Les cases de la déclaration de revenus à ne pas rater

Par Thibault Lamy
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

La déclaration des revenus de 2013 est préremplie. Pour autant, nombre de contribuables doivent renseigner certaines informations sur leur situation personnelle ou leurs revenus pour éviter toute mauvaise surprise. Connaître les bonnes cases à cocher ou à remplir est essentiel.

Les cases à ne pas manquer dans la déclaration

 

Vous avez reçu votre déclaration de revenus 2013 et souhaitez la retourner au plus vite pour en finir avec cette corvée ? Attention toutefois à ne pas confondre vitesse et précipitation : renvoyer le formulaire papier ou le valider en ligne sur impots.gouv.fr sans scruter les différentes rubriques de la déclaration peut avoir des conséquences fâcheuses. Le point sur les cases à ne pas négliger.

 

Votre situation familiale a évolué, précisez-le !

Vous vous êtes marié ou pacsé ? Vous avez divorcé ou vous vous êtes séparé, ou pire, vous faites face au deuil de votre conjoint ? Si votre situation familiale a évolué en 2013, vous devez le préciser dans les cases adéquates dans le cadre A de la page 2 du formulaire 2042 K (M pour marié, D pour divorcé ou séparé, O pour pacsé, C pour célibataire et V pour veuf). Ces informations peuvent modifier le nombre de parts de quotient familial qui vous est attribué et par conséquent le montant de votre impôt.

Surtout, si vous vivez seul ou êtes titulaire d’une carte ou pension d’invalidité ou d’ancien combattant (rubriques 1,2 et 3 du cadre A), vous pouvez sous certaines conditions bénéficier d’une demi-part supplémentaire de quotient. Et qui dit plus de parts dit moins d’impôt sur le revenu…

Rattacher vos enfants majeurs, à vous de voir

Le rattachement de vos enfants majeurs à votre foyer fiscal peut s’avérer très intéressant. Ne perdez pas la possibilité de réduire votre impôt en précisant dans le cadre D les personnes à votre charge. Le nombre de vos enfants majeurs célibataires et sans enfants (case J) ou mariés ou pacsés en charge d’une famille (N) doit être mentionné. Pour les premiers, chaque enfant rattaché permet d’obtenir une demi-part supplémentaire de quotient familial (une part entière à partir du troisième). Dans le second cas, un abattement de 5.698 euros par personne rattachée est octroyé.

Attention, il est parfois préférable de déduire de vos revenus une pension alimentaire, dans la limite de 5.698 euros. C’est à vous qu’il revient d’opérer cet arbitrage. Si vous faites ce choix, vous devez remplir les cases 6EL et 6EM, dans la rubrique « Charges déductibles » en page 4 de votre déclaration.

Prime pour l’emploi : cases 1AX et 1AV

C’est dans cette même rubrique, plus précisément dans l’encadré « Pour recevoir la prime pour l’emploi », que vous devez indiquer si vous avez exercé une activité à plein temps (cases 1AX et 2AX) ou non (1AV, 2AV) si vous êtes éligible à la prime pour l’emploi (PPE). Dans le second cas, vous devez vérifier le nombre d’heures déjà indiquées par l’administration fiscale.

N’oubliez pas de remplir la section F en page 2 relative à vos coordonnées bancaires avec votre numéro BIC et IBAN pour bien percevoir votre prime. Dans le doute, joignez un relevé d’identité bancaire (RIB) à votre déclaration.

Cochez la case ØRA si vous n’avez pas de télé

Au-delà des vérifications d’usage sur vos revenus préremplis, n’oubliez pas, si vous ne possédez pas de téléviseur, de cocher la case ØRA relative à la contribution à l’audiovisuel public (CAP) sur la première page de votre déclaration 2014. Dans le cas contraire, vous risquez une mauvaise surprise à l’automne prochain, lors de la réception de votre avis de taxe d’habitation, sur lequel figure également votre redevance TV, d’un montant de 133 euros en métropole et de 85 euros dans les départements d’outre-mer en 2014.

Pour rappel, si vous êtes exonéré de taxe d’habitation, vous l’êtes aussi de contribution à l’audiovisuel public. Ici encore, cochez la case ØRA.

Lisser l’impôt avec le système du quotient

Si vous avez perçu des revenus exceptionnels en 2013, comme une indemnité de départ (à la retraite, démission), vous avez la possibilité de ne pas être imposé sur l’intégralité de vos revenus, mais sur votre revenu net global ordinaire majoré du quart de vos revenus exceptionnels. Grâce au système du quotient, la facture fiscale est donc moins salée. Pour en bénéficier, remplissez la case ØXX en y renseignant le montant de ces revenus. Vous ne devez pas les mentionner dans la rubrique traitements, salaires, prime pour l’emploi, pensions, rentes en page 3 de votre déclaration.

 

Sur la déclaration 2014 des revenus
Déclaration pré remplie des revenus : vérifications et ajouts
Impôts : le revenu net imposable, c’est quoi ?

 

ARTICLES CONNEXES
Menu