Maternité

Partagez

La collectivité reconnaît le rôle des parents : les mères et les pères bénéficient ainsi d’un petit plus pour leur retraite. Aujourd’hui, pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein, il faut cotiser au minimum 162 et 165 trimestres. Faire des enfants permet de réduire ce nombre et de majorer sa pension.

Baisse de la durée de cotisation. Depuis 2010, à la naissance de chacun de ses enfants, une mère bénéficie de quatre trimestres de réduction. Cette réduction peut se cumuler à un autre trimestre à chaque anniversaire de chaque enfant, dans la limite de 8 trimestres. Ces quatres autres trimestres sont à choisir entre le père ou la mère. En tout, vous pouvez réduire de deux ans par enfant votre durée de cotisation. Cela veut dire que vous pourrez partir plus tôt avec une retraite à taux plein. Cependant, votre pension à des chances d’être maigre : étant calculée sur les 25 meilleures années, vous risquez de devoir prendre en compte vos premières années de travail, et non les dernières, souvent plus rémunératrices.

Il n’est pas nécessaire d’être le parent biologique. En cas d’adoption ou de prise en charge, la mesure fonctionne de la même manière. Les trimestres sont accordés jusqu’au seizième anniversaire de l’enfant. Pour en profiter pleinement, l’adoption doit se faire avant le dixième anniversaire.

Le congé parental entre en compte. Le système est identique pour le congé parental. La majoration est valable pour le père ou la mère, et dure toute la durée du congé. Néanmoins, elle n’est pas cumulable pour la mère avec les réductions gagnées pour la naissance. Dans ce cas, ce sont les trimestres les plus avantageux qui sont pris en compte.

Le handicap reconnu. Lorsque l’enfant est handicapé, vous bénéficiez au maximum de huit trimestres. Dans ce cas là, nul besoin d’avoir un lien de parenté : toute personne ayant élevé l’enfant bénéficie du dispositif. Surtout, il se cumule avec la majoration de durée liée à la naissance ou avec le congé parental. 

A partir de trois enfants. En plus d’une réduction de la durée de cotisation, vous pouvez obtenir un bonus pour votre pension de base. Ainsi, si vous avez eu trois enfants, votre retraite est augmentée de 10%. Surtout, les deux époux bénéficient de cette majoration. Ce coup de pouce concerne la retraite de base. Les retraites complémentaires abondent aussi votre pension. Par exemple l’Arrco (régime de tous les salariés du privé) majore de 5% votre retraite complémentaire à partir de trois enfants, sur votre carrière après 1998. 

Pour les ouvriers. Les ouvrières mères de trois enfants ou plus obtiennent le taux plein dès 60 ans, même si elles n’ont pas cotisé au maximum. Cependant, elles doivent avoir travaillé au moins 30 ans (120 trimestres), dont 5 ans en tant qu’ouvrière, lors des 15 dernières années de travail. 

Dernier point : la majoration de pension n'est pas imposable sur le revenu.

 
L'ASSURANCE VIE plus rentable que le LIVRET A !
Trouvez l'assurance vie adaptée à vos besoins - devis gratuit

 

Réseaux Sociaux