Retraite des médecins : 6 mois pour racheter sa première année d’exonération


 

Les médecins ne doivent pas trop tarder s’ils veulent racheter des trimestres de retraite au titre de leur première année d’installation. Dans sa lettre diffusée le 18 mai 2015, la Caisse d’assurance retraite des médecins de France (CARMF) rappelle que la réforme de 2010 a introduit la possibilité pour les praticiens libéraux d’effectuer, jusqu’au 1er janvier 2016, le rachat des périodes d’activité ayant donné lieu à une exonération de cotisation obligatoire au titre de leur première année d’exercice.

Avant le 1er janvier 2004, les médecins qui s’installaient à leur compte ne versaient pas de charges sociales, dont les cotisations vieillesse. D’où la possibilité de racheter jusqu’à 4 trimestres de retraite au titre de la première année de cotisation. Le coût d’un trimestre varie de 783 euros pour l’option 1 à 1.672 euros pour l’option 2 en 2015. La première option permet de réduire la minoration sur le taux de pension tandis que la seconde réduit à la fois la décote et majore le nombre de trimestres. Ce rachat, possible uniquement pour les libéraux installés avant 2004, doit être effectué avant le 31 décembre 2015.

 

A lire également :

Une surcote pour sauver la retraite supplémentaire des médecins