Comment vendre rapidement son appartement ou sa maison sans agence ?

Partagez

Recourir aux services d'une agence immobilière n'est pas un prérequis pour mettre sa maison ou son appartement en vente. Les réflexes à adopter pour vendre son logement sans passer par des professionnels.

Comment vendre rapidement son appartement ou sa maison sans agence ?
 

Sommaire

Fixer le bon prix de vente
Rédiger son annonce immobilière
Organiser les visites
Monter le dossier à l'avance
Préparer l'avant-contrat pour la signature

Fixer le bon prix de vente

Pour vendre sa maison rapidement et sans perdre de temps, il est crucial de déterminer le bon prix de vente. C'est une des clés essentielles de la transaction : un prix trop élevé va en effet détourner les acheteurs de l'annonce. Dans l'autre sens, le vendeur a tout intérêt à ne pas descendre trop bas pour maximiser sa plus-value à la revente.

Pour viser juste, le vendeur n'est pas seul. De nombreux sites et outils en ligne existent afin de proposer une estimation et donner un ordre d'idée du prix à proposer. Autre possibilité, se connecter au service Patrim d'évaluation des valeurs immobilières mis en place par l'administration fiscale pour connaître les derniers prix de vente. Des sociétés spécialisées dans l'expertise immobilière peuvent également être démarchées afin d'obtenir une estimation professionnelle mais payante. De même, il est possible de solliciter un notaire afin que ce dernier réalise un audit (payant) du bien. Enfin, il ne faut pas s'interdire de pousser la porte d'une agence immobilière : les professionnels peuvent en effet proposer une estimation gratuite... dans l'espoir de faire signer un mandat de vente.

Pour mémoire, les critères suivants figurent parmi ceux qui impactent le plus le prix de vente, positivement comme négativement :

- L'emplacement
- La surface et le nombre de pièces
- L'étage
- L'état du logement
- Sa consommation d'énergie
- Son exposition et son vis-à-vis

Pour aller plus loin, notre article sur comment fixer le bon prix de vente

Rédiger son annonce immobilière

Pour échapper aux agences immobilières et autres professionnels, il faut se tourner vers la vente de particulier à particulier, et donc rédiger une annonce immobilière. Avant de se ruer sur SeLoger ou Le Bon Coin, il faut prendre le temps de préparer une annonce qui va donner envie aux acheteurs potentiels de répondre. Deux prérequis pour cela : l'annonce doit être complète et elle doit donner envie de visiter le logement.

En effet, l'annonce doit être exhaustive : l'adresse, la surface du logement (et du terrain), le nombre de pièces et leur description doivent être indiqués avec précision et clarté, de même que les coordonnées du vendeur et le prix demandé. De plus, elle doit permettre de mettre en valeur les atouts du logement et du cadre de vie, afin d'attirer l'attention des lecteurs. Afin de renseigner au mieux les acheteurs potentiels et de valoriser le logement, il faut également prendre le temps de faire de belles photos. A ce titre, recourir au home-staging peut s'avérer utile, pour « relooker » sa maison et susciter des coups de cœur chez les acquéreurs.

Organiser les visites

Pour convaincre un acheteur potentiel, il faut s'assurer que sa visite des lieux se déroule dans de bonnes conditions. Découvrir le logement donne une première impression à l'acquéreur et si celle-ci s'avère négative, le vendeur aura beaucoup de difficultés à le convaincre de changer d'avis. A l'inverse, une visite réussie devrait l'inciter à aller plus loin et même à faire une offre.

Pour mettre toutes les chances de son côté, le vendeur doit s'organiser et planifier les différents rendez-vous dès lors que plusieurs acheteurs se montrent intéressés. Cela permettra de ne pas oublier les visites programmées et de ne pas en prévoir plusieurs simultanément. Il est recommandé à ce titre de se rendre disponible pour faciliter l'organisation des rendez-vous. Ceci dit, n'hésitez pas à proposer vous-même des horaires de visite, afin de mettre en valeur l'orientation et l'ensoleillement du logement par exemple.

En outre, il faut veiller à ce que les visiteurs puissent se sentir chez eux... ou du moins, qu'ils ne sentent pas chez quelqu'un d'autre à proprement parler. Mettez de côté les photos de famille, les objets trop atypiques, afin de neutraliser les lieux. Même si cela peut paraître évident, le logement doit être propre et rangé. Les visiteurs doivent pouvoir évoluer dans les lieux, un point à retenir particulièrement si un déménagement est en préparation ou en cours.

Monter le dossier à l'avance

Pour ne pas perdre de temps, le vendeur doit s'organiser à l'avance : l'idée est de ne pas se retrouver avec un dossier incomplet le jour de la signature de l'avant-contrat. En particulier, il est important de vérifier que le dossier de diagnostics techniques (DDT) est complet. Si certains documents manquent à l'appel ou ne sont plus à jour, il est indispensable de les faire réaliser suffisamment rapidement pour ne pas retarder la transaction.

Attention toutefois, tous les vendeurs ne sont pas soumis aux mêmes exigences. Les propriétaires d'un appartement situé dans une copropriété ont de nombreux autres documents à fournir au futur propriétaire, concernant l'organisation de la copropriété, ses données financières (montant des charges courantes, des charges hors budget, impayés de charges, etc.).

Pour aller plus loin, notre article sur les documents à joindre à la promesse de vente dans une copropriété

Dans un autre domaine, les propriétaires d'une maison avec terrain ont d'autres préoccupations à prendre en compte, comme le bornage du terrain (s'il n'a pas été encore réalisé) ou encore les servitudes, privées comme publiques.

Préparer l'avant-contrat pour la signature

Vendeur et acheteur peuvent s'entendre pour rédiger le compromis de vente (ou la promesse unilatérale de vente) sans faire appel à un professionnel de l'immobilier ou du droit. L'avant-contrat peut en effet être écrit par les particuliers sans que cela ne pose de problème... du moment qu'il est rédigé en conformité avec la loi. Le compromis de vente doit ainsi comporter de nombreuses mentions obligatoires, relatives à la description du bien, son prix ou encore à la réalisation de la vente. Il est particulièrement utile d'écrire avec soin les conditions suspensives de la vente.

Les particuliers néophytes ou qui souhaitent limiter les risques légaux peuvent se procurer un modèle-type de compromis de vente sur Internet sans difficulté. Ils peuvent également se tourner vers un notaire pour la rédaction de ce document. Le coût de la prestation sera intégré aux honoraires du notaire payés à l'occasion de la signature de l'acte authentique.



 

les articles les plus lus

1. APL étudiant 2017 : conditions, simulation et demande
2. Droits de mutation à titre onéreux 2017 : taux par département, calcul
3. Location : comment réduire le délai de son préavis ?
4. Echange de maison, d’appartement : vacances, longue durée, HLM

Réseaux Sociaux