La Ville de Paris lance son « Seloger » du logement social


La nouvelle plateforme internet Loc'annonces, présentée jeudi 16 avril 2015 par la mairie de Paris, doit permettre aux demandeurs de logements sociaux de candidater plus facilement pour un appartement correspondant à leurs besoins dans la capitale. Le dispositif cible notamment les classes moyennes parisiennes.  

Loc'annonces veut devenir le pendant de Seloger pour la recherche d'un logement social à Paris

Demander un logement social à Paris devient de plus en plus simple. La mairie de Paris a présenté jeudi 16 avril 2015 sa nouvelle plateforme internet Loc’annonces, destinée à rassembler et proposer des locations disponibles dans le parc social de la capitale. « Loc’annonces, c’est un peu le « Seloger.com » du logement social : c’est la mise en ligne d’un échantillon d’offres de logements sociaux, 500 dès la première année », puis davantage par la suite, résume Ian Brossat, adjoint d’Anne Hidalgo en charge du logement.

Démarches simplifiées

Une fois sur le site, qui se veut simple d’utilisation, les demandeurs doivent se créer un compter personnel. La démarche se déroule ensuite en trois étapes. D’abord, la plateforme vérifie que le logement choisi correspond bien aux besoins du ménage et à ses revenus. Ainsi, un célibataire qui entend postuler pour un F6 ne pourra pas aller plus loin, le site lui renvoyant un message lui indiquant qu’il n’a pas le profil recherché pour occuper un logement familial. Une fois cette étape franchie, l’internaute doit fournir son numéro unique régional, qui lui est communiqué lorsque sa demande sur le nouveau portail internet du gouvernement demande-logement-social.gouv.fr est bien enregistrée. Après quoi, le demandeur peut postuler pour une annonce.

Pour le lancement du site, 29 annonces sont proposées jusqu’au 29 avril prochain. Par la suite, les annonces resteront en ligne une semaine, du mardi au lundi, et seront renouvelées hebdomadairement tous les mardis. Les candidatures précoces ne seront pas prioritaires sur les plus tardives. Une fois l’annonce retirée, l’ensemble des candidatures sont comptabilisées puis soumises au système de cotation en vigueur depuis le 1er octobre 2014. Les dossiers les mieux notés seront ensuite proposés à la commission d’attribution des logements sociaux de la Ville de Paris.

Outre la facilitation des démarches des usagers, la mairie entend également améliorer l’adéquation des demandes et des logements proposés. « Nous sommes confrontés à un problème qui n’est pas très connu : 40% des logements sociaux que nous proposons font l’objet d’un refus, détaille Ian Brossat. On a beaucoup de demandeurs qui nous disent, lorsqu’on leur propose un logement, que cela ne correspond pas à leurs attentes. En l’occurrence [avec Loc’annonces, Ndlr], c’est le demandeur qui se sera lui-même positionné sur le logement (…) et donc on peut imaginer que le taux de refus devienne moins important. »

Une offre qui s’adresse aux classes moyennes

Avec ce nouveau dispositif, la mairie de Paris ne vise pas uniquement les ménages les plus modestes. Au contraire, l’accent est mis sur les ménages plus aisés, la fameuse classe moyenne. « La plupart de ces annonces seront dédiées aux classes moyennes, puisque dans un premier temps ce sont des PLS et des loyers libres [les logements sociaux avec les plus hauts plafonds de revenus, Ndlr] qui sont mis en ligne, explique Ian Brossat. Nous adressons un message aux classes moyennes parisiennes et nous leur disons que le logement social est aussi fait pour eux. On peut donc imaginer qu’un certain nombre de Parisiens se disent : Pourquoi pas moi ? »

Ainsi, un couple avec un enfant est éligible aux logements PLS jusqu’à environ 5.500 euros de revenus mensuels. « Beaucoup de classes moyennes parisiennes s’autocensurent et ne savent pas qu’elles sont éligibles au logement social », regrette l’adjoint d’Anne Hidalgo, rappelant au passage qu’une large majorité de Parisiens (70% selon Ian Brossat) sont éligibles, « au vu de leurs revenus ».

Si certaines annonces correspondent à des logements ayant du mal à trouver preneur, de type appartement familial dans l’est parisien, Loc’annonces n’a toutefois pas vocation à proposer uniquement des logements laissés vacants. « On a souhaité mettre en ligne des logements qui correspondent à des typologies différentes », précise Ian Brossat.

Chaque année, 12.000 logements sociaux sont attribués à Paris, dont 2.000 sous la responsabilité de la mairie centrale. Sur ces 2.000 logements, 25% seront donc proposés sur le portail Loc’annonces.

A lire également sur le logement à Paris 
Multiloc, une garantie pour inciter les propriétaires parisiens à louer
Droit de préemption à Paris : les adresses des 257 immeubles concernés
Meublés touristiques : les nouvelles règles à Paris