La retraite complémentaire des dentistes et sages-femmes confirmée à 62 ans


Un arrêté du 24 octobre 2014 rappelle que les conditions d'âge du régime complémentaire des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes sont désormais les mêmes que celles du régime de base des professions libérales.    

des dentistes

Les dentistes et les sages-femmes peuvent sans souci partir à la retraite à 62 ans. Un arrêté publié le 24 octobre 2014 au Journal Officiel confirme l’alignement des conditions d’âge du régime complémentaire de la Caisse autonome de retraite des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes (CARCDSF) sur celles du régime de base des professions libérales. Cet alignement a, en réalité, été introduit par un premier arrêté paru le 12 avril 2011 mais le document manquait de précision.

Comme pour le régime de base des libéraux mais aussi des autres actifs, l’âge minimal de départ à la retraite des affiliés au régime complémentaire de la CARCDSF varie de 60 ans pour ceux nés en 1952 à 62 ans pour ceux nés à compter de 1956 et l’âge de retraite à taux plein (sans décote) va de 65 ans (génération 1952) à 67 ans (à partir de la génération 1956).

 

Décote de 1,25%

La décote s’élève à 1,25% par trimestre manquant dans la limite de 25% (20 trimestres, soit 5 années). Là aussi, cette règle est la même que celle en vigueur dans les régimes de base des professions libérales et des autres actifs (salariés, agents publics, indépendants).

Auparavant, les affiliés de la CARCDSF avaient la possibilité de partir à la retraite à taux plein dès 65 ans (il n’y avait pas d’âge minimal). En revanche, une décote de 5% par année manquante était appliquée. Ce qui permettait de quitter la vie professionnelle à 60 ans mais avec une minoration de 25% !

Par ailleurs, les femmes ayant élevé un ou plusieurs enfants pendant au moins neuf ans (avant leur seizième anniversaire) étaient autorisées à partir à la retraite avant 65 ans sans décote en fonction du nombre d’enfants. Une affiliée de la CARCDSF pouvait quitter la vie active à taux plein à 64 ans si elle avait élevé un enfant, à 63 ans avec deux enfants, à 62 ans avec trois enfants, à 61 ans avec quatre enfants et à 60 ans avec cinq enfants et plus.

 

A lire aussi :

La mensualisation de la retraite des médecins officialisée