Près de 20% des mineurs retraités résident à l’étranger


Quelque 19,6% des mineurs de fond à la retraite habitaient l’an dernier hors de France. Cette donnée figure dans le rapport annuel 2013 de la Caisse autonome nationale de la sécurité sociale dans les mines (CANSSM) disponible sur le site Internet de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), gestionnaire du régime.

Dans le détail, 42% des bénéficiaires des pensions minières résidant en dehors de l’Hexagone vivent au Maroc, 30% en Algérie, 12% en Italie, 10% en Allemagne, 3% en Belgique, 2% en Espagne et 1% au Canada. Ce taux important (à titre d’exemple, 9,4% des retraités du régime général des salariés sont installés à l’étranger, en comptant les DOM-TOM) s’explique par la forte proportion de travailleurs immigrés dans les mines françaises.

La pension de droit direct des mineurs s’élève en moyenne à seulement 6.806 euros par an. Le montant moyen de la pension de réversion versée aux conjoints survivants atteint 3.981 euros par an. L’âge moyen des retraités se situe à 74,6 ans. A la suite de dissolution de Charbonnages de France en 2007, le régime de retraite des mines a été fermé en 2010. Au 31 décembre 2013, la CANSSM comptait 299.029 pensionnés. Un chiffre en baisse de 3,66% depuis 2012.

 

A lire aussi :

La réforme des retraites appliquée aux régimes spéciaux