Retraites : les quadras veulent partir à 50 ans


 

Les Français ne semblent pas prêts à vouloir travailler longtemps. Selon la 9ème édition de l’étude mondiale d’HSBC sur les retraites réalisée auprès de 16.000 personnes (dont 1.000 en France) et diffusée le 27 janvier 2016, 77% de nos compatriotes âgés de 45 ans et plus souhaitent quitter la vie active dans les cinq ans. Sur les 15 pays étudiés, seule l’Argentine présente un pourcentage plus élevé (78%). En fin de classement, on trouve les Emirats Arabes Unis (29%) et l’Egypte (15%).

Le résultat peut paraître d’autant plus étonnant que les « Frenchies » reconnaissent, dans le même temps, ne pas avoir les moyens financiers pour se retrouver à la retraite à 50 ans. 81% des Françaises âgées de 45 ans et plus déclarant vouloir prendre leur retraite dans les cinq ans considèrent qu’elles ne pourront pas le faire compte tenu de leur situation financière. Le ratio grimpe même à 91% chez les hommes candidats à une retraite (très) anticipée.

De toute façon, partir à 50 ans relève du doux rêve. Dans l’Hexagone, il n’est pas possible de prendre sa retraite avant d’avoir atteint l’âge légal de départ. La réforme de 2010 a relevé de deux ans cet âge minimum, porté à 62 ans pour les générations nées à partir de 1955.

A lire également :

Départ à la retraite : ce qui change avec l’accord Agirc-Arrco