Retraites Agirc-Arrco : les victimes de l’amiante bénéficient toujours du taux plein à partir de 60 ans


Les modalités concernant la retraite anticipée des travailleurs victimes de l'amiante ont été précisées dans une circulaire Agirc-Arrco du 19 mai 2011 (2011-6-DRE).

La loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites (article 87) et l’accord du 18 mars 2011 entre les partenaires sociaux ont confirmé les conditions du dispositif retraite dont bénéficient les travailleurs exposés à l’amiante.

Une circulaire Agirc-Arrco (2011-6-DRE) précise ces conditions pour les régimes retraites complémentaires. Ainsi, les bénéficiaires de l’allocation amiante peuvent obtenir leur retraite à taux plein dès 60 ans, s’ils remplissent les conditions de durée d’assurance. Ils ne sont pas soumis au recul de l’âge de départ en retraite institué par la réforme.

Les bornes d’âge d’ouverture des droits à l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (dite aussi allocation des travailleurs de l’amiante – ATA) n’ont pas été modifiées non plus par la réforme des retraites de 2010 : elles se situent entre 50 et 60 ans.

Le versement de la pension de retraite prend le relais de cette allocation de pré-retraite amiante.