Impôts 2018 : les cases et lignes à remplir de la déclaration 2042

Partagez

Sur impots.gouv.fr ou sur la feuille d'impôt, nombre de contribuables ont besoin d'aide pour savoir quelle case ou quelle ligne remplir dans leur déclaration de revenus pour les frais de garde, le paiement d'une cotisation syndicale, un don au Téléthon ou plus généralement pour bénéficier d'une demi-part supplémentaire, d'un crédit d'impôt ou d'une déduction. Explications pour la déclaration 2018.

declaration-2018-2042

 

Vérifier, corriger ou compléter sa déclaration de revenus est important pour bénéficier d'un calcul d'impôt 2018 juste, notamment en cas de changement de situation en 2017. Les principales cases à ne pas rater (liste non exhaustive).

- Cases à vérifier pour la composition du foyer fiscal
- Ancien combattant, case W, S ou G ?
- Case pour la déclaration des frais de garde
- Déclaration des intérêts du PEL : quelle case remplir ?
- Cotisation syndicale et crédit d'impôt
- Aide à domicile : cases pour les services à la personne
- Réduction d'impôt pour don : quelle(s) case (s) remplir ?

Case L, case F... Les cases de la composition du foyer fiscal

Il est possible de corriger ou de compléter la déclaration pré-remplie (erreurs dans les cases pré-cochées ou cases laissées blanches par l'administration fiscale) pour renseigner ou actualiser la situation et la composition du foyer fiscal, notamment le nombre d'enfants à charge.

Par exemple, en cas de mariage ou de Pacs en 2017, il faut déposer une déclaration commune (sauf option pour la déclaration séparée), et une seule, en incluant les revenus perçus avant l'union, depuis le 1er janvier 2017.

Si l'une des cases C, V ou D est déjà cochée, il est nécessaire de corriger la déclaration de revenus en cochant :
- la case M pour un mariage en 2017
- la case O en cas de conclusion d'un Pacs en 2017.
Dans les deux cas, il est requis de remplir la ligne X (date du mariage ou date du Pacs).

Le cas échéant, il ne faut pas oublier de cocher :
- la case F (cadre situation du foyer fiscal en 2017) si le conjoint est titulaire de la carte d'invalidité ou d'une pension d'invalidité pour accident du travail
- la case S si l'un des deux déclarants est âgé de plus de 74 ans et s'il est éligible à la demi-part des veuves de guerres ou des anciens combattants.

La déclaration pré-remplie peut s'avérer incomplète en cas de naissance d'un enfant en 2017. Pour bénéficier de l'avantage fiscal correspondant, il est nécessaire d'inscrire le nombre d'enfants à charge exclusive ou principale case F (personnes à charge) et de préciser l'année de naissance de chaque enfant. Cela permet de bénéficier, en fonction du nombre d'enfants, d'une demi-part ou d'une part fiscale complète supplémentaire pour le calcul de l'impôt.

Après une séparation et si les enfants sont en garde alternée, il faut remplir :
- la case H pour indiquer le nombre d'enfants mineurs ou handicapés en résidence alternée
- la case I pour indiquer le nombre d'enfants titulaires de la carte d'invalidité

Une personne vivant seule au 1er janvier 2017 (célibataire, séparée, divorcée ou veuve) peut avoir intérêt à cocher la case L pour bénéficier d'un avantage fiscal de plus de 900 euros. Pour cela, il faut respecter plusieurs critères cumulatifs (être seul sans personne à charge, avoir un ou plusieurs enfants majeurs qui ont pris leur indépendance fiscale ou un enfant décédé après 16 ans, avoir eu ses enfants fiscalement à charge pendant au moins 5 ans en tant que famille monoparentale).

Attention, en cas de mariage, de Pacs ou de divorce en 2017, le fisc considère la condition de vivre seul au 31 décembre 2017.

Remarque de l'auteur : attention, il existe deux cases F, l'une pour la déclaration d'une personne invalide, l'autre pour le nombre d'enfants à charge.

Ancien combattant, case W, S ou G ?

Le titulaire d'une pension militaire d'invalidité, une veuve d'ancien combattant ou un ancien combattant âgé de plus de 74 ans (né/née avant le 1er janvier 1944) peut bénéficier d'une demi-part fiscale supplémentaire, ce qui permet à l'administration de procéder à un calcul de l'impôt plus favorable au contribuable.

Selon la situation, il faut cocher la case W, S ou G :
- case W : personne célibataire, divorcé, veuf/veuve respectant les conditions
- case S : couple marié ou uni par un Pacs, l'un des conjoint remplit les conditions
- case G : à cocher en cas de perception d'une pension de veuve de guerre

Attention, en présence d'enfants à charge ou d'enfants majeurs faisant l'objet d'un rattachement au foyer fiscal, il n'est pas possible de bénéficier de la demi-part supplémentaire procurée par la case W ou G cochée.

Case pour la déclaration des frais de garde

Pour la déclaration des frais de garde des enfants, il faut renseigner les informations dans le formulaire 2042 RICI (réductions d'impôts et crédits d'impôts). La case à remplir dépend de leur âge et du mode de garde choisi.

Pour les enfants âgés de moins de 6 ans au 1er janvier 2017 (nés depuis le 1er janvier 2011), les frais de garde ouvrent droit à un crédit d'impôt en cas de garde hors domicile, sous conditions. Le montant des frais engagés en 2017 est à déclarer des cases 7GA à 7GM.

Dans le détail, les cases à remplir sont les suivantes :
- Frais de garde du 1er enfant à charge : case 7GA
- Frais de garde du 2ème enfant à charge : case 7GB
- Frais de garde du 3ème enfant à charge : case 7GC
- Frais de garde du 4ème enfant à charge : case 7GD

Après une séparation, pour les enfants à charge en résidence alternée, les cases à remplir sont les suivantes :
- 1er enfant : case 7GE
- 2ème enfant : case 7GF
- 3ème enfant : case 7GG
- 4ème enfant : case 7GM

Dans tous les cas, il faut déclarer la somme nette à la charge du contribuable, après déduction des éventuelles aides de la Caf ou de la MSA et du Cesu (chèque emploi service universel) préfinancé par l'employeur.

Pour les gardes à domicile, notamment la nounou qui s'occupe de la sortie d'école des enfants scolarisés au primaire, il faut remplir les cases suivantes :
- Case 7DB : sommes versées en 2017 au titre des services à la personne
- Case 7DQ : case à cocher pour un particulier employeur qui a eu recours pour la première fois à un salarié à domicile.

Déclaration des intérêts du PEL : quelle case remplir ?

Les intérêts du PEL doivent être déclarés pour certains détenteurs mais pas pour d'autres. Ainsi, pour un PEL de moins de 12 ans, les gains sont exonérés d'impôt sur le revenu. Il n'est pas nécessaire de les déclarer.

En revanche, au-delà du douzième anniversaire, les intérêts doivent être renseignés case 2TR, au même titre que les intérêts des livrets bancaires imposables ou des comptes rémunérés.

Cette case se trouve dans la déclaration 2042 principale, rubrique « Revenus des valeurs et capitaux mobiliers » (RCM).

Cotisation syndicale : case 7AC, 7AE, 7AG dans la déclaration de revenus

Sauf option pour les frais réels déductibles du revenu, les cotisations salariales permettent de prétendre à une aide de l'Etat sous la forme d'un crédit d'impôt. Un dispositif qui permet d'en faire bénéficier tous les contribuables, imposables comme non imposables, retraités ou salariés.

Attention, l'avantage fiscal est plafonné à 66% du total des cotisations versées et celles-ci ne peuvent dépasser 1% du salaire net annuel imposable.

Le montant de la cotisation 2017 est à déclarer dans la déclaration 2042 RICI :
- case 7AC pour le déclarant 1
- case 7AE pour le déclarant 2
- case 7AG : cumul des versements de l'ensemble des personnes à charge au titres des cotisations syndicales

Il n'est pas obligatoire d'envoyer une copie du reçu fiscal délivré par le syndicat. Il faut en revanche le conserver précieusement, en cas de demande du Service des impôts des particuliers ou du centre des finances publiques pour vérification ou contrôle.

En cas d'option pour les frais réels, on ne peut pas renseigner cette case puisque les deux avantages fiscaux (déduction fiscale et crédit d'impôt) ne sont pas cumulables.

Aide à domicile : case 7DB, 7DQ, 7DG et/ou 7DL pour avoir droit au crédit d'impôt

Pour toutes les dépenses de services à la personne éligibles, les sommes versées donnent droit à un crédit d'impôt depuis le 1er janvier 2017, égal à 50% du montant annuel sous certaines limites.

Pour y prétendre, il faut remplir les cases suivantes du formulaire 2042 RICI :
- sommes versées pour l'emploi d'un salarié à domicile : case 7DB
- nombre d'ascendants (parents ou grands-parents) bénéficiaires de l'APA (allocation personnalisée d'autonomie), âgés de plus de 65 ans, pour lesquels le contribuable a dépensé de l'argent en 2017 : case 7DL
- recours à une aide à domicile ou à une femme de ménage pour la première fois en 2017 : case 7DQ à cocher
- déclarant, conjoint ou personne à charge titulaire de la carte d'invalidité ou de la carte mobilité inclusion (carte CMI mention "invalidité") : case 7DG à cocher.
> Plus de détails : Service à la personne : bien déclarer pour profiter de l’avantage fiscal

Réduction d'impôt pour don : quelle(s) case (s) remplir ?

Il y a potentiellement plusieurs cases à remplir dans le formulaire 2042 RICI pour déclarer aux impôts un don déductible versé à une association d'intérêt général ou à une œuvre, surtout pour les donateurs les plus généreux habitués à donner de l'argent chaque année et pour des montants conséquents.

En cas de don à un organisme venant en aide aux personnes en difficulté pour des besoins vitaux (aide alimentaire, fourniture d'un logement, soins médicaux gratuits), comme les Restos du cœur ou le Secours populaire, il faut déclarer son don case 7UD, sachant que le montant maximum pris en compte est de 531 euros en 2017 pour le calcul de la réduction d'impôt à 75%.

Au-delà de cette limite et/ou pour un don à une autre association caritative offrant une réduction d'impôt de 66% (don au Téléthon, à la Fondation du Patrimoine...), la somme versée est à déclarer case 7UF (total versé par l'ensemble du foyer fiscal).

En cas de dépassement pendant une année de la limite de 20% du revenu imposable, l'excédent de dons est reportable sur les cinq années suivantes.

Le report des sommes en excédent au titre des dons réalisés sur les années précédentes est à déclarer :
- case 7XS : montant des dons versés en 2012 et non utilisés
- case 7XT : report des versements 2013 non utilisés
- case 7XU : report des sommes versées en 2014 et non utilisées
- case 7XW : report des versements 2015 non utilisés
- case 7XY : report des versements 2016 non utilisés

Les montants correspondants sont indiqués sur l'avis d'impôt 2017 sur les revenus 2016. En présence de reports, les excédents les plus anciens sont pris en compte pour le calcul de la réduction d'impôt, avant les versements de l'année 2017.

> En savoir plus : Impôts 2018 : comment déclarer les dons aux associations et partis politiques en 2017

 

 

Calendrier fiscal 2018

calendrier fiscal 2018 dates

Réseaux Sociaux