliter l’accession des Français à la propriété. Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt consiste à déduire des impôts, un pourcentage des intérêts d’un emprunt contracté pour l’achat d’une résidence principale. Néanmoins, ce dispositif va disparaître à compter du 1er janvier 2011. Il est remplacé par le PTZ+.
Taxe foncière/habitation
Chaque année, propriétaires et locataires doivent acquitter la taxe d'habitation et la taxe foncière. Ces deux impôts locaux sont complexes, qu'il s'agisse de leur calcul ou des abattements divers qui s'y rattachent.
Plus-value immobilière
C’est la loi de Finances 2004 qui a réformé en profondeur la fiscalité des plus-values immobilières. Revue de détails...