Quelle limite de revenus 2018 pour ne pas payer l’impôt en 2019 ?

Par Solenne Dimofski
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Afin de baisser l’impôt sur le revenu de millions de contribuables, une réduction d’impôt a été reconduite par Emmanuel Macron après sa mise en place sous François Hollande. Les seuils de non-imposition, en-dessous desquels les ménages ne paient pas d’impôt sur le revenu, sont désormais plus élevés. Le bénéfice de la réduction sous condition de revenus détaillée par profils de redevables.

 

Barème réactualisé et réduction d’impôt 2019
Seuil de revenu imposable pour un célibataire et pour un couple
Exemples de calculs de la baisse d’impôt sur le revenu

Condition de revenus au second plan pour le calcul de l’IR 2019

En cette année 2019, l’impôt sur le revenu (IR ou IRPP) est calculé dans des conditions particulières, celles du passage de l’ancien système de collecte de l’IR au prélèvement à la source. Dans ce contexte, les personnes n’ayant perçu ni revenus exceptionnels ni revenus du capital voient leur impôt annulé grâce aux effets de l’année blanche fiscale.

 

En revanche, les revenus 2018 considérés comme exceptionnels par le fisc sont quant à eux imposables, avec un mode de calcul plus favorable que d’habitude.

Ce n’est donc pas forcément le niveau de revenus qui déclenche l’imposition en 2019 mais leur nature.

Ainsi, un cadre supérieur touchant d’importants revenus du travail habituellement imposé dans la tranche à 30% ou 41% ne paiera aucun impôt sur ses revenus 2018 s’il n’a pas perçu de revenus exceptionnels ni de revenus financiers imposables.

Barème réactualisé et réduction d’impôt 2019

Certains ménages vont encore profiter d’une baisse d’impôt sur le revenu en 2019. Afin de mettre en œuvre cette promesse, les anciens gouvernements de Manuel Valls puis de Bernard Cazeneuve ont activé deux leviers : le barème de l’impôt sur le revenu (IR) et surtout la réduction d’impôt de 20% maximum pour les classes moyennes. Des dispositions qui ont été maintenues depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, y compris dans le cadre de l’année blanche fiscale sur les revenus 2018.

Indexation du barème de l’impôt sur l’inflation

S’agissant du barème de l’IR 2019, les limites des tranches d’imposition sont ainsi revalorisées en 2019 de 1,6% en raison d’une indexation sur l’inflation.

Précisément, le point bas et le point haut de chaque tranche du barème de l’impôt a été revalorisée en fonction de l’évolution des prix à la consommation hors tabac en 2018 par rapport à 2017 prévue dans le rapport économique, social et financier (RESF) en annexe du dernier projet de loi de finances. L’indexation du barème ne se fonde donc pas sur les chiffres définitifs d’inflation calculés par l’Insee ni sur les prévisions d’inflation pour l’année 2019.

Réduction sous condition de revenu pour l’impôt 2019

Surtout,  la méthode utilisée pour alléger l’impôt des contribuables aux revenus modestes ou moyens consiste ici à appliquer une réduction d’impôt sur le revenu sous conditions de ressources, calculée et accordée automatiquement par l’administration. Cet avantage se nomme « réduction sous condition de revenu ».

 La baisse d’impôt produit son plein effet (réduction de 20%) en 2019 pour un contribuable dont le revenu fiscal de référence (RFR) est inférieur :
– à 18.985 euros pour une personne seule
– à 37.970 euros pour un couple sans enfant marié ou pacsé

Le taux de la réduction d’impôt est plus faible entre les seuils précédemment cités et les limites actualisées cette année à :
– 21.037 euros de revenu fiscal de référence pour une personne seule
– 42.074 euros pour un couple marié ou uni par un Pacs sans enfant à charge ni rattaché au foyer fiscal

Au-delà de ces plafonds, la méthode de calcul de l’impôt est inchangée par rapport à 2018.

>> Pour plus de précisions : Impôt sur le revenu 2017 : 200 euros de réduction d’impôt pour 5 millions de foyers

 

16.837 euros de revenus pour un célibataire et 31.417 euros pour un couple

Limite de revenus pour une personne seule

Conséquence de ces modifications, le niveau de revenus à partir duquel les contribuables deviennent imposables est relevé.

Ainsi, en 2019, la limite de revenus au-delà de laquelle on paie de l’impôt atteint 16.837 euros selon nos calculs.

En 2018, ce seuil se montait à 16.575 euros déclarés au titre des revenus perçus en 2017. Soit une hausse de 1% par rapport à 2017.

Sur l’imposition 2017 des revenus perçus en 2016, un célibataire ne payait pas d’impôt sur le revenu dans la limite de 16.411 euros déclarés.

Désormais, l’entrée dans l’imposition intervient ainsi à partir d’un revenu de l’ordre de 1,2 Smic net pour un célibataire, soit environ 1.403,1 euros de revenus mensuels nets en 2019 sur les revenus 2018, contre :
– 1.381,25 euros de revenus mensuels nets en 2018 sur les revenus 2017
– 1.367,5 euros en 2017 sur les revenus 2016
– 1.315 euros en 2016 sur les revenus 2015
– 1.250 euros en 2015 sur les revenus 2014.

> Plus d’explications et de détails : Imposable ou non imposable sur le revenu : à partir de combien paye-t-on des impôts ?

Limite de revenus pour un couple marié ou pacsé

La limite d’exonération d’impôt 2019 est également en hausse pour les couples qui déclarent conjointement leurs revenus (mariés ou unis par un Pacs).

Ainsi, pour un couple à 2 parts fiscales sans enfant, le seuil est passé de 30.540 euros de revenus déclarés en 2016 à 30.630 euros en 2017 puis à 30.932 euros en 2018 et enfin 31.417 euros en 2019, ce qui équivaut à une augmentation de 2,9% en 3 ans.

Un couple sans enfant devient ainsi imposable en 2019 à compter de 2.618,1 euros de revenus mensuels nets (soit 2,2 Smic), contre 2.578 en 2018, 2.553 euros en 2017 et 2.455 euros en 2016.

Pour un couple avec deux enfants, soit trois part fiscales, l’entrée dans l’imposition en 2019 (sur les revenus de 2018) se fixe à partir de 3 Smic, soit environ 3.540,6 euros de revenus mensuels nets, contre 3.485,8 euros l’année passée.

 

 

Le bénéfice de la baisse d’impôt 2019 par profils

Réduction d’impôt 2019 sous condition de revenu pour un célibataire

Pension de retraite mensuelle nette ou salaire net de 1.400 euros en 2018 : 13 euros de gain d’impôt annuel en 2019
Salaire mensuel net de 1.667 euros : 155 euros de gain d’impôt annuel

Réduction d’impôt 2019 sous condition de revenu pour un couple sans enfant (marié ou Pacsé)

Salaire mensuel net de 2.800 euros : 111 euros de gain d’impôt annuel
Salaire mensuel net de 3.000 euros : 217 euros de gain d’impôt annuel

Réduction d’impôt 2019 sous condition de revenu pour une famille avec deux enfants (couple marié ou Pacsé)

Salaire mensuel net de 3.600 euros : 46 euros de gain d’impôt annuel

Source : calculs Toutsurmesfinances.com

 

ARTICLES CONNEXES
Menu