Age de départ à la retraite : l'écart entre public et privé n'est pas celui que l'on croit

Partagez

Seulement certains fonctionnaires peuvent partir à la retraite avant les salariés du privé. Et le nombre de ces « chanceux » tend à se réduire, certaines dérogations à l'âge légal ayant été supprimées.
 

En moyenne, les fonctionnaires partent à la retraite un à deux ans avant les salariés

 

C'est une évidence, les fonctionnaires partent à la retraite beaucoup plus tôt que les salariés du privé. Oui mais pas tant que ça ! Alors que les salariés ont liquidé en moyenne leurs droits autour de 62 ans l'an dernier, les fonctionnaires d'Etat l'ont fait à 61 ans et les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers à 60,6 ans, selon une étude du Conseil d'orientation des retraites (COR) rendue publique le 25 mai 2016. Soit un écart de « seulement » un à deux ans.

62 ans pour les agents « sédentaires » en 2017

Dans la fonction publique, l'âge de départ à la retraite varie selon la catégorie dont dépend l'agent. Pour les fonctionnaires dits « sédentaires », c'est-à-dire grosso modo ceux qui occupent un emploi purement administratif ou « intellectuel » (enseignants, contrôleurs des impôts, officiers d'état civil...), l'âge minimum de départ est aligné sur celui des salariés. Suite à la réforme des retraites de 2010, celui-ci a été progressivement décalé de deux ans pour atteindre 62 ans en 2017.

Ainsi, comme les salariés, les agents relevant de la catégorie « sédentaire », qui constitue la plus grosse partie de la fonction publique, et nés à compter de 1955 ne seront pas autorisés à prendre leur retraite avant 62 ans. Idem pour l'âge du taux plein passé de 65 à 67 ans. Les fonctionnaires « sédentaires » qui ne disposent pas du nombre de trimestres demandé dans leur classe d'âge pour percevoir une pension complète et qui sont nés en 1955 auront intérêt à travailler jusqu'à 67 ans pour ne pas subir d'abattement sur leur retraite.

57 ans pour les agents « actifs » en 2017

Les âges de départ sont différents pour les fonctionnaires « actifs ». La catégorie « active » de la fonction publique regroupe les agents occupant un emploi présentant des risques particuliers ou des fatigues exceptionnelles. On y trouve les policiers, les pompiers professionnels, les gardiens de prison, certains éducateurs spécialisés, ou encore les aides-soignants et sages-femmes des hôpitaux publics. Là aussi, leur âge minimum a été reculé de deux ans, passant de 55 ans pour la génération née avant le 1er juillet 1956 à 57 ans pour la génération née à compter du 1er janvier 1960.

Pour bénéficier de ce départ anticipé, l'agent « actif » doit justifier d'une certaine durée de services effectifs, soit un laps de temps où il a occupé le poste jugé difficile. Depuis 2015, cette durée a été fixée à 17 ans (15 ans jusqu'au 1er juillet 2011). Elle peut varier en fonction de l'emploi occupé. Elle est ainsi portée à 27 ans pour un officier de l'armée et abaissée à 12 ans pour un égoutier.

A noter : si un fonctionnaire « actif » finit sa carrière à un poste « sédentaire », il peut quand même prétendre à une retraite anticipée à condition, bien sûr, de disposer de la durée de service requise. L'âge d'annulation de la décote des agents « actifs » a également été reporté de deux ans, de 60 ans pour la génération née avant le 1er juillet 1956 à 62 ans pour celle née à partir du 1er janvier 1960.

Moins de retraites anticipées

Il faut souligner que l'âge moyen de départ à la retraite des fonctionnaires est voué à se rapprocher de plus en plus de celui des salariés du privé. Des réformes statutaires ont en effet fait passer des agents de la catégorie « active » à la catégorie « sédentaire ». C'est le cas, par exemple, des infirmières nouvellement recrutées dans les hôpitaux publics.

En outre, le dispositif de retraite anticipée pour les parents de trois enfants et plus a disparu. Jusqu'en 2011, les fonctionnaires ayant élevé au moins trois enfants et qui disposaient d'au moins 15 ans de service pouvaient partir à 55 ans.

L'âge légal de départ et à l'âge d'obtention automatique du taux plein

 Age depart retraite public prive

Sources : Service-public.fr, loi n° 2011-1906 du 21 décembre 2011 de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2012, Toutsurmesfinances.com.

 
L'ASSURANCE VIE plus rentable que le LIVRET A !
Trouvez l'assurance vie adaptée à vos besoins - devis gratuit

 

Réseaux Sociaux