Quels sont les meilleurs placements actuels ?

Partagez

Aujourd'hui, trouver des placements sécurisés et qui rapportent n'a rien d'évident. Les meilleurs placements du moment sont ceux qui permettent de profiter des taux bas ou dont la fiscalité est réduite voire nulle. Cela suppose bon sens, patience et une dose de risque !

Meilleurs placements actuellement

 

Quels sont les meilleurs placements aujourd'hui ? Ces dernières années, les conditions pour placer son argent sans risque se sont brutalement dégradées. Le taux des nouveaux PEL a été abaissé trois fois en 2015 et 2016. Parallèlement, les assureurs durcissent l'accès au fonds euros des contrats d'assurance vie, en refusant de plus en plus souvent les souscriptions sécurisées à 100% ou en imposant un quota minimum d'investissement sur des placements non garantis.

Le tout dans un contexte de taux actuellement bas, voire de taux négatifs : désormais, lorsqu'on investit sur une obligation d'Etat allemande, on récupère au terme moins que sa mise de départ ! Une situation inédite qui a conduit dès l'été 2016 une petite banque allemande à faire payer ses clients sur leurs dépôts. Autre conséquence plus palpable en France : l'épargnant ne gagne pas d'argent en laissant dormir ses avoirs sur des fonds monétaires (0,02% de performance moyenne annuelle en 2016, source Banque de France). Et le pire est peut-être à venir : la loi Sapin 2 prévoit de limiter la possibilité d'entrer et de sortir de son assurance vie en euros dans certaines circonstances (exemple : crise financière, remontée brutale des taux d'intérêt).

Mais ce n'est pas une fatalité ! Des opportunités existent pour profiter des taux actuels, à condition d'être prêt à s'endetter ou à abandonner l'idée de placer son argent sans risques. La fiscalité fait également partie des leviers à actionner pour qu'un placement rapporte plus net d'impôt.

Aujourd'hui, les meilleurs placements sécurisés sont peu rémunérateurs

Pour placer son épargne à court terme et de façon sécurisée, le Livret A reste certainement l'un des meilleurs placements actuels : il est sans risque, sans frais, disponible tout le temps et non imposable. Mais avec un taux net de 0,75%, ce n'est certainement pas la panacée même si c'est toujours mieux qu'un taux négatif. La nouvelle formule de calcul de son taux d'intérêt entrée en vigueur en novembre 2016 ne devrait pas fondamentalement changer la donne.

> Alternatives au Livret A : quel placement choisir pour épargner sans risque en 2017 ?

Dans le même esprit, ouvrir un PEL aujourd'hui dans une logique d'accumulation d'épargne n'a aucun sens : il ne rapporte plus que 1% brut, soit 0,85% net de prélèvements sociaux, depuis la baisse de son taux entrée en vigueur le 1er août 2016. En revanche, placer son argent sur un PEL plus ancien peut être deux fois et demi plus rentable !

> PEL : des taux différents selon la date d'ouverture

Pour savoir quels sont les meilleurs placements financiers actuellement, le taux de rendement est un critère fondamental, mais ce ne doit pas être le seul à prendre en compte. L'horizon de placement est tout aussi important. Toutsurmesfinances.com a identifié les meilleurs placements à envisager sur 1 semaine, 1 mois, 3 mois et un an.

> Meilleurs placements à court terme : où placer son argent en 2017

Les placements les plus rentables ne sont pas sans risques

Pour profiter des taux actuels, le meilleur placement financier est probablement celui qui se finance à crédit ! Jamais les taux d'intérêt n'ont été aussi bas pour investir dans l'immobilier que ce soit en direct, dans le neuf (investissement Pinel) ou dans l'ancien, soit indirectement et sans locataire à gérer, via les résidences avec services (pour étudiants, pour personnes âgées, etc.) ou les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier). Gare cependant à ne pas investir aveuglément : il faut veiller à la qualité des immeubles et de leur emplacement.

> SCPI de rendement : 10 conseils avant d'investir en 2017

Attention, les investissements immobiliers impliquent une détention à long terme et sont soumis à un risque de dévalorisation pendant la durée de son placement, si le marché immobilier venait à se retourner. Dans le cas particulier des SCPI, le souscripteur doit en outre veiller au délai de jouissance des parts, qui implique l'absence de revenus pendant plusieurs mois alors que les échéances du crédit commencent à courir.

> SCPI : le délai de jouissance, un différé du versement du dividende

L'investissement en Bourse est un autre moyen de profiter des taux bas, à condition d'accepter un risque de perte et de fortes variations des cours au jour le jour. Les sociétés cotées profitent actuellement de conditions de financement favorables à la croissance de leur BNPA (bénéfice net par action) qui permettent de diminuer le coût de leur dette et de se développer entre autres par fusions-acquisitions, financées par l'emprunt.

> Débuter en Bourse : comment investir dans les actions en 2017

Cependant, le point d'entrée n'est pas idéal : Wall Street reste proche de ses plus hauts historiques et la tendance à venir sur le CAC 40 est incertaine après la vive remontée des cours de Bourse intervenue fin 2016, qui s'est poursuivie début 2017, notamment suite à l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis (et à l'application de son programme politique, économique et fiscal qui en découle) puis celle d'Emmanuel Macron le 7 mai 2017 en France, qui a rassuré les marchés et permis de ramener la volatlité à des niveaux très bas. Le marché recèle toutefois en permanence de nombreuses opportunités d'investissement : valeurs décotées, valeurs de rendement (qui versent des dividendes) comme les foncières SIIC, corrections excessives suite à une mauvaise nouvelle, changement de perception des investisseurs sur un titre, newsflow favorable (série d'annonces offrant un potentiel de valorisation)... Les pics de volatilité constatés en début d'année ont été propices à l'apparition de produits structurés rémunérateurs pouvant être souscrits en dehors ou de préférence à l'intérieur d'un contrat d'assurance vie ou d'un PEA (plan d'épargne en actions). Le point d'entrée semble désormais un peu moins favorable pour ce type de placements opportunistes.

Le crowdfunding ou financement participatif offre une alternative à l'épargnant français qui n'a pas envie d'investir en Bourse et souhaite donner davantage de sens à ses placements en finançant directement les TPE-PME. C'est tout l'intérêt du crowdlending ou financement participatif en prêt, qui offre des taux de rémunération moyens annuels avant impôt et prélèvements sociaux de 7% sur 36 à 48 mois. Gare cependant au risque de défaut de paiement, dont on peut limiter l'impact par une diversification des prêts que l'on accorde, sur plusieurs entreprises et sur différentes plateformes. Le montant plafond de prêt par projet a été relevé de 1000 à 2000 euros le 31 octobre 2016.

> Crowdfunding : le crowdlending, ou financement participatif en prêt

Dans le même esprit, le crowdfunding immobilier offre sur des horizons de 12 à 24 mois des rendements de l'ordre de 10% par an, la plupart du temps dans le cadre du financement de projets de promotion immobilière de logements neufs, qui sont notamment soumis à des risques opérationnels spécifiques à ce métier. Là aussi, le risque de défaillance n'est pas à exclure, qui peut amenuiser les performances.

> Crowdfunding immobilier : définition, plateformes, rendement, risque

Une fiscalité adaptée permet d'obtenir un meilleur rendement net

Le meilleur placement financier actuel est peut-être celui qui subit la plus faible pression fiscale. Lorsqu'on se situe dans une tranche d'impôt de 30% ou plus, la rentabilité d'un placement financier peut être réduite de moitié si le mode de souscription et de détention entraîne une fiscalisation immédiate. Un passage en revue des différents placements à fiscalité allégée peut permettre de réaliser des économies d'impôt appréciables !

> Comment payer moins d'impôt sur ses placements financiers

Autre solution, utiliser des placements financiers ou des enveloppes d'investissement dont l'utilisation offre par principe un avantage fiscal à l'entrée (réduction d'impôt liée au versement), à la sortie (exonération d'impôt sur les plus-values) et/ou durant la vie du produit (franchise d'impôt sur les gains).

> Défiscalisation : les placements pour réduire son impôt sur le revenu

Placement à long terme, la meilleure solution ?

Le temps est peut-être la meilleure arme dont dispose l'épargnant dans l'environnement actuel. C'est justement tout ce dont dispose un enfant qui vient de naître. Même si c'est contre-intuitif, les placements bancaires tels que le Livret A ou les comptes sur livret (CSL) ne sont certainement pas les meilleurs à ouvrir pour son enfant âgé de moins d'un an.

> Livret A, assurance vie : quel est le meilleur placement à ouvrir à la naissance d'un bébé ?

Un jeune actif a également du temps devant lui. Et, le temps c'est de l'argent comme le veut l'adage ! Quand on a moins de 30 ans, on peut se permettre de prendre des risques à long terme sur une partie de ses placements, à côté de l'épargne de précaution. Investir à long terme permet bien souvent de bénéficier d'une fiscalité de l'épargne allégée, d'atténuer l'impact des cycles économiques et financiers lorsqu'on investit en Bourse et de profiter des taux actuels de crédit pour financer un projet immobilier par l'emprunt.

> Epargne : les meilleurs placements pour les jeunes de 18 à 30 ans

Ce raisonnement s'applique aussi aux personnes qui veulent conserver leur pouvoir d'achat une fois à la retraite. Plus une épargne retraite est constituée tôt, plus elle est rémunératrice et moins l'effort d'épargne mensuel est douloureux. Assurance vie, PEA, Perp, immobilier... Quel placement utiliser ?

> Epargne retraite : comment choisir le meilleur placement retraite selon ma situation

Les conseils pour savoir quel placement financier choisir

Avant de placer son argent, s'informer est indispensable. Il faut aussi faire preuve de curiosité, se poser des questions et ne pas hésiter à en poser à son conseiller financier, que ce soit en agence bancaire ou auprès d'un conseiller en gestion de patrimoine (CGP ou CGPI). De nombreux paramètres sont en outre à prendre de compte. Avec un peu de bon sens, on évite les mauvais choix !

La rentabilité

Le meilleur placement actuel n'est pas forcément le plus rentable ! Le taux de rendement d'un placement ne fait pas tout : un placement rémunérateur mais dont l'épargne est bloquée pendant 5 ans n'est probablement pas adapté lorsqu'on possède une vieille voiture qui donne des signes de faiblesse.

Le temps

En théorie, plus l'horizon d'un placement est court, moins il est rémunérateur. Inversement et réciproquement. D'où le taux actuel des livrets bancaires et, dans une moindre mesure, du Livret A. Il faut souvent s'armer de patience pour qu'un placement rapporte de l'argent.

Le risque

Il n'y a pas de rendement sans risque ! Le taux de rémunération est en théorie proportionnel au risque encouru : plus un placement financier est risqué, plus son potentiel de création de valeur est important, et plus la probabilité de perte est élevée. Avec un peu de jugeote, on évite de tomber dans le piège d'une publicité accrocheuse sur un placement rentable et sans risque. Ça n'existe pas !

La cohérence

La quête d'un placement qui rapporte ne doit pas s'effectuer au détriment de sa situation financière, familiale, patrimoniale ou fiscale. Augmenter son revenu imposable grâce à la rémunération de son épargne est peut-être contreproductif, surtout si l'on souffre de ras-le-bol fiscal comme des millions de Français.

Les frais

Les frais d'adhésion et de gestion d'un placement peuvent rogner sa rentabilité. Par exemple, la plupart des banques prélèvent des frais à chaque versement sur une assurance vie. > Lire l'article Assurance vie : frais d'entrée, frais de gestion, frais d’arbitrage, taux et explications

De leur côté, les SCPI présentent l'inconvénient d'afficher des frais de souscription élevés, qui obligent le porteur de parts à les conserver au moins 5 à 8 ans, pour espérer retrouver sa mise de départ.

La fiscalité

Nous l'avons vu, la fiscalité d'un placement est un paramètre fondamental à considérer avant d'investir. Mais ce ne doit pas être l'alpha et l'oméga de votre démarche. Souscrire un produit ou utiliser un montage dans le seul but de payer moins d'impôt est source de soucis potentiels avec le fisc. C'est également inutile quand on est non imposable ou que l'on paie très peu d'impôt sur le revenu !

La facilité de sortie (ou liquidité)

Au moment de souscrire un placement financier ou d'acheter dans l'immobilier, il est indispensable de penser à sa revente. Est-ce que je peux rapidement récupérer mon argent ? Quelle est la durée de blocage des fonds ? Est-ce que la vente aura un impact négatif sur le prix et dans quelles proportions ? Dans des registres différents, le Livret A et l'achat d'actions Total sont des placements liquides puisque l'on peut en sortir facilement dans un laps de temps très court. Inversement, certains placements sont illiquides par construction, toute sortie étant impossible avant plusieurs années, ou faute d'acheteurs potentiels suffisants.

La complexité

Certains placements sont compliqués et ne sont tout simplement pas adaptés à une commercialisation auprès du grand public. Même si on les trouve facilement sur Internet en faisant une recherche sur les meilleurs placements financiers ou ceux qui rapportent le plus. On n'est jamais trop prudent : on n'investit pas dans un placement dont on ne comprend pas le fonctionnement.

Le conseil d'ami

Un ami qui vous veut du bien vous a parlé d'un bon plan. Mais le placement qui lui convient parfaitement a de grandes chances de ne pas être adapté à votre situation. A-t-il le même âge que moi ? A-t-il la même situation familiale et le même nombre d'enfants ? Paie-t-il autant d'impôt sur le revenu et d'impôts locaux ? A-t-il le même statut professionnel ? Perçoit-il des revenus semblables ? Possède-t-il un patrimoine identique ? A-t-il autant d'aversion au risque que moi ? Les meilleurs placements sont en fait ceux qui correspondent le plus à ce que vous êtes et à vos projets d'aujourd'hui...

 

 

Réseaux Sociaux