Aspa, Asi, les plafonds de ressources pour les veuves de guerre

Partagez

Pour bénéficier de certaines aides, les conjoints survivants d'anciens combattants doivent respecter des critères de ressources. Ces derniers viennent d'être précisés par la Caisse nationale d'assurance vieillesse pour l'année 2016.

Les plafonds de ressources 2015 pour les veuves de guerre

 

Léger coup de pouce pour les veuves de guerre. Les plafonds de ressources que les conjoints survivants d'anciens combattants ne doivent pas dépasser en 2016 pour obtenir une aide financière ont été revus à la hausse. Une circulaire de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) datée du 21 avril 2016 précise ces montants limites.

Depuis le 1er avril 2016, ils sont arrêtés à :
- 12.931,32 euros annuels pour l'allocation aux vieux travailleurs salariés (AVTS), l'allocation aux mères de famille (AMF) ou le secours viager (qui n'est plus attribué depuis le 1er janvier 2006),
- 19.157,60 euros par an pour l'allocation supplémentaire et l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa),
- 14.398,01 euros annuels euros pour l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi).

Tous ces seuils sont ainsi légèrement supérieurs à ceux en vigueur en 2015, compris entre 12.927,95 et 19.148 euros.

La circulaire rappelle par ailleurs que la valeur du point d'indice de pension militaire a été revalorisée à 14 euros, contre 13,96 euros précédemment, au 1er janvier 2015. A ce titre, « le montant de la pension de veuve de soldat au taux spécial est porté à 9.548,00 euros par an à compter du 1er janvier 2015, il n'est pas modifié au 1er avril 2016 », rappelle la Cnav.

A lire également sur l'aide aux veuves de guerre
Le minimum vieillesse fondu dans une allocation unique ?
L'aide aux veuves de guerre plus basée uniquement sur les ressources

 

articles les plus lus

1. Comment calculer sa retraite ?
2. Peut-on cumuler une pension de retraite et une prestation sociale ?
3. Retraite : les taux des cotisations des salariés
 

Réseaux Sociaux