A quel âge je peux partir à la retraite ?


L'âge légal de départ à la retraite, à l'image de l'espérance de vie, a grimpé ces dernières années. En fonction de votre génération, vous pourrez liquider plus ou moins tôt votre pension. Combien de trimestres devrez-vous cotiser ? Est-il possible de partir plus tôt à la retraite ? Nos réponses.  

Retraite : quel âge pour partir

Vous souhaitez quitter la vie active et profiter d’une retraite bien méritée mais vous ne savez pas si vous avez y avez droit ? Pour déterminer votre âge minimum de départ à la retraite, il vous suffit de prendre en considération certains éléments de votre vie, dont votre année de naissance ainsi que le nombre de trimestres que vous avez cotisés durant votre carrière professionnelle.

62 ans à partir de 2017

Le premier paramètre à prendre en compte est tout simplement votre âge. « L’âge légal de départ à la retraite est de 62 ans à partir de la génération née en 1955 », explique Frédéric Barrel, directeur technique de NEOVIA Retraite, société de conseil et d’expertise retraite. « A l’exception de certains régimes de fonctionnaires bien particuliers, tous les régimes sont alignés », poursuit le spécialiste. Pour pouvoir toucher une retraite de base, comme complémentaire, un salarié du privé, un chef d’entreprise ou un artisan doit donc attendre 62 ans.

Pour les générations précédentes (1953 et 1954), l’âge légal de départ à la retraite est légèrement inférieur : il est de 61 ans et 2 mois pour les assurés nés en 1953 et de 61 ans et 7 mois pour ceux nés en 1954.

Retraite anticipée

Sous certaines conditions, il est toutefois possible de liquider ses droits à la retraite plus tôt. Plusieurs cas de figure se dégagent, notamment au titre du handicap, de la pénibilité et de l’amiante. Mais c’est de loin le dispositif carrière longue, avec plus d’un million de personnes qui en ont profité depuis 2004, qui remporte le plus de succès.

Carrière longue

Un assuré peut opter pour un départ anticipé pour carrière longue lorsqu’il remplit plusieurs conditions. Il doit ainsi avoir commencé sa carrière professionnelle avant 20 ans. « Les personnes concernées doivent avoir cotisé cinq trimestres avant la fin de l’année de leur 20ème anniversaire, précise Frédéric Barrel. Elles doivent également totaliser le nombre de trimestres requis pour leur classe d’âge. » Selon les cas (année de naissance et nombre de trimestres cotisés), les assurés peuvent partir à la retraite entre 56 ans et 4 mois et 60 ans.

La dernière réforme des retraites a augmenté le nombre de trimestres éligibles pour le dispositif carrière longue via le compte pénibilité. Pour en bénéficier, un salarié doit avoir été exposé à un facteur de pénibilité durant sa carrière. Depuis le 1er janvier 2015, quatre critères (travail de nuit, travail en 3×8, travail à la chaîne, travail en milieu hyperbare) sont pris en compte. Six autres facteurs devraient être comptabilisés à partir du 1er juillet 2016. En contrepartie de la pénibilité de leur travail, les salariés pourront accumuler jusqu’à 100 points, leur permettant de liquider leur retraite deux ans plus tôt au maximum, soit à 60 ans pour une personne née après 1955.

Lire notre article pour tout savoir sur le compte pénibilité

67 ans pour le taux plein

Attention toutefois. Prendre sa retraite au plus tôt n’est pas forcément un choix gagnant. « Ce n’est pas parce qu’on a le droit de partir à la retraite qu’elle est liquidée au taux plein », avertit Frédéric Barrel.

Pour ne pas subir de perte financière, « il faut cinq ans en plus de l’âge légal, sauf pour ceux qui atteignent le nombre de trimestres nécessaires pour la tranche d’âge », avance-t-il. Concrètement, pour un assuré né en 1955 ou après, il lui faudra attendre d’avoir 67 ans ou de totaliser 166 trimestres pour liquider sa pension dans les meilleures conditions.

Lire notre article pour comprendre comment les abattements rognent vos retraites