Les frais d’une résidence secondaire


Selon différentes études, l'entretien d'une résidence secondaire coûte entre 1 et 4% de sa valeur par an.

La copropriété. Comme pour un logement principal, un syndic peut œuvrer à la gestion de l’immeuble. Ce dernier n’est pas un philanthrope et les copropriétaires devront le rémunérer. Les travaux sont votés par l’ensemble des propriétaires. Même si vous n’êtes pas d’accord avec telle ou telle opération, vous devrez vous incliner devant la décision de la majorité.

De plus, il faudra vous déplacer ou donner procuration lors de l’assemblée générale des copropriétaires, qui peut avoir lieu en dehors de votre séjour.

Les assurances. Comme pour la résidence principale, assurer son logement de vacances n’est pas obligatoire, mais vivement conseillé. Cependant, il ne sera pas forcement nécessaire de souscrire à un second contrat multirisque habitation. En effet, certains assureurs proposent une extension du contrat.
Souscrire à un nouveau contrat de responsabilité civile n’est pas non plus nécessaire, ce dernier n’est pas lié à l’habitation, mais à la personne assurée.

Il convient aussi d’être vigilant dans les garanties contre les cambriolages. Vérifiez surtout que le contrat ne comporte pas de clause d’inhabitation. Cette dernière annule l’assurance contre le vol lorsque le logement reste inhabité un certains temps (plus de 40 jours par exemple).

Les abonnements. Même si vous venez dans votre résidence quelques semaines par an, les abonnements comme l’eau, l’électricité, le gaz, Internet, le téléphone, sont valables toute l’année, quelque soit votre durée d’occupation. A titre d’exemple, un abonnement EDF coûte au minimum 24,84 euros par an, un abonnement GDF 35,19 euros… (chiffres 2011).

Certains opérateurs proposent cependant des forfaits résidence secondaire. C’est le cas par exemple de France Telecom : vous pouvez suspendre votre abonnement téléphonique, pour une durée d’un mois minimum, et le réactiver une fois sur place.

Pour bénéficier d’un accès Internet, vous pouvez opter pour une clé 3G : même s’il faut s’abonner, l’accès au web est possible partout.

Les frais divers. Tondre sa pelouse : un acte simple qui peut être réalisé soi-même, sauf lorsque l’herbe se trouve à 500 kilomètres de son lieu de résidence. L’appel à un prestataire extérieur s’avère donc souvent indispensable. De plus, même si vous avez la main verte ou si vous êtes bricoleur, le recours à un professionnel peut être imposé dans les copropriétés.

Autre point important à ne pas négliger : l’emplacement de la résidence secondaire. L’usure des logements et plus importante à la mer et à la montagne qu’en ville.