Déclaration par internet obligatoire en 2024 ou pas ? Qui peut encore remplir une déclaration papier ?

Par Solenne Dimofski et Olivier Brunet
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

La déclaration des revenus de 2023 s’effectue de façon obligatoire par internet en 2024. Il y a des aides pour ceux qui ne savent pas déclarer en ligne et il existe des cas de dispense de déclaration en ligne, permettant d’éviter l’amende.

Déclaration sur Impots.gouv.fr bientôt obligatoire

La déclaration en ligne aux impôts est-elle obligatoire ?

Est-on obligé de remplir sa déclaration de revenus annuelle sur Internet ? La déclaration de revenus doit, en principe, être effectuée en ligne sur impots.gouv.fr. En tout cas pour tout contribuable ayant accès à internet à son domicile. C’est d’ailleurs ce que prévoit la loi à l’article 1649 quater B quinquies du CGI (Code général des impôts).

« La déclaration […] et ses annexes sont souscrites par voie électronique par les contribuables dont la résidence principale est équipée d’un accès à internet », prévoit le texte de loi.

Adoptée sous François Hollande, l’obligation de procéder à la télédéclaration a fait l’objet d’une généralisation par étapes de 2016 à 2019, en fonction de seuils de revenus du foyer fiscal :

  • depuis 2019 : pour tous les contribuables ayant accès à Internet
  • 2018 : en cas de revenu fiscal de référence (RFR) 2016 supérieur à 15.000 euros
  • 2017 : en cas de revenu fiscal de référence (RFR) 2015 supérieur à 28.000 euros
  • 2016 : en cas de revenu fiscal de référence (RFR) 2014 supérieur à 40.000 euros

La décision de rendre la télédéclaration obligatoire a été annoncée le 30 septembre 2015 à l’occasion de la présentation du projet de loi de finances pour 2016 à Bercy. Le passage à l’obligation pour l’ensemble des contribuables s’est donc effectué sur quatre années, de 2016 à 2019, sur le plan juridique, et d’abord pour les plus hauts revenus, avant de s’appliquer à tous.

Déclaration par internet obligatoire : qui doit déclarer en ligne ?

La déclaration en ligne est obligatoire pour tout foyer fiscal dont la résidence principale est équipée d’un accès à Internet, quel que soit son niveau de revenu, qu’il soit imposable ou non imposable.

Les personnes bénéficiant de la déclaration automatique des revenus (allègement de la procédure déclarative) ayant accès à Internet doivent donc remplir leur déclaration en ligne s’ils doivent modifier, corriger ou ajouter une information dont l’administration n’aurait pas connaissance.

Je ne sais pas remplir ma déclaration d’impôts en ligne, comment faire ?

Les personnes qui ne sont pas à l’aise avec Internet et l’utilisation des outils numériques peuvent se faire aider pour remplir leur déclaration en ligne.

Chaque année, des postes informatiques sont accessibles en libre-service dans les centres des finances publiques ou Services des impôts des particuliers, pour saisir sa télédéclaration avec l’aide d’un agent. On peut aussi appeler la ligne téléphonique de l’administration fiscale au 0809 401 401 (appel non surtaxé) du lundi au vendredi, de 8h30 à 19h.

On peut aussi se faire aider par des services gratuits d’accompagnement, comme Allô Impôt, une opération mise en place tous les ans par l’Ordre des experts-comptables : il suffit d’appeler le 0 8000 65432 (numéro vert ) pour poser des questions à un expert-comptable.

L’édition 2024 d’Allô Impôt est ouverte :

  • de 9h à 18h les 22 et 29 mai, le 5 juin
  • et jusqu’à 21h les jeudi 23 et 30 mai, ainsi que le jeudi 6 juin (correspondant à la date limite de déclaration en ligne dans les différentes zones)

Peut-on encore remplir sa déclaration d’impôt sur papier ?

En pratique, l’obligation de télédéclarer n’est pas contraignante : il est encore possible de remplir une déclaration papier avec le formulaire 2042 imprimé. Selon nos informations, l’administration fera encore preuve de bienveillance vis-à-vis des personnes qui remplissent une feuille d’impôt papier au lieu d’une déclaration en ligne.

« L’idée n’est pas de sanctionner cette année » en cas de dépôt d’une déclaration papier et non par Internet, indique à ToutSurMesFinances.com une source au sein de l’administration fiscale. « La dématérialisation est encouragée, il n’y a pas de dématérialisation forcée », déclarait d’ailleurs Gérald Darmanin, l’ex-ministre de l’Action et des Comptes publics le 9 avril 2019, lors du lancement de la campagne de la déclaration pour 2019.

Toutefois, on peut signaler que la déclaration en ligne offre de nombreux avantages par rapport à l’utilisation des formulaires papier :

  • reports automatiques entre rubriques
  • calculs automatiques de certains montants
  • aides en ligne interactives
  • accès aux notices d’aide à la déclaration en un clic
  • possibilité de corriger sa déclaration en ligne, après validation, jusqu’à la fin juin
  • possibilité de corriger a posteriori sa déclaration en ligne du 31 juillet au 4 décembre
  • estimation immédiate du montant d’impôt à payer ou à rembourser par l’administration, à la fin de la déclaration

Dispense de déclaration en ligne

Des exceptions sont prévues afin de ne pas mettre en difficulté les contribuables qui n’ont pas de connexion Internet ou qui sont mal à l’aise dès qu’il s’agit d’utiliser un PC. Il est ainsi possible de bénéficier d’une dispense de déclaration en ligne des revenus.

Cela concerne d’abord « ceux de ces contribuables qui indiquent à l’administration ne pas être en mesure de souscrire cette déclaration par voie électronique », selon le texte de loi.

En clair, les personnes ne possédant pas de connexion Internet à la maison ou celles qui ne savent pas bien s’en servir, comme certaines personnes âgées.

« Si vous estimez ne pas être en mesure de le faire, vous pouvez continuer à utiliser le présent formulaire », indique d’ailleurs le fisc sur sa feuille d’impôt papier (formulaire 2042).

Il existe une nouvelle exception, depuis la déclaration 2019. Un second passe-droit, temporaire, est prévu pour les contribuables qui résident dans les zones blanches, non couvertes par un réseau de téléphonie mobile. Dans ce cas, les contribuables bénéficient d’une dispense de l’obligation de télédéclarer leurs revenus jusqu’au 31 décembre 2024. Ils peuvent ainsi continuer à utiliser un formulaire de déclaration papier, comme c’est déjà le cas pour les personnes qui n’ont pas accès à Internet ou qui estiment ne pas être capables de déclarer en ligne.

Il reste possible de remplir une déclaration papier sans écoper de sanction, en toute légalité.

Cas particuliers : qui ne peut pas déclarer ses revenus en ligne ?

La quasi-totalité des contribuables peuvent déclarer leurs revenus en ligne, dans leur espace particulier sur Impots.gouv.fr. Toutefois, dans un certain nombre de situations particulières ou exceptionnelles, la déclaration en ligne n’est pas possible. On peut citer les cas suivants :

  • plus de 149 rubriques numériques
  • des revenus de plus de 10 chiffres (supérieurs ou égaux à 1 milliard d’euros
  • nombre d’enfants de moins de six ans donnés en garde supérieur à 4
  • nombre d’enfants majeurs, auxquels est versée une pension alimentaire, supérieur à 4
  • nombre de personnes recueillies, auxquelles ont été consentis des avantages en nature, supérieur à 9
  • nombre d’enfants mineurs, de personnes ou enfants à charge ou rattachés, supérieur à 19
  • nombre d’ascendants bénéficiaires de l’APA de plus de 65 ans, supérieur à 9
  • déménagement à une adresse qui n’est pas encore enregistrée dans les fichiers informatiques de la direction générale des finances publiques (DGFiP)
  • modification d’une première déclaration effectuée en ligne, pour signaler un divorce ou un décès

Amende de 15 euros au bout de trois omissions

Quelle sanction pour les contribuables réfractaires au service de déclaration par internet, souhaitant rester libres de remplir une feuille d’impôt papier ?

Ceux qui déclarent encore leurs revenus sur papier la première année auront un avertissement du fisc, la seconde année, un autre avertissement, avant de recevoir une amende de 15 euros s’ils persistent une troisième fois.

Ces amendes visent les personnes qui ne sont pas concernées par les cas de dispense.

Nos offres sélectionnées pour vous :

ARTICLES CONNEXES
Menu