Couvre-feu en France janvier 2021 : calendrier, à partir de quand, dans quelles conditions ?


Un couvre-feu a été instauré à Paris et partout en France métropolitaine à la fin du second confinement, de 20 heures à 6 heures du matin, à compter du 15 décembre, et dès 18 heures dans tous les départements à partir du 16 janvier. Calendrier, règles, interdictions, exceptions, attestation, communes et départements concernés… L’essentiel sur le couvre-feu.

Couvre-feu Covid-19 : dernières annonces de Jean Castex

Un couvre-feu plus sévère, dès 18 heures, sera appliqué partout en France métropolitaine à partir du samedi 16 janvier 2020 au dimanche 31 janvier minimum, a annoncé le Premier ministre Jean Castex le jeudi 14 janvier lors d’une conférence de presse.

« Sur l’ensemble du territoire métropolitain, le couvre-feu s’appliquera à compter de 18 heures à partir de ce samedi et pour au moins quinze jours », a déclaré le chef du gouvernement.

Le couvre-feu est déjà en vigueur en France métropolitaine :

  • dans 25 départements de l’Est et du Sud-Est, de 18 heures à 6 heures du matin, depuis le 12 janvier
  • Dans 23 départements de l’Est et du Sud-Est, de 18 heures à 6 heures du matin, depuis le 10 janvier
  • dans 15 département de l’Est du pays, de 18 heures à 6 heures du matin, depuis le 2 janvier
  • dans toute la France métropolitaine, de 20 heures à 6 heures du matin, depuis le 15 décembre.

Ce couvre-feu devrait s’appliquer au moins jusqu’au 31 janvier 2021, avant un nouvel examen de la situation.

Une exception au couvre-feu a été prévue pour le soir du 24 décembre, à l’occasion du réveillon de Noël. En revanche, le couvre-feu s’est bel et bien appliqué bien la nuit du réveillon du nouvel an, contrairement à ce qui avait initialement annoncé par l’exécutif.

En dehors des horaires du couvre-feu, chacun est libre de circuler sans attestation, de 6 heures à 20 heures dans la majorité des départements jusqu’au 15 janvier et de 6 heures à 18 heures dans 25 départements depuis le 12 janvier puis dans toute la France métropolitaine à compter du 16 janvier.

Le couvre-feu consiste à interdire la circulation de la population pendant des horaires définis, sauf dérogations et sur présentation d’une autorisation de sortie. Le couvre-feu « porte atteinte à la liberté d’aller et venir », comme l’a dit lui-même le premier ministre Jean Castex (conférence de presse du 22 octobre 2020). Sauf motif impérieux, les habitants seront tenus de ne pas quitter leur domicile durant les horaires du couvre-feu. Ils auront interdiction totale de circuler dans les rues à certaines heures, sauf dérogation.

La mesure, qui visait dans un premier temps à alléger les contraintes pesant sur la liberté de circuler pendant les fêtes de fin d’année, constitue une alternative au confinement total du pays, alors que ce type de mesure s’applique dans la plupart des autres pays européens.

Un premier couvre-feu, mis en place dans plusieurs métropoles et départements français pour éviter une propagation du nouveau coronavirus, a pris fin le jeudi 29 octobre minuit, heure à laquelle a débuté un reconfinement dans l’ensemble des départements français.

Le premier couvre-feu en France était en vigueur :

  • depuis 17 octobre 2020 dans les 8 départements d’Ile-de-France et 8 métropole
  • depuis le samedi 24 octobre 2020 dans 38 nouveaux départements et dans l’ensemble des départements des 8 métropoles concernées depuis le 17 octobre 2020, jusqu’au jeudi 29 octobre minuit.

Couvre-feu à 18 heures en France le 16 janvier

Un couvre-feu avancé à 18 heures va s’appliquer dans tous les départements métropolitains au moins jusqu’à la fin du mois de janvier.

Ce couvre-feu prend le relais du couvre-feu localisé déjà en vigueur dans 15 départements de l’Est de la France depuis le 2 janvier, et dans dix autres depuis le 12 janvier.

Ce couvre-feu démarrera à 18 heures au lieu de démarrer à 20 heures.

Pour l’heure, le gouvernement écarte les scénarii d’un reconfinement national ou de reconfinements locaux à ce stade.

Couvre-feu département par département : depuis quand ?

Le couvre-feu national est en vigueur depuis le 15 janvier 2020. Il a été renforcé, dans 15, puis 25 et bientôt dans tous les départements métropolitains à partir du samedi 16 janvier. Récapitulatif des dates d’entrée en vigueur du couvre-feu avancé département par département :

Département (numéro)Préfecture Sous-préfecturesDébut du couvre-feu à 18 heures
Source : gouvernement
 Ain (01) Bourg-en-Bresse Belley, Gex, Nantua16 janvier
 Aisne (02) Laon Château-Thierry, Saint-Quentin, Soissons, Vervins16 janvier
 Allier (03) Moulins Montluçon, Vichy10 janvier
 Alpes-de-Haute-Provence (04) Digne-les-Bains Barcelonnette, Castellane, Forcalquier10 janvier
 Hautes-Alpes (05) Gap Briançon2 janvier
 Alpes-Maritimes (06) Nice Grasse2 janvier
 Ardèche (07) Privas Largentière, Tournon-sur-Rhône16 janvier
 Ardennes (08) Charleville-Mézières Rethel, Sedan, Vouziers2 janvier
 Ariège (09) Foix Pamiers, Saint-Girons16 janvier
 Aube (10) Troyes Bar-sur-Aube, Nogent-sur-Seine16 janvier
 Aude (11) Carcassonne Limoux, Narbonne16 janvier
 Aveyron (12) Rodez Millau, Villefranche-de-Rouergue16 janvier
 Bouches-du-Rhône (13) Marseille Aix-en-Provence, Arles, Istres10 janvier
 Calvados (14) Caen Bayeux, Lisieux, Vire16 janvier
 Cantal (15) Aurillac Mauriac, Saint-Flour16 janvier
 Charente (16) Angoulême Cognac, Confolens16 janvier
 Charente-Maritime (17) La Rochelle Jonzac, Rochefort, Saintes, Saint-Jean-d’Angély16 janvier
 Cher (18) Bourges Saint-Amand-Montrond, Vierzon10 janvier
 Corrèze (19) Tulle Brive-la-Gaillarde, Ussel16 janvier
 Collectivité de Corse – Corse-du-Sud (2A) Ajaccio Sartène16 janvier
 Collectivité de Corse – Haute-Corse (2B) Bastia Calvi, Corte16 janvier
 Côte-d’Or (21) Dijon Beaune, Montbard10 janvier
 Côtes-d’Armor (22) Saint-Brieuc Dinan, Guingamp, Lannion16 janvier
 Creuse (23) Guéret Aubusson16 janvier
 Dordogne (24) Périgueux Bergerac, Nontron, Sarlat-la-Canéda16 janvier
 Doubs (25) Besançon Montbéliard, Pontarlier2 janvier
 Drôme (26) Valence Die, Nyons12 janvier
 Eure (27) Evreux Les Andelys, Bernay16 janvier
 Eure-et-Loir (28) Chartres Châteaudun, Dreux, Nogent-le-Rotrou16 janvier
 Finistère (29) Quimper Brest, Châteaulin, Morlaix16 janvier
 Gard (30) Nîmes Alès, Le Vigan16 janvier
 Haute-Garonne (31) Toulouse Muret, Saint-Gaudens16 janvier
 Gers (32) Auch Condom, Mirande16 janvier
 Gironde (33) Bordeaux Arcachon, Blaye, Langon, Lesparre-Médoc, Libourne16 janvier
 Hérault (34) Montpellier Béziers, Lodève16 janvier
 Ille-et-Vilaine (35) Rennes Fougères, Redon, Saint-Malo16 janvier
 Indre (36) Châteauroux Le Blanc, La Châtre, Issoudun16 janvier
 Indre-et-Loire (37) Tours Chinon, Loches16 janvier
 Isère (38) Grenoble La Tour-du-Pin, Vienne16 janvier
 Jura (39) Lons-le-Saunier Dole, Saint-Claude2 janvier
 Landes (40) Mont-de-Marsan Dax16 janvier
 Loir-et-Cher (41) Blois Romorantin-Lanthenay, Vendôme16 janvier
 Loire (42) Saint-Etienne Montbrison, Roanne16 janvier
 Haute-Loire (43) Le Puy-en-Velay Brioude, Yssingeaux16 janvier
 Loire-Atlantique (44) Nantes Ancenis, Châteaubriant, Saint-Nazaire16 janvier
 Loiret (45) Orléans Montargis, Pithiviers16 janvier
 Lot (46) Cahors Figeac, Gourdon16 janvier
 Lot-et-Garonne (47) Agen Marmande, Nérac, Villeneuve-sur-Lot16 janvier
 Lozère (48) Mende Florac16 janvier
 Maine-et-Loire (49) Angers Cholet, Saumur, Segré16 janvier
 Manche (50) Saint-Lo Avranches, Cherbourg-Octeville, Coutances16 janvier
 Marne (51) Châlons-en-Champagne Épernay, Reims, Sainte-Menehould, Vitry-le-François2 janvier
 Haute-Marne (52) Chaumont Langres, Saint-Dizier2 janvier
 Mayenne (53) Laval Château-Gontier, Mayenne16 janvier
 Meurthe-et-Moselle (54) Nancy Briey, Lunéville, Toul2 janvier
 Meuse (55) Bar-le-Duc Commercy, Verdun2 janvier
 Morbihan (56) Vannes Lorient, Pontivy16 janvier
 Moselle (57) Metz Boulay-Moselle, Château-Salins, Forbach, Sarrebourg, Sarreguemines, Thionville2 janvier
 Nièvre (58) Nevers Château-Chinon (Ville), Clamecy, Cosne-Cours-sur-Loire2 janvier
 Nord (59) Lille Avesnes-sur-Helpe, Cambrai, Douai, Dunkerque, Valenciennes16 janvier
 Oise (60) Beauvais Clermont, Compiègne, Senlis16 janvier
 Orne (61) Alençon Argentan, Mortagne-au-Perche16 janvier
 Pas-de-Calais (62) Arras Béthune, Boulogne-sur-Mer, Calais, Lens, Montreuil-sur-Mer, Saint-Omer16 janvier
 Puy-de-Dôme (63) Clermont-Ferrand Ambert, Issoire, Riom, Thiers16 janvier
 Pyrénées-Atlantiques (64) Pau Bayonne, Oloron-Sainte-Marie16 janvier
 Hautes-Pyrénées (65) Tarbes Argelès-Gazost, Bagnères-de-Bigorre16 janvier
 Pyrénées-Orientales (66) Perpignan Céret, Prades16 janvier
 Bas-Rhin (67) Strasbourg Haguenau, Molsheim, Saverne, Sélestat, Wissembourg16 janvier
 Haut-Rhin (68) Colmar Altkirch, Guebwiller, Mulhouse, Ribeauvillé, Thann16 janvier
 Rhône (69) Lyon Villefranche-sur-Saône16 janvier
 Haute-Saône (70) Vesoul Lure2 janvier
 Saône-et-Loire (71) Mâcon Autun, Chalon-sur-Saône, Charolles, Louhans2 janvier
 Sarthe (72) Le Mans La Flèche, Mamers16 janvier
 Savoie (73) Chambéry Albertville, Saint-Jean-de-Maurienne16 janvier
 Haute-Savoie (74) Annecy Bonneville, Saint-Julien-en-Genevois, Thonon-les-Bains16 janvier
 Paris (75) Paris16 janvier
 Seine-Maritime (76) Rouen Dieppe, Le Havre16 janvier
 Seine-et-Marne (77) Melun Fontainebleau, Meaux, Provins, Torcy16 janvier
 Yvelines (78) Versailles Mantes-la-Jolie, Rambouillet, Saint-Germain-en-Laye16 janvier
 Deux-Sèvres (79) Niort Bressuire, Parthenay16 janvier
 Somme (80) Amiens Abbeville, Montdidier, Péronne16 janvier
 Tarn (81) Albi Castres16 janvier
 Tarn-et-Garonne (82) Montauban Castelsarrasin16 janvier
 Var (83) Toulon Brignoles, Draguignan12 janvier
 Vaucluse (84) Avignon Apt, Carpentras10 janvier
 Vendée (85) La Roche-sur-Yon Fontenay-le-Comte, Les Sables-d’Olonne16 janvier
 Vienne (86) Poitiers Châtellerault, Montmorillon16 janvier
 Haute-Vienne (87) Limoges Bellac, Rochechouart16 janvier
 Vosges (88) Épinal Neufchâteau, Saint-Dié-des-Vosges2 janvier
 Yonne (89) Auxerre Avallon, Sens16 janvier
 Territoire-de-Belfort (90) Belfort2 janvier
 Essonne (91) Évry Étampes, Palaiseau16 janvier
 Hauts-de-Seine (92) Nanterre Antony, Boulogne-Billancourt16 janvier
 Seine-Saint-Denis (93) Bobigny Le Raincy, Saint-Denis16 janvier
 Val-de-Marne (94) Créteil L’Haÿ-les-Roses, Nogent-sur-Marne16 janvier
 Val-d’Oise (95) Cergy Argenteuil, Sarcelles, Pontoise (Chef-lieu)16 janvier
 Guadeloupe (971) Basse-Terre Pointe-à-Pitre
 Martinique (972) Fort-de-France Le Marin, Saint-Pierre, La Trinité
 Guyane (973) Cayenne Saint-Laurent-du-Maroni
 Réunion (974) Saint-Denis Saint-Benoît, Saint-Paul, Saint-Pierre
 Mayotte (975) Mamoudzou

Nouveau couvre-feu en France après le confinement

Un nouveau couvre-feu est entré en vigueur dans tous les départements de France métropolitaine, depuis la mi-décembre 2020, même si la propagation de l’épidémie n’a pas suivi la décrue souhaitée d’Emmanuel Macron (autour des 5.000 contaminations par jour et environ 2.500 à 3.000 personnes en réanimation).

Ce second couvre-feu a débuté le mardi 15 décembre, pour une durée indéterminée. La période des fêtes de fin d’année est donc concernée par ce couvre-feu, à l’exception de la soirée du 24 décembre et de la nuit de Noël.

Les dispositions du couvre-feu « ne s’appliquent pas entre le 24 décembre 2020 à 20 heures et le 25 décembre 2020 à 6 heures », peut-on lire dans le décret du n° 2020-1582 du 14 décembre 2020.

Couvre-feu la nuit du 31 décembre pour le réveillon du nouvel an

Le couvre-feu « concernera aussi le réveillon du 31 décembre », a tranché sans ambiguïté le Premier ministre Jean Castex. Impossible donc d’organiser une fête pour le réveillon du nouvel an cette année. Dormir chez des amis ne sera pas formellement interdit, même si le gouvernement ne l’a pas formellement dit, puisque chacun sera libre de circuler librement en journée, y compris en changeant de région.

Nouvelle attestation de déplacement pour le couvre-feu à compter du 15 décembre

Une nouvelle attestation de déplacement « couvre-feu » a été mise en ligne dans la nuit du 14 au 15 décembre par le gouvernement sur le site du ministère de l’Intérieur et l’application TousAntiCovid. Présenter cette attestation est obligatoire en cas de contrôle des forces de l’ordre, pour justifier les déplacements autorisés entre entre 18 ou 20 heures et 6 heures du matin.

Le téléchargement des autorisations officielles de sortie au format PDF est possible :

L’application TousAntiCovid  permet également de générer une attestation numérique avec un flashcode (aucun fichier PDF n’est généré).

Attention, les attestations mises à disposition depuis la page Info-coronavirus du gouvernement n’ont pas été mises à jour et ne sont pas valables pour le couvre-feu nocturne (elle concernent le confinement qui s’est achevé la nuit du 14 au 15 décembre à minuit).

Les nouvelles attestations à présenter pendant le couvre-feu, le soir après 18 ou 20 heures (selon le département) et pendant la nuit jusqu’à 6 heures du matin, sont les suivantes :

Une attestation simplifiée est mise à disposition des personnes en situation de handicap (voir ci-dessus).

Ces attestations sont déclinées au format Word et fichier TXT (à l’exception de l’attestation simplifiée pour les personnes handicapées) :

Dérogations au couvre-feu : les exceptions à l’interdiction de sortir

Les cas de dérogation au couvre-feu ont été présentés par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin le 10 décembre 2020, puis détaillés par le décret n° 2020-1582 du 14 décembre 2020. On dénombre huit catégories d’exceptions :

  1. déplacement pour motif professionnel, enseignement et formation : trajets domicile-travail et travail-domicile, par exemple en cas de travail le soir, de travail de nuit ou de longs trajets, de fermeture du commerce où l’on travaille à 18 ou 20 heures, trajets entre le domicile et le lieu d’enseignement ou le lien de formation
  2. déplacement pour raison médicale / de santé : déplacements pour les consultations et soins ne pouvant être effectués à distance ni différés et pour l’achat de produits de santé. Le ministre a cité les déplacements à l’hôpital pour des soins urgents ou l’achat de médicaments dans une pharmacie de garde
  3. déplacement pour motif familial impérieux : garde d’enfant, assistance à une personne vulnérable, en perte d’autonomie, précaire
  4. déplacement d’une personne en situation de handicap et de son accompagnant
  5. déplacement pour convocation judiciaire ou administrative
  6. déplacement pour mission d’intérêt général : maraude, distribution alimentaire aux plus démunis
  7. déplacement lié à un transit ferroviaire ou aérien ou en bus pour des trajets de longue distance
  8. déplacement bref pour les besoins d’un animal de compagnie dans un rayon d’un kilomètre maximum : petit tour près de chez soi pour la crotte du chien

Conditions du couvre-feu de décembre : obligations à respecter

L’obligation de rester chez soi – ou interdiction de sortie – s’applique de 20 heures à 6 heures du matin à compter du 15 décembre 2020 partout en France métropolitaine et de 18 heures à 6 heures dans 15 départements depuis le 2 janvier 2021.

Les règles édictées par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, sont les suivantes :

  • être rentré chez soi à 18 ou 20 heures même si un magasin ou service est ouvert jusqu’à 18 ou 20 heures (on ne peut donc pas « faire la fermeture »)
  • interdiction de sortir de chez soi, sauf cas de dérogation ci-dessus
  • sortie avec attestation pour l’un des motifs autorisés, de 18 ou 20 heures à 6 heures du matin
  • obligation de pratiquer le sport en journée, de 6 heures à 18 ou 20 heures (pas de dérogation à l’interdiction de sortie accordée pour la pratique sportive le soir)
  • rester chez soi la nuit de la Saint-Sylvestre
  • s’arrêter de voyager à 18 ou 20 heures sauf correspondance ou distance proche de la destination
  • ne pas se déplacer à plus d’un kilomètre de chez soi pour promener son chien entre 18 ou 20 heures et 6 heures du matin selon le département de résidence

Y a-t-il un couvre-feu actuellement ?

Y a-t-il un couvre-feu en ce moment ? Beaucoup d’internautes se posent la question actuellement. Et la réponse est oui, puisque le couvre-feu a débuté ce mardi 15 décembre. Pour le moment, les déplacements sont interdits de 20 heures à 6 heures du matin, sauf exceptions, dans la majorité des départements (et de 18 heures à 6 heures du matin dans 15 départements).

Chacun doit présenter une attestation de sortie de chez soi en cas de contrôle, en indiquant le motif du déplacement hors du domicile, uniquement le soir à partir de 18 ou 20 heures et pendant la nuit jusqu’à 6 heures du matin.

Les attestations de sortie ne sont donc pas requises pendant le reste de la journée, de 6 heures du matin à 18 ou 20 heures le soir selon le département.

Discours de Macron : couvre-feu plutôt que déconfinement

Couvre-feu ou déconfinement total ? Emmanuel Macron pris sa décision. Le chef de l’État a annoncé le mardi 28 novembre 2020 un allègement des restrictions de circulation visant à ralentir la propagation de l’épidémie de Covid-19 en France.

Le Président de la République a fait le choix d’un couvre-feu d’un peu plus d’un mois. Il se déroulera de 20 heures à 6 heures du matin (1 heure de plus que le premier couvre-feu localisé d’octobre) et non de 21 heures à 7 heures comme cela avait été envisagé dans un premier temps. Ce nouveau couvre-feu doit durer au moins jusqu’au mercredi 20 janvier. Les horaires de ce second couvre-feu sont susceptibles d’être décalés à compter de cette date, en fonction du nombre quotidien de contaminations.

Les modalités de ce second couvre-feu seront différentes de celui intervenu en octobre au niveau :

  • de sa plage horaire (dès 20 heures soit une heure plus tôt qu’en octobre)
  • géographique : toute la France étant concernée, contre jusqu’à 54 départements en octobre

Cinémas, théâtres, musées… Fermerture pendant le couvre-feu

Le couvre-feu devait initialement coïncider avec la réouverture :

  • des salles de cinéma
  • des salles de théâtre
  • des salles de spectacle
  • des musées
  • des salles de jeux et casinos

Finalement, ces établissements culturels et de loisirs recevant du public vont rester fermés au moins jusqu’au 7 janvier 2021.

En outre, les établissements suivants devront rester fermés du 15 décembre au 20 janvier :

  • parcs d’attraction
  • parcs zoologiques
  • parcs d’expositions
  • bars
  • restaurants
  • discothèques (fermées depuis le premier confinement)
  • stations de ski (réouverture prévue courant janvier)

Dates de début et de fin du couvre-feu en France

Durée du couvre-feu de décembre

La durée du nouveau couvre-feu est prévue pour une durée d’au moins cinq semaines, soit du mardi 15 décembre jusqu’au mercredi 20 janvier 2021 minimum, avec une exception pour la nuit du réveillon de Noël (mais pas celle de la Saint-Sylvestre). La date fin du couvre-feu n’a pas été communiquée, celui-ci devant vraisemblablement être prolongé au-delà pour éviter un nouveau confinement.

La durée du premier couvre-feu était prévue pour une durée minimum de trois ou quatre semaines (en fonction de la date d’entrée en vigueur), soit au moins jusqu’au vendredi 13 novembre à 23h59. Mais sa durée a été écourtée, un nouveau confinement étant entré en vigueur du jeudi 29 octobre minuit (nuit de jeudi à vendredi) au mardi 15 décembre.

La durée du premier couvre-feu a été la suivante dans les zones suivantes :

Numéro du départementDépartementPréfecture Sous-préfecturesDate de débutDurée / date de fin du couvre-feu
Sources : arrêtés préfectoraux, allocution d'Emmanuel Macron
1 Ain Bourg-en-Bresse Belley, Gex, Nantua24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
2 Aisne Laon Château-Thierry, Saint-Quentin, Soissons, Vervins
3 Allier Moulins Montluçon, Vichy
4 Alpes-de-Haute-Provence Digne-les-Bains Barcelonnette, Castellane, Forcalquier
5 Hautes-Alpes Gap Briançon24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
6 Alpes-Maritimes Nice Grasse24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
7 Ardèche Privas Largentière, Tournon-sur-Rhône24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
8 Ardennes Charleville-Mézières Rethel, Sedan, Vouziers24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
9 Ariège Foix Pamiers, Saint-Girons24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
10 Aube Troyes Bar-sur-Aube, Nogent-sur-Seine24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
11 Aude Carcassonne Limoux, Narbonne
12 Aveyron Rodez Millau, Villefranche-de-Rouergue24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
13 Bouches-du-Rhône Marseille Aix-en-Provence, Arles, Istres16 octobre : Métropole d’Aix-Marseille-Provence
24 octobre : toutes communes du département
Jusqu’au 29 octobre inclus
14 Calvados Caen Bayeux, Lisieux, Vire24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
15 Cantal Aurillac Mauriac, Saint-Flour
16 Charente Angoulême Cognac, Confolens
17 Charente-Maritime La Rochelle Jonzac, Rochefort, Saintes, Saint-Jean-d’Angély
18 Cher Bourges Saint-Amand-Montrond, Vierzon
19 Corrèze Tulle Brive-la-Gaillarde, Ussel
2A Collectivité de Corse – Corse-du-Sud Ajaccio Sartène24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
2B Collectivité de Corse – Haute-Corse Bastia Calvi, Corte24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
21 Côte-d’Or Dijon Beaune, Montbard24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
22 Côtes-d’Armor Saint-Brieuc Dinan, Guingamp, Lannion
23 Creuse Guéret Aubusson
24 Dordogne Périgueux Bergerac, Nontron, Sarlat-la-Canéda
25 Doubs Besançon Montbéliard, Pontarlier
26 Drôme Valence Die, Nyons24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
27 Eure Evreux Les Andelys, Bernay
28 Eure-et-Loir Chartres Châteaudun, Dreux, Nogent-le-Rotrou
29 Finistère Quimper Brest, Châteaulin, Morlaix
30 Gard Nîmes Alès, Le Vigan24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
31 Haute-Garonne Toulouse Muret, Saint-Gaudens16 octobre (Toulouse Métropole + 6 communes)
24 octobre : toutes communes du département
Jusqu’au 29 octobre inclus
32 Gers Auch Condom, Mirande
33 Gironde Bordeaux Arcachon, Blaye, Langon, Lesparre-Médoc, Libourne
34 Hérault Montpellier Béziers, Lodève16 octobre : Montpellier Méditerranée Métropole + 7 communes
24 octobre : toutes communes du département
Jusqu’au 29 octobre inclus
35 Ille-et-Vilaine Rennes Fougères, Redon, Saint-Malo24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
36 Indre Châteauroux Le Blanc, La Châtre, Issoudun
37 Indre-et-Loire Tours Chinon, Loches24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
38 Isère Grenoble La Tour-du-Pin, Vienne16 octobre : Grenoble-Alpes-Métropole
24 octobre : toutes communes du département
Jusqu’au 29 octobre inclus
39 Jura Lons-le-Saunier Dole, Saint-Claude24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
40 Landes Mont-de-Marsan Dax
41 Loir-et-Cher Blois Romorantin-Lanthenay, Vendôme
42 Loire Saint-Etienne Montbrison, Roanne16 octobre : Métropole de Saint-Étienne
24 octobre : toutes communes du département
Jusqu’au 29 octobre inclus
43 Haute-Loire Le Puy-en-Velay Brioude, Yssingeaux24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
44 Loire-Atlantique Nantes Ancenis, Châteaubriant, Saint-Nazaire
45 Loiret Orléans Montargis, Pithiviers24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
46 Lot Cahors Figeac, Gourdon
47 Lot-et-Garonne Agen Marmande, Nérac, Villeneuve-sur-Lot
48 Lozère Mende Florac24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
49 Maine-et-Loire Angers Cholet, Saumur, Segré24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
50 Manche Saint-Lo Avranches, Cherbourg-Octeville, Coutances
51 Marne Châlons-en-Champagne Épernay, Reims, Sainte-Menehould, Vitry-le-François24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
52 Haute-Marne Chaumont Langres, Saint-Dizier
53 Mayenne Laval Château-Gontier, Mayenne
54 Meurthe-et-Moselle Nancy Briey, Lunéville, Toul24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
55 Meuse Bar-le-Duc Commercy, Verdun
56 Morbihan Vannes Lorient, Pontivy
57 Moselle Metz Boulay-Moselle, Château-Salins, Forbach, Sarrebourg, Sarreguemines, Thionville
58 Nièvre Nevers Château-Chinon (Ville), Clamecy, Cosne-Cours-sur-Loire
59 Nord Lille Avesnes-sur-Helpe, Cambrai, Douai, Dunkerque, Valenciennes16 octobre : Métropole européenne de Lille
24 octobre : toutes communes du département
Jusqu’au 29 octobre inclus
60 Oise Beauvais Clermont, Compiègne, Senlis24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
61 Orne Alençon Argentan, Mortagne-au-Perche
62 Pas-de-Calais Arras Béthune, Boulogne-sur-Mer, Calais, Lens, Montreuil-sur-Mer, Saint-Omer24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
63 Puy-de-Dôme Clermont-Ferrand Ambert, Issoire, Riom, Thiers
64 Pyrénées-Atlantiques Pau Bayonne, Oloron-Sainte-Marie24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
65 Hautes-Pyrénées Tarbes Argelès-Gazost, Bagnères-de-Bigorre24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
66 Pyrénées-Orientales Perpignan Céret, Prades24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
67 Bas-Rhin Strasbourg Haguenau, Molsheim, Saverne, Sélestat, Wissembourg24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
68 Haut-Rhin Colmar Altkirch, Guebwiller, Mulhouse, Ribeauvillé, Thann
69 Rhône Lyon Villefranche-sur-Saône16 octobre : Grand Lyon
24 octobre : toutes communes du département
Jusqu’au 29 octobre inclus
70 Haute-Saône Vesoul Lure
71 Saône-et-Loire Mâcon Autun, Chalon-sur-Saône, Charolles, Louhans24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
72 Sarthe Le Mans La Flèche, Mamers
73 Savoie Chambéry Albertville, Saint-Jean-de-Maurienne24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
74 Haute-Savoie Annecy Bonneville, Saint-Julien-en-Genevois, Thonon-les-Bains24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
75 Paris Paris16 octobreJusqu’au 29 octobre inclus
76 Seine-Maritime Rouen Dieppe, Le Havre16 octobre : Métropole Rouen Normandie
24 octobre : toutes communes du département
Jusqu’au 29 octobre inclus
77 Seine-et-Marne Melun Fontainebleau, Meaux, Provins, Torcy16 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
78 Yvelines Versailles Mantes-la-Jolie, Rambouillet, Saint-Germain-en-Laye16 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
79 Deux-Sèvres Niort Bressuire, Parthenay
80 Somme Amiens Abbeville, Montdidier, Péronne
81 Tarn Albi Castres24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
82 Tarn-et-Garonne Montauban Castelsarrasin24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
83 Var Toulon Brignoles, Draguignan24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
84 Vaucluse Avignon Apt, Carpentras24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
85 Vendée La Roche-sur-Yon Fontenay-le-Comte, Les Sables-d’Olonne
86 Vienne Poitiers Châtellerault, Montmorillon
87 Haute-Vienne Limoges Bellac, Rochechouart24 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
88 Vosges Épinal Neufchâteau, Saint-Dié-des-Vosges
89 Yonne Auxerre Avallon, Sens
90 Territoire - de - Belfort Belfort
91 Essonne Évry Étampes, Palaiseau16 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
92 Hauts-de-Seine Nanterre Antony, Boulogne-Billancourt16 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
93 Seine-Saint-Denis Bobigny Le Raincy, Saint-Denis16 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
94 Val-de-Marne Créteil L’Haÿ-les-Roses, Nogent-sur-Marne16 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
95 Val-d’Oise Cergy Argenteuil, Sarcelles, Pontoise (Chef-lieu)16 octobre : toutes communes du départementJusqu’au 29 octobre inclus
971 Guadeloupe Basse-Terre Pointe-à-Pitre
972 Martinique Fort-de-France Le Marin, Saint-Pierre, La Trinité
973 Guyane Cayenne Saint-Laurent-du-Maroni11 mai 2020Jusqu’au 29 octobre inclus
974 Réunion Saint-Denis Saint-Benoît, Saint-Paul, Saint-Pierre
976 Mayotte Mamoudzou –

Fin du couvre-feu Covid-19 en France : à partir de quand ?

À partir de quand le couvre-feu en France va-t-il prendre fin ? Le terme du second couvre-feu est prévu le dimanche 31 décembre.

La fin du premier couvre-feu est intervenu le jeudi 29 octobre 2020 à 00h00 (minuit de la nuit du jeudi 29 au vendredi 30), remplacé par le second confinement en vigueur du 30 janvier au 15 décembre.

Horaires du couvre-feu : à partir de 18 heures ou 20 heures ?

Les horaires du nouveau couvre-feu national sont fixés de 20 heures à 6 heures du matin dans la majorité des départements, sauf la nuit du réveillon de Noël et de 18 heures le soir à 6 heures du matin dans 15 départements à compter du samedi 2 janvier. Il a donc été décidé de modifier les horaires initialement annoncés (de 21 heures à 7 heures du matin).

Lors du couvre-feu d’octobre, les horaires de celui-ci avaient été fixés de 21 heures à 6 heures du matin. Ils étaient applicables :

  • dans les 16 départements concernés à compter du 17 octobre 2020 (8 départements d’Ile-de-France et 8 métropoles)
  • à compter du 24 octobre sur tout le territoire des 54 départements concernés

Le gouvernement n’a pas prévu d’allonger la durée du couvre-feu en le faisant débuter plus tôt, dès 17 ou 19 heures, ayant préféré opter pour un nouveau confinement.

 

Couvre-feu d’octobre : liste des 54 départements concernés

Le premier couvre-feu intervenu en octobre a concerné jusqu’à 54 départements et la Polynésie française du 24 au 29 octobre, contre 16 départements du 17 au 24 octobre.

Les 38 départements suivants ont été soumis au couvre-feu du 24 au 29 octobre, sur l’ensemble de leur territoire :

  1. Ain (01)
  2. Hautes-Alpes (05)
  3. Alpes-Maritimes (06)
  4. Ardèche (07)
  5. Ardennes (08)
  6. Ariège (09)
  7. Aube (10)
  8. Aveyron (12)
  9. Calvados (14)
  10. Corse-du-Sud (2A)
  11. Haute-Corse (2B)
  12. Côte d’Or (21)
  13. Drôme (26)
  14. Gard (30)
  15. Ille-et-Vilaine (35)
  16. Indre-et-Loire (37)
  17. Jura (39)
  18. Haute-Loire (43)
  19. Loiret (45)
  20. Lozère (48)
  21. Maine-et-Loire (49)
  22. Marne (51)
  23. Meurthe-et-Moselle (54)
  24. Oise (60)
  25. Pas-de-Calais (62)
  26. Puy de Dôme (64)
  27. Pyrénées-Atlantiques (64)
  28. Hautes-Pyrénées (65)
  29. Pyrénées-Orientales (66)
  30. Bas-Rhin (67)
  31. Saône-et-Loire (71)
  32. Savoie (73)
  33. Haute-Savoie (74)
  34. Tarn (81)
  35. Tarn-et-Garonne (82)
  36. Var (83)
  37. Vaucluse (84)
  38. Haute-Vienne (87)

+ la Polynésie française

La liste des départements déjà concernés du 17 au 23 octobre était la suivante :

  • Bouches-du-Rhône (13) : Métropole d’Aix-Marseille-Provence
  • Haute-Garonne (31) : Toulouse Métropole + 6 communes
  • Hérault (34) : Montpellier Méditerranée Métropole + 7 communes
  • Isère (38) : Grenoble-Alpes-Métropole
  • Loire (42) : Métropole de Saint-Étienne
  • Nord (59) : Métropole européenne de Lille
  • Rhône (69) : Grand Lyon
  • Paris (75)
  • Seine-Maritime (76) : 33 communes de la Métropole Rouen Normandie
  • Seine-et-Marne (77) : ensemble du département
  • Yvelines (78) : ensemble du département
  • Essonne (91) : ensemble du département
  • Hauts-de-Seine (92) : ensemble du département
  • Seine-Saint-Denis (93) : ensemble du département
  • Val-de-Marne (94) : ensemble du département
  • Val-d’Oise (95) : ensemble du département

L’ensemble du territoire des 8 départements ci-dessus hors Ile-de-France (13, 31, 34, 38, 42, 59, 69 et 76) sont soumis au couvre-feu du 24 au 29 octobre, avant l’entrée en vigueur du nouveau confinement.

Carte de France des villes et départements concernés par le couvre-feu du 24 au 29 octobre

Voici la nouvelle carte de France officielle des départements et territoires visés par l’instauration du couvre-feu, présentée par le gouvernement, du 24 au 29 octobre :

Pour rappel, voici la carte de France des métropoles visées le couvre-feu, annoncée le jeudi 15 octobre 2020 (pour la période du 17 au 23 octobre).

En fonction de l’évolution de la pandémie en France, de nouvelle villes et agglomérations sont susceptibles d’être concernées.

Liste détaillée des villes et communes métropoles et agglomérations concernées par le couvre-feu

Ci-dessous, une liste des grandes villes concernées par le premier couvre-feu (liste non exhaustive) :

  • Nice
  • Cannes
  • Strasbourg
  • Nîmes
  • Rennes
  • Tours
  • Orléans
  • Angers
  • Reims
  • Nancy
  • Clermont-Ferrand
  • Perpignan
  • Toulon
  • Avignon

Un premier couvre-feu a été instauré par le gouvernement dans les agglomérations et métropoles suivantes du 17 au 29 octobre :

  • départements d’Île-de-France : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val d’Oise
  • Métropole européenne de Lille (MEL)
  • Métropole Rouen Normandie
  • Métropole de Lyon
  • Métropole de Saint-Étienne
  • Grenoble-Alpes-Métropole
  • Métropole d’Aix-Marseille-Provence
  • Montpellier Méditerranée Métropole
  • Toulouse Métropole

Couvre-feu à Paris et en Île-de-France : les zones concernées

Le premier couvre-feu à Paris et dans sa région a visé les huit départements d’Île-de-France :

  • Paris
  • Seine-et-Marne
  • Yvelines
  • Essonne
  • Hauts-de-Seine
  • Seine-Saint-Denis
  • Val-de-Marne
  • Val d’Oise

Toutes les communes de la région seront visées par le second couvre-feu, sans exception, comme durant le premier. Cela signifie que les communes rurales d’Ile-de-France sont concernées par le couvre-feu au même titre que les communes urbaines à forte densité de population.

Couvre-feu à Toulouse Métropole : quelles communes concernées ?

L’ensemble des communes du département de Haute-Garonne a été concerné par le couvre-feu du 24 au 29 octobre.

Dans un premier temps, la liste des villes de l’agglomération toulousaine concernées par le couvre-feu, fixée par arrêté préfectoral, comprenait les 37 communes de Toulouse Métropole plus 6 autres communes « en raison de la continuité territoriale » de ces dernières avec le reste de l’agglo.

Liste des villes de Toulouse Métropole visées par l’arrêté préfectoral de couvre-feu (période du 17 au 23 octobre) :

  • Aigrefeuille
  • Aucamville
  • Aussonne
  • Balma
  • Beaupuy
  • Beauzelle
  • Blagnac
  • Brax
  • Bruguières
  • Castelginest
  • Colomiers
  • Cornebarrieu
  • Cugnaux
  • Drémil-Lafage
  • Fenouillet
  • Flourens
  • Fonbeauzard
  • Gagnac-sur-Garonne
  • Gratentour
  • Launaguet
  • Lespinasse
  • Mondonville
  • Mondouzil
  • Mons
  • Montrabé
  • Pibrac
  • Pin-Balma
  • Quint-Fonsegrives
  • Saint-Alban
  • Saint-Jean
  • Saint-Jory
  • Saint-Orens-de-Gameville
  • Seilh
  • Toulouse
  • Tournefeuille
  • L’Union
  • Villeneuve-Tolosane

Liste des communes supplémentaires également visées par le couvre-feu (période du 17 au 23 octobre) :

  • Auzeville-Tolosane
  • Castanet-Tolosan
  • Labège
  • Plaisance-du-Touch
  • Portet-sur-Garonne
  • Ramonville-Saint-Agne

Couvre-feu dans le Grand Lyon en octobre-novembre : les villes concernées

Tout le territoire du département du Rhône a été concerné par le couvre-feu du 24 au 29 octobre, avant l’entrée en vigueur du second confinement.

La métropole du Grand Lyon était déjà concernée dans son ensemble par le couvre-feu décidé par le gouvernement, selon l’arrêté préfectoral du 17 octobre 2020. Le périmètre précis du couvre-feu correspondait donc alors à la liste des 59 communes appartenant au Grand Lyon (période du 17 au 23 octobre) :

  • Albigny-sur-Saône
  • Bron
  • Cailloux-sur-Fontaines
  • Caluire-et-Cuire
  • Champagne-au-Mont-d’Or
  • Charbonnières-les-Bains
  • Charly
  • Chassieu
  • Collonges-au-Mont-d’Or
  • Corbas
  • Couzon-au-Mont-d’Or
  • Craponne
  • Curis-au-Mont-d’Or
  • Dardilly
  • Décines-Charpieu
  • Ecully
  • Feyzin
  • Fleurieu-sur-Saône
  • Fontaines-Saint-Martin
  • Fontaines-sur-Saône
  • Francheville
  • Genay
  • Givors
  • Grigny
  • Irigny
  • Jonage
  • La Mulatière
  • La Tour de Salvagny
  • Limonest
  • Lissieu
  • Lyon
  • Lyon 1er arrondissement
  • Lyon 2e arrondissement
  • Lyon 3e arrondissement
  • Lyon 4e arrondissement
  • Lyon 5e arrondissement
  • Lyon 6e arrondissement
  • Lyon 7e arrondissement
  • Lyon 8e arrondissement
  • Lyon 9e arrondissement
  • Marcy-l’Étoile
  • Meyzieu
  • Mions
  • Montanay
  • Neuville-sur-Saône
  • Oullins
  • Pierre-Bénite
  • Poleymieux-au-Mont-d’Or
  • Quincieux
  • Rillieux-la-Pape
  • Rochetaillée-sur-Saône
  • Saint-Cyr-au-Mont-d’Or
  • Saint-Didier-au-Mont-d’Or
  • Saint-Fons
  • Saint-Genis-Laval
  • Saint-Genis-les-Ollières
  • Saint-Germain-au-Mont-d’Or
  • Saint-Priest
  • Saint-Romain-au-Mont-d’Or
  • Sainte-Foy-lès-Lyon
  • Sathonay-Camp
  • Sathonay-Village
  • Solaize
  • Tassin-la-Demi-Lune
  • Vaulx-en-Velin
  • Vénissieux
  • Vernaison
  • Villeurbanne

Couvre-feu à Marseille et dans la métropole Aix-Marseille-Provence

Toutes les villes et communes situées sur le territoire du département des Bouches-du-Rhône ont été concernées par le couvre-feu du 24 au 29 octobre, selon l’arrêté préfectoral.

Le couvre-feu couvrait à l’origine uniquement la métropole d’Aix-Marseille-Provence, correspondant à la liste des communes suivantes pour la période du 17 au 23 octobre (elles restent concernées à compter du 24 octobre) :

  • Aix-en-Provence
  • Allauch
  • Alleins
  • Aubagne
  • Auriol
  • Aurons
  • Beaurecueil
  • Belcodène
  • Berre-l’Étang
  • Bouc-Bel-Air
  • Cabriès
  • Cadolive
  • Carnoux-en-Provence
  • Carry-le-Rouet
  • Cassis
  • Ceyreste
  • Charleval
  • Châteauneuf-le-Rouge
  • Châteauneuf-les-Martigues
  • Cornillon-Confoux
  • Coudoux
  • Cuges-les-Pins
  • Éguilles
  • Ensuès-la-Redonne
  • Eyguières
  • Fos-sur-Mer
  • Fuveau
  • Gardanne
  • Gémenos
  • Gignac-la-Nerthe
  • Grans
  • Gréasque
  • Istres
  • Jouques
  • La Barben
  • La Bouilladisse
  • La Ciotat
  • La Destrousse
  • La Fare-les-Oliviers
  • La Penne-sur-Huveaune
  • La Roque-d’Anthéron
  • Lamanon
  • Lambesc
  • Lançon-Provence
  • Le Puy-Sainte-Réparade
  • Le Rove
  • Le Tholonet
  • Les Pennes-Mirabeau
  • Mallemort
  • Marignane
  • Marseille
  • Martigues
  • Meyrargues
  • Meyreuil
  • Mimet
  • Miramas
  • Pélissanne
  • Peynier
  • Peypin
  • Peyrolles-en-Provence
  • Plan-de-Cuques
  • Port-de-Bouc
  • Port-Saint-Louis-du-Rhône
  • Puyloubier
  • Rognac
  • Rognes
  • Roquefort-la-Bédoule
  • Roquevaire
  • Rousset
  • Saint-Antonin-sur-Bayon
  • Saint-Cannat
  • Saint-Chamas
  • Saint-Estève-Janson
  • Saint-Marc-Jaumegarde
  • Saint-Mitre-les-Remparts
  • Saint-Paul-lès-Durance
  • Saint-Savournin
  • Saint-Victoret
  • Salon-de-Provence
  • Sausset-les-Pins
  • Sénas
  • Septèmes-les-Vallons
  • Simiane-Collongue
  • Trets
  • Vauvenargues
  • Velaux
  • Venelles
  • Ventabren
  • Vernègues
  • Vitrolles

Quelles villes et communes concernées par le couvre-feu dans la métropole de Lille ?

L’ensemble du département du Nord a été concerné par le couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin, selon l’arrêté du préfet de la région Hauts-de-France et du Nord, du 24 au 29 octobre.

Auparavant, seule la Métropole européenne de Lille (MEL) faisait partie des agglomérations visées par le couvre-feu de 21h00 à 6h00 du matin destiné à juguler la circulation de la Covid-19, soit 95 communes (période du 17 au 23 octobre) :

  • Allennes-les-Marais
  • Annœullin
  • Anstaing
  • Armentières
  • Aubers
  • Baisieux
  • Bauvin
  • Beaucamps-Ligny
  • Bois-Grenier
  • Bondues
  • Bousbecque
  • Bouvines
  • Capinghem
  • Carnin
  • Chéreng
  • Comines
  • Croix
  • Deûlémont
  • Don
  • Emmerin
  • Englos
  • Ennetières-en-Weppes
  • Erquinghem-Lys
  • Erquinghem-le-Sec
  • Escobecques
  • Faches-Thumesnil
  • Forest-sur-Marque
  • Fournes-en-Weppes
  • Frelinghien
  • Fretin
  • Fromelles
  • Gruson
  • Hallennes-lez-Haubourdin
  • Halluin
  • Hantay
  • Haubourdin
  • Hellemmes
  • Hem
  • Herlies
  • Houplin-Ancoisne
  • Houplines
  • Illies
  • La Bassée
  • La Chapelle-d’Armentières
  • La Madeleine
  • Lambersart
  • Lannoy
  • Le Maisnil
  • Leers
  • Lesquin
  • Lezennes
  • Lille
  • Linselles
  • Lomme
  • Lompret
  • Loos
  • Lys-lez-Lannoy
  • Marcq-en-Barœul
  • Marquette-lez-Lille
  • Marquillies
  • Mons-en-Barœul
  • Mouvaux
  • Neuville-en-Ferrain
  • Noyelles-lès-Seclin
  • Pérenchies
  • Péronne-en-Mélantois
  • Prémesques
  • Provin
  • Quesnoy-sur-Deûle
  • Radinghem-en-Weppes
  • Ronchin
  • Roncq
  • Roubaix
  • Sailly-lez-Lannoy
  • Sainghin-en-Mélantois
  • Sainghin-en-Weppes
  • Saint-André-lez-Lille
  • Salomé
  • Santes
  • Seclin
  • Sequedin
  • Templemars
  • Toufflers
  • Tourcoing
  • Tressin
  • Vendeville
  • Verlinghem
  • Villeneuve-d’Ascq
  • Wambrechies
  • Warneton
  • Wasquehal
  • Wattignies
  • Wattrelos
  • Wavrin
  • Wervicq-Sud
  • Wicres
  • Willems

Couvre-feu dans l’agglomération de Montpellier Méditerranée Métropole : liste des communes

Le couvre-feu a visé tout le territoire du département de l’Hérault du 24 au 29 octobre.

Auparavant, les 31 communes de l’agglomération de Montpellier Méditerranée Métropole étaient concernées par le couvre-feu décidé par le gouvernement (source Montpellier Méditerranée Métropole) pour la période du 17 au 23 octobre :

  • Baillargues
  • Beaulieu
  • Castelnau-le-Lez
  • Castries
  • Clapiers
  • Cournonsec
  • Cournonterral
  • Fabrègues
  • Grabels
  • Jacou
  • Juvignac
  • Lattes
  • Lavérune
  • Le Crès
  • Montaud
  • Montferrier-sur-Lez
  • Montpellier
  • Murviel-les-Montpellier
  • Pérols
  • Pignan
  • Prades-le-Lez
  • Restinclières
  • Saint-Brès
  • Saint-Drézéry
  • Saint Geniès des Mourgues
  • Saint Georges d’Orques
  • Saint Jean de Védas
  • Saussan
  • Sussargues
  • Vendargues
  • Villeneuve-lès-Maguelone

En plus des communes de la métropole, sept autres communes étaient également soumises au couvre-feu pour la période du 17 au 23 octobre (elles y reste soumises depuis le 24 octobre) :

  • Mauguio
  • Montarnaud
  • Palavas-les-Flots
  • Saint-Aunès
  • Saint-Clément-de-Rivière
  • Saint-Gély-du-Fesc
  • Teyran.

Villes concernées par le couvre-feu dans la Métropole Rouen Normandie

L’ensemble du département de Seine-Maritime est concerné par le couvre-feu du 24 au 29 octobre (communes urbaines et communes rurales).

Le périmètre d’application initial du couvre-feu concernait 33 communes à forte densité de population, sur les 71 composant la Métropole Rouen Normandie, ce qui correspondait à la liste des communes suivante (période du 17 au 23 octobre) :

  1. Amfreville-la-Mi-Voie
  2. Belbeuf
  3. Bihorel
  4. Bonsecours
  5. Bois-Guillaume
  6. Canteleu
  7. Caudebec lès Elbeuf
  8. Cléon
  9. Darnétal
  10. Déville-lès-Rouen
  11. Elbeuf
  12. Franqueville Saint Pierre
  13. Grand-Couronne
  14. Houppeville
  15. Isneauville
  16. Le Grand-Quevilly
  17. Le Houlme
  18. Le Mesnil-Esnard
  19. Le Petit-Quevilly
  20. Malaunay
  21. Maromme
  22. Mont-Saint-Aignan
  23. Oissel
  24. Orival
  25. Notre-Dame-de-Bondeville
  26. Petit-Couronne
  27. Rouen
  28. Saint-Aubin-lès-Elbeuf
  29. Saint-Étienne-du-Rouvray
  30. Saint-Léger-du-Bourg-Denis
  31. Saint-Pierre-lès-Elbeuf
  32. Sotteville-lès-Rouen
  33. Tourville-la-Rivière

Les communes suivantes de la métropole n’étaient pas concernées pour la période du 17 au 23 octobre, mais le sont depuis le 24 octobre :

  1. Anneville-Ambourville
  2. Les Authieux-sur-le-Port-Saint-Ouen
  3. Bardouville
  4. Berville-sur-Seine
  5. Boos
  6. La Bouille
  7. Duclair
  8. Épinay-sur-Duclair
  9. Fontaine-sous-Préaux
  10. Freneuse
  11. Gouy
  12. Hautot-sur-Seine
  13. Hénouville
  14. Houppeville
  15. Isneauville
  16. Jumièges
  17. La Londe
  18. La Neuville-Chant-d’Oisel
  19. Le Mesnil-sous-Jumièges
  20. Montmain
  21. Moulineaux
  22. Quevillon
  23. Quévreville-la-Poterie
  24. Roncherolles-sur-le-Vivier
  25. Sahurs
  26. Saint-Aubin-Celloville
  27. Saint-Aubin-Épinay
  28. Saint-Jacques-sur-Darnétal
  29. Sainte-Marguerite-sur-Duclair
  30. Saint-Martin-de-Boscherville
  31. Saint-Martin-du-Vivier
  32. Saint-Paër
  33. Saint-Pierre-de-Manneville
  34. Saint-Pierre-de-Varengeville
  35. Sotteville-sous-le-Val
  36. Le Trait
  37. Val-de-la-Haye
  38. Yainville
  39. Ymare
  40. Yville-sur-Seine

Couvre-feu à Saint-Étienne : communes de la métropole concernées

Tout le territoire du département de la Loire a été concerné par le couvre-feu en vigueur du 24 au 29 octobre.

Saint-Étienne Métropole était déjà l’une des premières agglomérations concernées par le couvre-feu pour y limiter la propagation de la Covid-19, soit 53 communes composant l’intercommunalité Saint-Étienne Métropole, pour la période du 17 au 23 octobre :

  • Aboën
  • Andrézieux-Bouthéon
  • Caloire
  • Cellieu
  • Chagnon
  • Chamboeuf
  • Châteauneuf
  • Dargoire
  • Doizieux
  • Farnay
  • Firminy
  • Fontanès
  • Fraisses
  • Genilac
  • La Fouillouse
  • La Gimond
  • La Grand’Croix
  • La Ricamarie
  • La Talaudière
  • La Terrasse sur Dorlay
  • La Tour-en-Jarez
  • La Valla-en-Gier
  • Le Chambon-Feugerolles
  • L’Étrat
  • L’Horme
  • Lorette
  • Marcenod
  • Pavezin
  • Rive-de-Gier
  • Roche-la-Molière
  • Rozier-Côtes-d’Aurec
  • Saint-Bonnet-les-Oules
  • Saint-Chamond
  • Saint-Christo-en-Jarez
  • Sainte-Croix-en-Jarez
  • Saint-Étienne
  • Saint-Galmier
  • Saint-Genest-Lerpt
  • Saint-Héand
  • Saint-Jean-Bonnefonds
  • Saint-Joseph
  • Saint-Martin-la-Plaine
  • Saint-Maurice-en-Gourgois
  • Saint-Nizier-de-Fornas
  • Saint-Paul-en-en-Cornillon
  • Saint-Paul-en-Jarez
  • Saint-Priest-en-Jarez
  • Saint-Romain-en-Jarez
  • Sorbiers
  • Tartaras
  • Unieux
  • Valfleury
  • Villars

Couvre-feu à Grenoble et sa métropole : liste des communes concernées

Le couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin a visé l’ensemble du département de l’Isère du 24 au 29 octobre, y compris les communes rurales et les communes de montagne isolées, selon le périmètre du couvre-feu défini par arrêté préfectoral.

Le couvre-feu s’appliquait auparavant dans l’ensemble de la métropole Grenoble-Alpes Métropole, soit  49 communes pour la période du 17 au 23 octobre (elles sont toujours concernées depuis le 24 octobre) :

  • Bresson
  • Brié-et-Angonnes
  • Champ-sur-Drac
  • Champagnier
  • Claix
  • Corenc
  • Domène
  • Échirolles
  • Eybens
  • Fontaine
  • Gières
  • Grenoble
  • Herbeys
  • Jarrie
  • La Tronche
  • Le Fontanil-Cornillon
  • Le Gua
  • Le Pont-de-Claix
  • Le Sappey-en-Chartreuse
  • Meylan
  • Miribel-Lanchâtre
  • Mont-Saint-Martin
  • Montchaboud
  • Murianette
  • Notre-Dame-de-Commiers
  • Notre-Dame-de-Mésage
  • Noyarey
  • Poisat
  • Proveysieux
  • Quaix-en-Chartreuse
  • Saint-Barthélémy-de-Séchilienne
  • Saint-Égrève
  • Saint-Georges-de-Commiers
  • Saint-Martin-d’Hères
  • Saint-Martin-le-Vinoux
  • Saint-Paul-de-Varces
  • Saint-Pierre-de-Mésage
  • Sarcenas
  • Sassenage
  • Séchilienne
  • Seyssinet-Pariset
  • Seyssins
  • Varces-Allières-et-Risset
  • Vaulnaveys-le-Bas
  • Vaulnaveys-le-Haut
  • Venon
  • Veurey-Voroize
  • Vif
  • Vizille

Couvre-feu et Covid-19 : une attestation obligatoire pour pouvoir circuler

Comme c’était le cas lors du confinement (entre le 17 mars et le 11 mai 2020 puis du 30 octobre au 15 décembre), les habitants des zones concernées devraient être munis d’une attestation pour sortir de chez eux en toute légalité durant les horaires du couvre-feu, même si aucune annonce officielle n’a été faite en ce sens.

Les informations ci-dessous concernent le premier couvre-feu (mise à jour prévue dès que les éléments seront connus).

Attestation de déplacement dérogatoire après 21 heures : pour qui ?

Depuis le samedi 17 octobre minuit, seules les personnes munies d’une attestation de déplacement valable peuvent sortir de leur domicile entre 21 heures et 6 heures en Île-de-France et dans les agglomérations de Lyon, Aix-Marseille, Lille, Grenoble, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Étienne. La règle s’appliquera dans les mêmes termes à compter du samedi 24 octobre à 00h00 dans les zones nouvellement soumises au couvre-feu (54 départements).

Sans ce document, elles ne peuvent pas circuler – à pied ou véhiculé –  durant les heures du couvre-feu (en cas de non-présentation lors d’un contrôle, le contrevenant s’expose à des sanctions). Dans les zones concernées, l’attestation de déplacement est donc obligatoire pour prouver que l’on est autorisé à sortir de chez soi. Même pour aller au travail après 21 heures ou avant 6 heures du matin, il faut absolument être muni d’une attestation.

En dehors des tranches horaires du couvre-feu, aucune attestation n’est exigée.

L’attestation dérogatoire de déplacement, téléchargée sur smartphone, imprimée ou recopiée sur papier libre, est obligatoire jusqu’à la fin du couvre-feu dans toutes les villes où une restriction de circulation a été décrétée.

Où se procurer l’attestation de déplacement ?

Où trouver la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire au couvre-feu ? On peut la télécharger sur le site Internet du gouvernement (et uniquement sur ce site).

Elle est téléchargeable gratuitement en plusieurs formats, notamment en PDF et en Word. Une version Word en anglais est également disponible.

Une fois téléchargée (gratuitement), l’attestation doit être imprimée sur papier, puis remplie et signée. Sur le formulaire, il faut indiquer :

  • son nom
  • son prénom
  • sa date et son lieu de naissance
  • son lieu de résidence

Il faut ensuite cocher la case du motif de déplacement « autorisé en application des mesures générales (…) dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire », parmi les huit choix qui justifient une sortie de son domicile pendant le couvre-feu :

  • déplacement entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation
  • consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés
  • déplacement pour motif familial impérieux
  • déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant
  • convocation judiciaire ou administrative
  • participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative
  • transit pour des déplacements de longues distances
  • déplacement brefs dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins d’un animal de compagnie.

L’attestation est également disponible gratuitement sur un téléphone mobile (smartphone), toujours depuis le site Internet du gouvernement. Dans ce cas, elle se recharge toutes les heures, précise le gouvernement. Pour générer l’attestation dérogatoire dans sa version numérique, cliquer ici.

Ceux qui n’ont pas d’accès à un téléphone mobile ou à une imprimante à disposition immédiatement ont la possibilité de recopier l’attestation à la main sur papier libre. Attention : pour être valable, l’attestation sur papier libre doit comporter les mêmes informations que celles figurant sur le document mis en ligne par le gouvernement.

Le gouvernement a mis en place un numéro Vert (0 800 130 000, appel gratuit) afin d’informer les personnes qui se posent des questions sur l’attestation de sortie.

ATTENTION : les personnes qui doivent se déplacer pour un motif professionnel entre 21 heures et 6 heures doivent être munies d’un justificatif de déplacement professionnel renseigné par leur employeur. Ce document est également téléchargeable depuis le site Internet du gouvernement.

Justificatif de déplacement professionnel PDF en téléchargement
Justificatif de déplacement professionnel Word à télécharger

Couvre-feu : durée de validité d’une attestation obligatoire de déplacement

L’attestation dérogatoire de déplacement entre 21 heures et 6 heures dans les métropoles et départements soumise au couvre-feu n’est valable qu’une heure (à partir du moment où elle est remplie) lorsque le motif de sortie du domicile n’a pas de lien avec l’activité professionnelle de son détenteur.

Quid pour une personne qui travaille pendant les horaires du couvre-feu ? La durée de validité d’une heure du document ne s’applique pas pour elle. En revanche, pour les travailleurs, « il faudra l’attestation numérique ou papier, mais aussi le justificatif de son entreprise ou sa carte professionnelle lorsqu’on est infirmière libérale ou journaliste, par exemple », a précisé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le 15 octobre 2020.

Dérogation : qui est autorisé à circuler pendant le couvre-feu

Comme lors de la période du confinement de mars-mai 2020, des dérogations sont possibles pour se déplacer pendant les horaires du couvre-feu. Elles sont encore une fois limitées.

Dans les zones concernées par le couvre-feu (54 départements à compter du vendredi 23 octobre 2020 à minuit), il est interdit de sortir de son domicile en dehors des motifs suivants :

  • un déplacement pour raison de santé (aller à l’hôpital ou acheter des médicaments dans une pharmacie de garde)
  • des raisons professionnelles, pour les personnes travaillant au-delà de 21 heures ou de nuit (obligation de présenter un justificatif de son entreprise ou sa carte professionnelle)
  • un déplacement pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires (un proche en situation de dépendance) ou pour la garde d’enfants
  • déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant
  • déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances, notamment prendre un train ou un avion après 21 heures (obligation de présenter le billet de train ou d’avion en cas de contrôle)
  • convocation judiciaire ou administrative
  • sortir son animal de compagnie près de chez soi

Ces dérogations devraient figurer sur le document d’attestation de déplacement dérogatoire qu’il faudra présenter pendant les horaires de couvre-feu.

Amende pour infraction au couvre-feu Covid-19 : quel montant ?

À quelles sanctions s’expose-t-on en cas de non-respect du couvre-feu ou de non-présentation d’attestation de déplacement ? Tout contrevenant s’expose à :

  • une première amende de 135 euros (un montant identique à l’amende pour non-port de masque)
  • une amende de 1.500 euros en cas de récidive dans les 15 jours
  • une amende de 3.750 euros en cas de double récidive (au bout de trois fois) et jusqu’à six mois d’emprisonnement

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a fait savoir, le 16 octobre 2020, que pour faire appliquer les mesures de couvre-feu, « 12.000 policiers et gendarmes seront, chaque nuit entre 21 heures et 6 heures, spécialement chargés de faire vérifier les interdictions » sur l’ensemble du territoire.

Couvre-feu en France : les annonces de Macron, en résumé

En bref, l’essentiel à retenir des annonces d’Emmanuel Macron sur la mise en place du couvre-feu faites durant son interview télévisée du 14 octobre 2020 sur TF1 et France 2 :

  • pas de reconfinement, qu’il juge « disproportionné »
  • instauration du couvre-feu en Île-de-France et dans huit métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse
  • horaires du couvre-feu de 21h00 à 6h00 du matin
  • durée du couvre-feu de quatre à six semaines
  • adaptations locales selon les métropoles
  • maintien de l’ouverture des écoles, lycées et universités
  • chômage partiel pris en charge à 100% par l’État pour les secteurs suivants : hôtellerie, cafés, restaurants, tourisme, événementiel, culture, sport
  • attestation de déplacement nécessaire pendant le couvre-feu dans les villes concernées
  • restrictions de circulation de 21h00 à 6h00 du matin dans les villes concernées
  • mise en place de contrôles de police
  • contraventions pour les contrevenants
  • pas de limitation des déplacements entre les régions

Couvre-feu : ce qu’il faut retenir de annonces de Jean Castex

Au lendemain de l’interview télévisée du président Emmanuel Macron, le premier ministre Jean Castex a tenu une conférence de presse, le 15 octobre 2020, au cours de laquelle il a détaillé les formalités d’application du couvre-feu en Île-de-France et dans huit grandes métropoles. Les mesures ont pris effet le 17 octobre à minuit, et ce, pour une durée minimum de quatre semaines.

Les principales annonces du chef du gouvernement sont les suivantes :

  • l’interdiction de se déplacer sans motif valable entre 21 heures et 6 heures
  • l’obligation de détention d’une attestation dérogatoire de déplacement pour les sorties autorisées (il faut avoir un motif valide)
  • pour les déplacements pour « raisons professionnelles » au-delà de 21 heures (travail de nuit, notamment), obligation de se munir d’un justificatif de son employeur ou de sa carte professionnelle
  • la fermeture des commerces, services et lieux recevant du public (excepté les sites concernés par des exemptions, parmi lesquels les établissements de santé, médico-sociaux, les commissariats, les hébergements d’urgence ou encore les restaurants pratiquant la livraison à domicile)
  • l’interdiction des fêtes privées (mariages, soirées étudiantes…) qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public (la mesure s’applique à l’ensemble du territoire)

Le 22 octobre 2020, le premier ministre a tenu une nouvelle conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé l’extension du couvre-feu à 54 départements à compter du samedi 24 octobre 2020 à 00h00.