Déclaration des revenus 2018 : les dates limites à respecter en 2019


L'administration fiscale a reporté la date limite de la déclaration 2019 des revenus de 2018. Les contribuables connectés, qui peuvent s'acquitter de leur devoir fiscal en ligne à partir de mi-avril sur impots.gouv, disposent de délais supplémentaires, jusqu'au 6 juin dernier délai. Les formulaires papier devaient être renvoyés le 16 mai à minuit au plus tard.  

Pas d’excuse pour oublier de déclarer ses revenus en 2019. L’administration fiscale a dévoilé le calendrier de la déclaration 2018 des revenus perçus en 2017 incluant les principales dates à connaître. Comme à l’accoutumée, le fisc a fixé des échéances différentes suivant le mode de déclaration.

Date d’ouverture de la déclaration en ligne, EDI IR et papier

La date d’ouverture du service de déclaration en ligne des revenus 2018 sur impots.gouv.fr est intervenue le 10 avril 2019. L’an passé, elle avait été fixée au mercredi 11 avril 2018, soit un jour plus tôt qu’en 2017. Ce mode de déclaration concerne davantage de contribuables cette année puisque la télédéclaration (le fait de déclarer en ligne) est désormais obligatoire pour tous, sauf quelques exceptions.

La campagne de déclaration EDI IR 2019 est quant à elle ouverte depuis le mercredi 24 avril 2018. La déclaration EDI IR concerne les télédéclarations de revenus effectuées avec un logiciel de déclaration du type Clickimpôts ou avec un tiers déclarant (expert-comptable, avocat fiscaliste, notaire, association de gestion comptable).

En revanche, la date de réception des feuilles d’impôt imprimées par La Poste n’a pas été rendue publique.

Déclaration papier (formulaire 2042 et annexes) : date limite de déclaration le 16 mai 2019

Les adeptes du formulaire 2042 de déclaration (ou déclaration principale, la feuille d’impôt de 4 pages) ont ainsi jusqu’au jeudi 16 mai pour transmettre leurs revenus à l’administration fiscale par courrier sans risquer de pénalité de retard.

Attention, en fonction de la situation du contribuable, d’autres formulaires sont éventuellement à joindre en complément de la feuille d’impôt. Parmi ces déclarations annexes, ont peut citer la déclaration de revenus complémentaire 2042 C, la déclaration des revenus fonciers 2044 (normale ou spéciale), la déclaration des plus-values 2074 ou la déclaration des comptes bancaires détenus à l’étranger (imprimé n° 3916).

Pour la déclaration d’impôt sur la fortune immobilière (IFI) papier au moyen du formulaire 2042 IFI, le dernier délai est aussi fixé au 17 mai.

Tout le monde n’a cependant pas droit à cette modalité déclarative. Les contribuables bénéficiant d’un accès à Internet devront déclarer leurs revenus en ligne, rappelle la Direction générale des Finances Publiques (DGFiP). La déclaration papier disparaît donc pour l’essentiel des contribuables à compter de 2019.

A noter : la date-limite pour la déclaration papier est également fixée au 16 mai pour les non-résidents.

Déclaration en ligne : date limite selon le département de résidence

Si vous avez décidé de franchir le pas de la déclaration en ligne ou si vous êtes soumis à l’obligation de télédéclaration, vous bénéficiez d’un calendrier plus clément. Les contribuables connectés, qui déclarent leurs revenus via le portail de l’administration fiscale impots.gouv.fr ou l’application pour smartphone « Impots.gouv », peuvent donc s’acquitter de leur obligation fiscale à partir de mi-avril.

Surtout, le fisc a fixé trois dates limites de déclaration en ligne en fonction du département de résidence, qui permettent, comme chaque année, de déclarer les revenus en ligne un peu plus tard qu’avec le formulaire papier. Les dates butoir de ce calendrier fiscal 2019 se répartissent selon trois zones déterminées par le numéro du département :

– Mardi 21 mai à minuit pour les départements 01 (Ain) à 19 (Corrèze) ;
– Mardi 28 mai à minuit pour les départements 20 (Corse) à 49 (Maine-et-Loire) ;
– Jeudi 6 juin à minuit pour les départements 50 (Manche) à 974/976 (La Réunion et Mayotte), et non le mardi 4 juin, en raison d’un délai supplémentaire exceptionnel de 48 heures accordé par l’administration fiscale.

A savoir : Les contribuables non-résidents en France ont jusqu’au 21 mai pour effectuer leur déclaration de revenus en ligne.

Télédéclaration EDI-IR ou avec ClickImpôts : délai unique

Pour les personnes qui effectuent leur déclaration avec un logiciel du type ClickImpôts (ClickImpôts Plus 2019, ClickImpôts Premier 2019) ou Taxotax, ou à l’aide d’un professionnel tiers déclarant utilisant la télédéclaration selon la procédure EDI-IR, un délai supplémentaire est accordé : la date-limite était fixée au 5 juin 2019, quel que soit le département de résidence. L’administration a toléré un dépôt des déclarations EDI-IR au plus tard le 25 juin 2019 pour tenir compte des spécificités déclaratives liées à l’année blanche fiscale

 

Avis d’imposition : disponibles dès la déclaration en ligne

Asdir juste après la déclaration

Depuis l’année 2016, les télédéclarants ont accès à leur avis d’imposition immédiatement après l’envoi de leurs informations au fisc. Plus précisément, chacun disposera d’un « avis de situation déclarative à l’impôt sur le revenu » ou Asdir, destiné par exemple à justifier une situation de non-imposition ou à servir de justificatif de revenus auprès auprès de tiers (banque, propriétaire-bailleur, administrations locales, nationales ou de Sécurité sociale…).

Avis d’imposition reçu plus tôt dans l’espace personnel sur impots.gouv.fr

Les avis d’imposition 2019 définitifs des contribuables connectés seront progressivement mis en ligne dans l’espace personnel sur impots.gouv.fr durant l’été. Pour cette année, les dates de mise à disposition sont les suivantes :

  • entre le 24 juillet et le 7 août quand on est non-imposable à l’impôt sur le revenu (vous n’avez rien à payer) ou pour les bénéficiaires d’une restitution d’impôt (donnant lieu à un remboursement pendant l’été) en cas de trop-perçu par le fisc ;
  • pour un contribuable imposable, les avis dématérialisés seront accessibles dans le courant du mois d’août, entre le 29 juillet et le 7 août 2019 précisément

L’envoi de l’avis d’impôt papier plus tardif

Attention, les dates de réception des avis d’imposition à retenir diffèrent en cas de déclaration des revenus à l’aide du formulaire papier 2042 (feuille d’impôt papier). Voici les dates 2019 :

Les contribuables non imposables ou éligibles à une restitution ont pu recevoir leur avis d’impôt sur le revenu par La Poste un peu plus tard (entre le 23 juillet et le 2 septembre en 2019). Si vous êtes imposable, l’avis d’impôt 2019 devait arriver entre le 5 et le 28 août 2019.

Rappel : Si vous souhaitez obtenir une estimation de votre impôt 2019 avant de remplir votre déclaration, vous pouvez utiliser le simulateur du fisc sur impots.gouv.fr. >> Le mode d’emploi du simulateur de l’impôt sur le revenu.

Dates d’ouverture de la correction de déclaration en ligne pour 2019

Le service de télécorrection, qui permet de corriger sa déclaration en ligne des revenus 2018, sera ouvert cette année pendant plusieurs mois d’août à mi-décembre. En 2018, il a été ouvert du 1er août au 18 décembre 2018.

 

Date limite de paiement du solde le 18 ou 23 septembre 2019

Enfin, la date limite de paiement du solde de l’impôt sur le revenu, fixée au 17 septembre en 2018, est encore décalée cette année (le 15/09 tombant un dimanche). A l’origine  fixée au 16 septembre pour les moyens de paiement « classiques » (chèque, titre interbancaire de paiement et espèces dans la limite de 300 euros), elle a été reportée au 18 septembre. En cas de paiement en ligne via impots.gouv.fr ou l’application « Impots.gouv », un délai supplémentaire de cinq jours est accordé : vous avez un délai supplémentaire jusqu’au 23 septembre pour régler le solde, au lieu du 21 septembre.

La DGFiP explique que ce report est lié à l’année de transition entre l’ancien système de paiement de l’impôt et le prélèvement à la source, plus aucun prélèvement automatique n’étant réalisé par le fisc pour régler l’impôt sur les revenus 2018.

Ces dates concernent également les personnes devant procéder au remboursement de tout ou partie de l’avance sur réductions ou crédits d’impôts perçue en janvier 2019.

A lire également
Calendrier fiscal : les dates clés des impôts des particuliers pour 2019