Asir : une nouvelle aide pour les retraités du régime général (Cnav) en situation de rupture


Depuis avril 2012 les seniors assurés du régime général (Cnav) peuvent bénéficier d'un coup de pouce ponctuel en cas de grandes difficultés, comme le décès d'un proche ou l'entrée du conjoint en Ephad. Ce dispositif d'aide aux retraités en situation de rupture (Asir) est versé pendant trois mois maximum.

retraites, asir, aide, cnav, regime, general, situation, rupture

La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) a lancé le 1er avril 2012 une nouvelle aide destinée aux retraités du régime général confrontés, depuis moins de 6 mois, à une situation de veuvage ou fragilisés par le décès d’un proche, l’entrée en maison de retraite ou l’hospitalisation du conjoint, un déménagement ; autant de situations douloureuses qui peuvent entraîner une précarité financière. Les modalités de cette nouvelle allocation, baptisée aide aux retraités en situation de rupture (Asir), sont décrites dans une circulaire du 23 mars 2012 (n°2012-29).

Ce dispositif d’accompagnement social s’inscrit dans le Plan de préservation de l’autonomie des personnes âgées (PAPA). L’objectif est d’apporter une amélioration des conditions de vie à domicile et de préserver l’autonomie du bénéficiaire.

D’un montant de 1800 euros maximum et versée sur une durée maximale de trois mois, l’Asir se veut un dispositif d’urgence, non pérenne et « ciblé sur les situations de rupture ». Il peut par exemple s’agir de financer le portage ou la préparation de repas, l’entretien du logement, un accompagnement à la gestion budgétaire ou encore un soutien psychologique.

Pour y avoir droit, le senior demandeur ne doit pas être hébergé dans une famille d’accueil ni percevoir d’autres allocations de soutien comme la Prestation spécifique dépendance (PSD), l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA), l’Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), la Prestation de compensation du handicap (PCH) ou la Majoration pour tierce personne (MTP).

La demande doit être faite via un formulaire par la personne retraitée ou par le service social de sa caisse de retraite régionale. Une évaluation des besoins est ensuite réalisée, en fonction des ressources. Le taux de prise en charge est déterminé selon le revenu déclaré. Le barème applicable pour le calcul de l’aide est identique au barème en vigueur pour le Plan d’action personnalisé.

Une première évaluation de ce nouveau dispositif sera réalisée en octobre 2012.

Document à télécharger
>> Modalités d’attribution de l’Asir et formulaire de demande