Maternité : quelle retraite pour les mères de famille ?

Partagez

En moyenne, la retraite des femmes est de 1 102 euros par mois (chiffres 2011) contre 1 588 euros pour les hommes. Pour tenter de corriger ces inégalités, il existe des dispositifs de majoration : les mères de famille bénéficient ainsi de trimestres de cotisation supplémentaires.

Régime général

Depuis 2004, à la naissance de chacun de ses enfants, une mère bénéficie d'un trimestre de réduction. Ce dernier peut se cumuler à un autre trimestre à chaque anniversaire de l'enfant, dans la limite de 8 trimestres. Au total, toute mère de famille peut réduire de deux ans par enfant la durée de cotisation. Si vous êtes dans ce cas, cela veut dire que vous pourrez partir plus tôt avec une retraite à taux plein.

Depuis 2009, les parents ont le choix : 4 trimestres par parents sont accordés à la mère au titre de l'accouchement. L'année suivante peut être prise par le père ou la mère.

Cependant, votre pension risque d'être maigre : étant calculée sur les 25 meilleures années, vous allez sans doute devoir prendre en compte vos premières années de travail, et non les dernières, souvent plus rémunératrices.

En cas d'adoption ou de prise en charge, la mesure fonctionne de la même manière. Les trimestres sont accordés jusqu'au seizième anniversaire de l'enfant. Pour en profiter pleinement, l'adoption doit se faire avant le dixième anniversaire.

Lorsqu'un enfant est handicapé, le bénéfice est au maximum de huit trimestres. Dans ce cas là, nul besoin d'avoir un lien de parenté : toute personne ayant élevé l'enfant bénéficie du dispositif. Surtout, il se cumule avec la majoration de durée liée à la naissance ou avec le congé parental.

Le système est identique pour le congé parental. La majoration est valable pour le père ou la mère, et dure toute la période du congé. Néanmoins, elle n'est pas cumulable pour la mère avec les réductions gagnées pour la naissance. Dans ce cas, ce sont les trimestres les plus avantageux qui sont pris en compte.

Dans le secteur public

Depuis 2004, les mères de famille titulaires dans la fonction publique bénéficient d'une majoration de deux trimestres lors de la naissance de chaque enfant.

A partir du 31 décembre 2010, les droits des mères fonctionnaires de trois enfants ont changé. Auparavant, celles qui avaient exercé au moins 15 ans en tant que fonctionnaire, pouvaient prendre leur retraite à tout âge. Les mères de famille ayant fait leur demande après le 31 décembre 2011 ne bénéficieront plus des conditions relatives au nombre d'enfants ou à la durée du service, mais des seules règles en vigueur pour leur année de naissance.

A partir de trois enfants

Si vous avez eu trois enfants, votre retraite de base est augmentée de 10%. Les retraites complémentaires abondent aussi votre pension. Par exemple l'Arrco (régime de tous les salariés du privé) majore de 5% votre retraite complémentaire à partir de trois enfants, sur votre carrière après 1998.

Les ouvrières mères de trois enfants ou plus obtiennent le taux plein dès 60 ans, même si elles n'ont pas cotisé au maximum. Cependant, elles doivent avoir travaillé au moins 30 ans (120 trimestres), dont 5 ans en tant qu'ouvrière, lors des 15 dernières années de travail.

Cette majoration de pension n'est pas imposable sur le revenu.

>> Article suivant : comment compenser les inégalités ?

 
 

Réseaux Sociaux