Couvre-feu en France juin 2021 : calendrier, à partir de quand, dans quelles conditions ?

Par Loic Farge
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Un nouveau couvre-feu a été instauré à Paris et partout en France métropolitaine à la fin du second confinement. Comme annoncé par le premier ministre Jean Castex, le nouveau couvre-feu a été totalement levé le 20 juin 2021. Calendrier, règles, interdictions, exceptions, attestation, communes et départements concernés… L’essentiel sur le couvre-feu.

Couvre-feu : définition

Le couvre-feu consiste à interdire la circulation de la population pendant des horaires définis, sauf dérogations et sur présentation d’une autorisation de sortie. Le couvre-feu « porte atteinte à la liberté d’aller et venir », comme l’avait dit lui-même le premier ministre Jean Castex (conférence de presse du 22 octobre 2020). Sauf motif impérieux, les habitants sont tenus de ne pas quitter leur domicile durant les horaires d’un couvre-feu. Ils ont interdiction totale de circuler dans les rues à certaines heures, sauf dérogation.

La mesure s’applique en période de lutte contre le nouveau coronavirus. Elle visait, dans un premier temps, à alléger les contraintes pesant sur la liberté de circuler pendant les fêtes de fin d’année 2020. Elle constitue une alternative au confinement total du pays, alors que ce type de mesure s’est appliquée dans la plupart des autres pays européens.

Levée du couvre-feu le 20 juin 2021, au lieu du 30 juin 2021

À l’issue du Conseil des ministres du 16 juin 2021, le premier ministre Jean Castex a fait savoir que le couvre-feu prendrait fin dès le dimanche 20 juin 2021, à la veille de la Fête de la musique. Soit quelques jours par rapport à la date initialement prévue par l’exécutif : le couvre-feu, qui  était mis en place depuis près de huit mois, était censé être levée le mercredi 30 juin.

Depuis le 20 juin 2021, les Français peuvent donc, à nouveau, profiter de leurs soirées aussi longtemps qu’ils le souhaitent. Ce qui n’était plus le cas depuis le 30 octobre 2020 (hors Noël).

« Si cette mesure de couvre-feu répondait à un vrai besoin pour accompagner la fin de la troisième vague, les très bons résultats enregistrés ne le justifient plus », avait justifié le chef du gouvernement lors de son annonce faite en compagnie du ministre de la Santé, Olivier Véran.

La levée du couvre-feu n’interdit pas, en revanche, le maintien des protocoles sanitaires pour les lieux publics et les grands événements jusqu’au 30 juin 2021 (règles de jauges pour les bars et les restaurants et les lieux de spectacles, concerts organisés en extérieur…).

Couvre-feu élargi à 23 heures en France depuis le 9 juin 2021

Le couvre-feu, appliqué depuis le 16 janvier 2021 sur l’ensemble du territoire français, avait encore été assoupli le 9 juin 2021, à l’occasion de la troisième phase du déconfinement. Jusqu’au 20 juin 2021, ses horaires couraient de 23 heures à 6 heures du matin sur l’ensemble du territoire métropolitain. Les habitants de métropole devaient justifier tout déplacement effectué durant ces nouveaux horaires du couvre-feu (23 heures à 6 heures du matin).

Le 19 mai 2021, le couvre-feu avait été repoussé à 21 heures, au lieu de 19 heures jusque-là.

Lors d’une conférence de presse, au cours de laquelle il avait dévoilé la mise en place temporaire d’un nouveau confinement, le premier ministre Jean Castex avait annoncé, le 18 mars 2021, un léger assouplissement du couvre-feu. En conséquence, le 20 mars 2021, le couvre-feu était passé dans toute la France à 19 heures, au lieu de 18 heures jusque-là. Il s’agissait, selon l’argument avancé par Jean Castex, de prendre en compte le passage à l’heure d’été, survenu dans la nuit du 27 au 28 mars 2021. Par ailleurs, le couvre-feu continuait de d’appliquer jusqu’à 6 heures du matin.

Dans un entretien exclusif à la presse quotidienne régionale, publié le 30 avril 2021, le président Emmanuel Macron avait annoncé que le couvre-feu prendrait fin le 30 juin 2021. Mais le 16 juin 2021, le premier ministre a fait savoir que la date de la levée du couvre-feu était avancée au 20 juin 2021. Depuis cette date, il est à nouveau possible de se déplacer librement en soirée et dans la nuit sur l’ensemble du territoire.

Cette levée du couvre-feu s’es faite de manière progressive. Le couvre-feu avait vu ses horaires peu à peu décalés selon le calendrier suivant :

  • le 19 mai 2021 : le début du couvre-feu déplacé à 21 heures (interdiction de se déplacer sans motif valable et sans attestation entre 21 heures et 6 heures du matin). Cet assouplissement coïncidait avec la réouverture des terrasses de restaurants.
  • le 9 juin 2021 : le couvre-feu encore retardé à 23 heures (interdiction de se déplacer sans motif valable et sans attestation entre 23 heures et 6 heures du matin). Cela a permis aux restaurants d’assurer un deuxième service.
  • le 20 juin 2021 (et non plus le 30 juin 2021) : disparition complète du couvre-feu au niveau national (aucune restriction de circulation nocturne, plus besoin d’attestation), mais les règles de distanciation sociale et les gestes barrières s’imposent toujours jusqu’au 30 juin 2021.

Un premier couvre-feu, mis en place dans plusieurs métropoles et départements français pour éviter une propagation du nouveau coronavirus, avait pris fin le jeudi 29 octobre minuit, heure à laquelle a débuté un deuxième confinement dans l’ensemble des départements français.

Couvre-feu département par département

L’horaire du couvre-feu avait été reculé à 23 heures dans l’ensemble du territoire métropolitain depuis le mercredi 9 juin 2021.

Le couvre-feu national était en vigueur depuis le 15 janvier 2021. Il avait été renforcé, dans 15, puis 25 départements, avant de s’appliquer à l’ensemble des départements métropolitains à partir du samedi 16 janvier 2021. Il a été totalement levé le 20 juin 2021.

Récapitulatif des dates d’entrée en vigueur du couvre-feu avancé département par département (ATTENTION : ce tableau était valable avant l’entré en vigueur du couvre-feu au plan national) :

Département (numéro)Préfecture Sous-préfecturesDébut du couvre-feu à 18 heures
 Ain (01) Bourg-en-Bresse Belley, Gex, Nantua16 janvier
 Aisne (02) Laon Château-Thierry, Saint-Quentin, Soissons, Vervins16 janvier
 Allier (03) Moulins Montluçon, Vichy10 janvier
 Alpes-de-Haute-Provence (04) Digne-les-Bains Barcelonnette, Castellane, Forcalquier10 janvier
 Hautes-Alpes (05) Gap Briançon2 janvier
 Alpes-Maritimes (06) Nice Grasse2 janvier
 Ardèche (07) Privas Largentière, Tournon-sur-Rhône16 janvier
 Ardennes (08) Charleville-Mézières Rethel, Sedan, Vouziers2 janvier
 Ariège (09) Foix Pamiers, Saint-Girons16 janvier
 Aube (10) Troyes Bar-sur-Aube, Nogent-sur-Seine16 janvier
 Aude (11) Carcassonne Limoux, Narbonne16 janvier
 Aveyron (12) Rodez Millau, Villefranche-de-Rouergue16 janvier
 Bouches-du-Rhône (13) Marseille Aix-en-Provence, Arles, Istres10 janvier
 Calvados (14) Caen Bayeux, Lisieux, Vire16 janvier
 Cantal (15) Aurillac Mauriac, Saint-Flour16 janvier
 Charente (16) Angoulême Cognac, Confolens16 janvier
 Charente-Maritime (17) La Rochelle Jonzac, Rochefort, Saintes, Saint-Jean-d’Angély16 janvier
 Cher (18) Bourges Saint-Amand-Montrond, Vierzon10 janvier
 Corrèze (19) Tulle Brive-la-Gaillarde, Ussel16 janvier
 Collectivité de Corse – Corse-du-Sud (2A) Ajaccio Sartène16 janvier
 Collectivité de Corse – Haute-Corse (2B) Bastia Calvi, Corte16 janvier
 Côte-d’Or (21) Dijon Beaune, Montbard10 janvier
 Côtes-d’Armor (22) Saint-Brieuc Dinan, Guingamp, Lannion16 janvier
 Creuse (23) Guéret Aubusson16 janvier
 Dordogne (24) Périgueux Bergerac, Nontron, Sarlat-la-Canéda16 janvier
 Doubs (25) Besançon Montbéliard, Pontarlier2 janvier
 Drôme (26) Valence Die, Nyons12 janvier
 Eure (27) Evreux Les Andelys, Bernay16 janvier
 Eure-et-Loir (28) Chartres Châteaudun, Dreux, Nogent-le-Rotrou16 janvier
 Finistère (29) Quimper Brest, Châteaulin, Morlaix16 janvier
 Gard (30) Nîmes Alès, Le Vigan16 janvier
 Haute-Garonne (31) Toulouse Muret, Saint-Gaudens16 janvier
 Gers (32) Auch Condom, Mirande16 janvier
 Gironde (33) Bordeaux Arcachon, Blaye, Langon, Lesparre-Médoc, Libourne16 janvier
 Hérault (34) Montpellier Béziers, Lodève16 janvier
 Ille-et-Vilaine (35) Rennes Fougères, Redon, Saint-Malo16 janvier
 Indre (36) Châteauroux Le Blanc, La Châtre, Issoudun16 janvier
 Indre-et-Loire (37) Tours Chinon, Loches16 janvier
 Isère (38) Grenoble La Tour-du-Pin, Vienne16 janvier
 Jura (39) Lons-le-Saunier Dole, Saint-Claude2 janvier
 Landes (40) Mont-de-Marsan Dax16 janvier
 Loir-et-Cher (41) Blois Romorantin-Lanthenay, Vendôme16 janvier
 Loire (42) Saint-Etienne Montbrison, Roanne16 janvier
 Haute-Loire (43) Le Puy-en-Velay Brioude, Yssingeaux16 janvier
 Loire-Atlantique (44) Nantes Ancenis, Châteaubriant, Saint-Nazaire16 janvier
 Loiret (45) Orléans Montargis, Pithiviers16 janvier
 Lot (46) Cahors Figeac, Gourdon16 janvier
 Lot-et-Garonne (47) Agen Marmande, Nérac, Villeneuve-sur-Lot16 janvier
 Lozère (48) Mende Florac16 janvier
 Maine-et-Loire (49) Angers Cholet, Saumur, Segré16 janvier
 Manche (50) Saint-Lo Avranches, Cherbourg-Octeville, Coutances16 janvier
 Marne (51) Châlons-en-Champagne Épernay, Reims, Sainte-Menehould, Vitry-le-François2 janvier
 Haute-Marne (52) Chaumont Langres, Saint-Dizier2 janvier
 Mayenne (53) Laval Château-Gontier, Mayenne16 janvier
 Meurthe-et-Moselle (54) Nancy Briey, Lunéville, Toul2 janvier
 Meuse (55) Bar-le-Duc Commercy, Verdun2 janvier
 Morbihan (56) Vannes Lorient, Pontivy16 janvier
 Moselle (57) Metz Boulay-Moselle, Château-Salins, Forbach, Sarrebourg, Sarreguemines, Thionville2 janvier
 Nièvre (58) Nevers Château-Chinon (Ville), Clamecy, Cosne-Cours-sur-Loire2 janvier
 Nord (59) Lille Avesnes-sur-Helpe, Cambrai, Douai, Dunkerque, Valenciennes16 janvier
 Oise (60) Beauvais Clermont, Compiègne, Senlis16 janvier
 Orne (61) Alençon Argentan, Mortagne-au-Perche16 janvier
 Pas-de-Calais (62) Arras Béthune, Boulogne-sur-Mer, Calais, Lens, Montreuil-sur-Mer, Saint-Omer16 janvier
 Puy-de-Dôme (63) Clermont-Ferrand Ambert, Issoire, Riom, Thiers16 janvier
 Pyrénées-Atlantiques (64) Pau Bayonne, Oloron-Sainte-Marie16 janvier
 Hautes-Pyrénées (65) Tarbes Argelès-Gazost, Bagnères-de-Bigorre16 janvier
 Pyrénées-Orientales (66) Perpignan Céret, Prades16 janvier
 Bas-Rhin (67) Strasbourg Haguenau, Molsheim, Saverne, Sélestat, Wissembourg16 janvier
 Haut-Rhin (68) Colmar Altkirch, Guebwiller, Mulhouse, Ribeauvillé, Thann16 janvier
 Rhône (69) Lyon Villefranche-sur-Saône16 janvier
 Haute-Saône (70) Vesoul Lure2 janvier
 Saône-et-Loire (71) Mâcon Autun, Chalon-sur-Saône, Charolles, Louhans2 janvier
 Sarthe (72) Le Mans La Flèche, Mamers16 janvier
 Savoie (73) Chambéry Albertville, Saint-Jean-de-Maurienne16 janvier
 Haute-Savoie (74) Annecy Bonneville, Saint-Julien-en-Genevois, Thonon-les-Bains16 janvier
 Paris (75) Paris16 janvier
 Seine-Maritime (76) Rouen Dieppe, Le Havre16 janvier
 Seine-et-Marne (77) Melun Fontainebleau, Meaux, Provins, Torcy16 janvier
 Yvelines (78) Versailles Mantes-la-Jolie, Rambouillet, Saint-Germain-en-Laye16 janvier
 Deux-Sèvres (79) Niort Bressuire, Parthenay16 janvier
 Somme (80) Amiens Abbeville, Montdidier, Péronne16 janvier
 Tarn (81) Albi Castres16 janvier
 Tarn-et-Garonne (82) Montauban Castelsarrasin16 janvier
 Var (83) Toulon Brignoles, Draguignan12 janvier
 Vaucluse (84) Avignon Apt, Carpentras10 janvier
 Vendée (85) La Roche-sur-Yon Fontenay-le-Comte, Les Sables-d’Olonne16 janvier
 Vienne (86) Poitiers Châtellerault, Montmorillon16 janvier
 Haute-Vienne (87) Limoges Bellac, Rochechouart16 janvier
 Vosges (88) Épinal Neufchâteau, Saint-Dié-des-Vosges2 janvier
 Yonne (89) Auxerre Avallon, Sens16 janvier
 Territoire-de-Belfort (90) Belfort2 janvier
 Essonne (91) Évry Étampes, Palaiseau16 janvier
 Hauts-de-Seine (92) Nanterre Antony, Boulogne-Billancourt16 janvier
 Seine-Saint-Denis (93) Bobigny Le Raincy, Saint-Denis16 janvier
 Val-de-Marne (94) Créteil L’Haÿ-les-Roses, Nogent-sur-Marne16 janvier
 Val-d’Oise (95) Cergy Argenteuil, Sarcelles, Pontoise (Chef-lieu)16 janvier
 Guadeloupe (971) Basse-Terre Pointe-à-Pitre
 Martinique (972) Fort-de-France Le Marin, Saint-Pierre, La Trinité
 Guyane (973) Cayenne Saint-Laurent-du-Maroni
 Réunion (974) Saint-Denis Saint-Benoît, Saint-Paul, Saint-Pierre
 Mayotte (975) Mamoudzou
Source : gouvernement

Attestation de déplacement pour le couvre-feu

Une nouvelle attestation de déplacement « couvre-feu » avait été mise en ligne à la suite du nouveau report du couvre-feu, le 9 juin 2021. Présenter cette attestation était obligatoire en cas de contrôle des forces de l’ordre, pour justifier les déplacements autorisés entre 23 heures et 6 heures du matin. Cette règle s’est appliquée jusqu’au 20 juin 2021, date à laquelle le couvre-feu a été levé sur l’ensemble du territoire.

Le téléchargement des autorisations officielles de sortie au format PDF était possible :

L’application TousAntiCovid  permettait également de générer une attestation numérique avec un flashcode (aucun fichier PDF n’est généré).

Les attestations à présenter pendant le couvre-feu, le soir après 23 heures et pendant la nuit jusqu’à 6 heures du matin, étaient déclinées au format Word et fichier TXT.

Pour télécharger les attestations de déplacement dérogatoire valables durant le couvre-feu sur l’ensemble du territoire métropolitain, les liens étaient les suivantes :

Pour télécharger les justificatifs de déplacement professionnel durant les horaires du couvre-feu, il fallait cliquer sur ces lien au choix :

Dérogations au couvre-feu : les exceptions à l’interdiction de sortir

Les cas de dérogation au couvre-feu avaient été présentés par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin le 10 décembre 2020, puis détaillés par le décret n° 2020-1582 du 14 décembre 2020.

On dénombrait six catégories d’exceptions :

  1. déplacement pour motif professionnel, enseignement et formation, mission d’intérêt général
  2. déplacement pour raison médicale / de santé :
  3. déplacement pour motif familial impérieux, assistance aux personnes vulnérables, garde d’enfants,  situation de handicap (valable pour l’accompagnant)
  4. déplacement pour convocation judiciaire ou administrative, démarches ne pouvant être menées à distance
  5. déplacement lié à des transferts ou transits depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance 
  6. déplacement bref pour les besoins d’un animal de compagnie (dans un rayon d’un kilomètre maximum) : petit tour près de chez soi pour la crotte du chien

Conditions du couvre-feu juin 2021 : obligations à respecter

L’obligation de rester chez soi – ou interdiction de sortie – a été définitivement levée le 20 juin 2021. Elle s’appliquait de 23 heures à 6 heures du matin depuis le mercredi 9 juin 2021 partout en France métropolitaine (et non plus de 21 heures à 6 heures depuis le 19 mai 2021 ; de 19 heures à 6 heures depuis le 20 mars 2021 ; et de 18 heures à 6 heures du matin depuis la mi-janvier 2021).

Les règles à respecter en période de couvre-feu étaient les suivantes :

  • être rentré chez soi à 23 heures même si un magasin ou service était ouvert jusqu’à 23 heures
  • interdiction de sortir de chez soi, sauf cas de dérogation ci-dessus
  • sortie avec attestation pour l’un des motifs autorisés, de 23 heures à 6 heures du matin
  • obligation de pratiquer le sport en journée, de 6 heures à 23 heures (pas de dérogation à l’interdiction de sortie accordée pour la pratique sportive le soir)
  • s’arrêter de voyager à 23 heures sauf correspondance ou distance proche de la destination
  • ne pas se déplacer à plus d’un kilomètre de chez soi pour promener son chien entre 23 heures et 6 heures du matin

Y a-t-il un couvre-feu actuellement ?

Y a-t-il un couvre-feu en ce moment ? Beaucoup d’internautes se posent la question actuellement. Et la réponse est non, puisque le couvre-feu, qui avait débuté le mardi 15 décembre 2021, a été levé totalement le 20 juin 2021.

Jusqu’au 19 juin 2021, chacun devait présenter une attestation de sortie de chez soi en cas de contrôle, en indiquant le motif du déplacement hors du domicile, uniquement le soir à partir de 23 heures et pendant la nuit jusqu’à 6 heures du matin.

En revanche, les attestations de sortie n’étaient plus requises pendant le reste de la journée (de 6 heures du matin à 23 heures le soir) depuis le 3 mai 2021, date de la levée du confinement.

Dates de début et de fin du couvre-feu en France

Durée du couvre-feu de 2021

Le nouveau couvre-feu mis en place mi-décembre 2020 était prévu pour une durée d’au moins cinq semaines. Mais face à l’expansion du nouveau coronavirus, il a, depuis, été prolongé et étendu à l’ensemble de la métropole à la mi-janvier 2021. Ce couvre-feu a totalement pris fin le 20 juin 2021.

La durée du premier couvre-feu était prévue pour une durée minimum de trois ou quatre semaines (en fonction de la date d’entrée en vigueur), soit au moins jusqu’au vendredi 13 novembre 2020 à 23h59. Mais sa durée avait été écourtée, un nouveau confinement étant entré en vigueur du jeudi 29 octobre au mardi 15 décembre 2020.

Fin du couvre-feu Covid-19 en France : à partir de quand ?

Quand le nouveau couvre-feu en vigueur en France a-t-il pris fin ? Face à une situation sanitaire favorable, le terme du second couvre-feu a été fixé par Jean Castex au 20 juin 2021. En clair, le couvre-feu n’est plus appliquée depuis cette date sur l’ensemble du territoire français.

Dans un entretien à la presse régionale, paru le 30 avril 2021, le président Macron avait indiqué que la levée du couvre-feu se ferait progressivement jusqu’au 30 juin 2021, avec des décalages d’horaires à compter du 19 mai 2021.

La fin du premier couvre-feu était intervenue le jeudi 29 octobre 2020 à 00h00 (minuit de la nuit du jeudi 29 au vendredi 30).

Couvre-feu d’octobre 2020 : liste des 54 départements concernés

Le premier couvre-feu intervenu en octobre 2020 a concerné jusqu’à 54 départements et la Polynésie française du 24 au 29 octobre, contre 16 départements du 17 au 24 octobre 2020.

Les 38 départements suivants ont été soumis au couvre-feu du 24 au 29 octobre 2020, sur l’ensemble de leur territoire :

  1. Ain (01)
  2. Hautes-Alpes (05)
  3. Alpes-Maritimes (06)
  4. Ardèche (07)
  5. Ardennes (08)
  6. Ariège (09)
  7. Aube (10)
  8. Aveyron (12)
  9. Calvados (14)
  10. Corse-du-Sud (2A)
  11. Haute-Corse (2B)
  12. Côte d’Or (21)
  13. Drôme (26)
  14. Gard (30)
  15. Ille-et-Vilaine (35)
  16. Indre-et-Loire (37)
  17. Jura (39)
  18. Haute-Loire (43)
  19. Loiret (45)
  20. Lozère (48)
  21. Maine-et-Loire (49)
  22. Marne (51)
  23. Meurthe-et-Moselle (54)
  24. Oise (60)
  25. Pas-de-Calais (62)
  26. Puy de Dôme (64)
  27. Pyrénées-Atlantiques (64)
  28. Hautes-Pyrénées (65)
  29. Pyrénées-Orientales (66)
  30. Bas-Rhin (67)
  31. Saône-et-Loire (71)
  32. Savoie (73)
  33. Haute-Savoie (74)
  34. Tarn (81)
  35. Tarn-et-Garonne (82)
  36. Var (83)
  37. Vaucluse (84)
  38. Haute-Vienne (87)

+ la Polynésie française

La liste des départements déjà concernés du 17 au 23 octobre 2020 était la suivante :

  • Bouches-du-Rhône (13) : Métropole d’Aix-Marseille-Provence
  • Haute-Garonne (31) : Toulouse Métropole + 6 communes
  • Hérault (34) : Montpellier Méditerranée Métropole + 7 communes
  • Isère (38) : Grenoble-Alpes-Métropole
  • Loire (42) : Métropole de Saint-Étienne
  • Nord (59) : Métropole européenne de Lille
  • Rhône (69) : Grand Lyon
  • Paris (75)
  • Seine-Maritime (76) : 33 communes de la Métropole Rouen Normandie
  • Seine-et-Marne (77) : ensemble du département
  • Yvelines (78) : ensemble du département
  • Essonne (91) : ensemble du département
  • Hauts-de-Seine (92) : ensemble du département
  • Seine-Saint-Denis (93) : ensemble du département
  • Val-de-Marne (94) : ensemble du département
  • Val-d’Oise (95) : ensemble du département

L’ensemble du territoire des 8 départements ci-dessus hors Ile-de-France (13, 31, 34, 38, 42, 59, 69 et 76) sont soumis au couvre-feu du 24 au 29 octobre, avant l’entrée en vigueur du nouveau confinement.

Carte de France des villes et départements concernés par le couvre-feu du 24 au 29 octobre 2020

Voici la nouvelle carte de France officielle des départements et territoires visés par l’instauration du couvre-feu, présentée par le gouvernement, du 24 au 29 octobre 2020 :

Pour rappel, voici la carte de France des métropoles visées le couvre-feu, annoncée le jeudi 15 octobre 2020 (pour la période du 17 au 23 octobre).

En fonction de l’évolution de la pandémie en France, de nouvelle villes et agglomérations sont susceptibles d’être concernées.

Amende pour infraction au couvre-feu Covid-19 : quel montant ?

À quelles sanctions s’expose-t-on en cas de non-respect du couvre-feu ou de non-présentation d’attestation de déplacement ? Tout contrevenant s’expose à :

  • une première amende de 135 euros (un montant identique à l’amende pour non-port de masque)
  • une amende de 1.500 euros en cas de récidive dans les 15 jours
  • une amende de 3.750 euros en cas de double récidive (au bout de trois fois) et jusqu’à six mois d’emprisonnement

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait fait savoir, le 16 octobre 2020, que pour faire appliquer les mesures de couvre-feu, « 12.000 policiers et gendarmes seront (…) spécialement chargés de faire vérifier les interdictions » sur l’ensemble du territoire.

ARTICLES CONNEXES
Menu