Déclaration de revenus 2018 : les documents et informations à avoir sous la main en 2019


La campagne 2019 de la déclaration de revenus 2018 a été officiellement ouverte par l'administration fiscale durant la semaine du 8 avril 2019. Voici les documents, attestations, factures, relevés et informations à avoir sous la main pour accomplir cette « corvée » au plus vite.      

 

1. Je déclare mes revenus
2. Se connecter à son espace personnel
3. Remplir ses revenus, traitements, salaires et/ou les vérifier
4. J’ai déménagé
5. Je déduis mes frais réels
6. Je verse une pension alimentaire
7. J’ai un enfant majeur
8. Je bénéficie d’un crédit ou d’une réduction d’impôt
9. J’ai perçu des revenus de placements : assurance vie, livrets bancaires…
10. Des questions à poser si vous êtes un peu perdu ?

Je déclare mes revenus 

Cette année, tous les contribuables doivent déclarer leurs revenus en ayant près d’eux leurs coordonnées bancaires.

Les redevables doivent obligatoirement saisir leur relevé d’identité bancaire (RIB) au moment de déclarer leurs revenus, que ce soit sur le format papier ou dans la déclaration en ligne, si l’administration fiscale n’en n’a pas déjà connaissance ou après un changement de banque.

Comment déclarer son RIB ? En cas de déclaration en ligne, le renseignement des coordonnées bancaires est demandé à la fin de la télédéclaration, juste avant de signer électroniquement sa déclaration de revenus. En cas de déclaration sur la feuille d’impôt papier, l’information est à indiquer en page 2 du formulaire 2042 K. .

Le fisc se sert de ces coordonnées bancaires :
– pour restituer les sommes dues aux contribuables, par exemple pour le remboursement d’un crédit d’impôt ou d’un trop-perçu
– pour effectuer des prélèvements à titre d’acompte pour les revenus sans tiers collecteur d’impôt, directement sur le compte bancaire du contribuable dans certaines situations (revenus non-salariés, revenus fonciers par exemple) dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la source.

Se connecter pour la déclaration en ligne

Ce n’est pas votre première connexion, vous avez déjà déclaré en ligne

Retrouver son numéro fiscal

Tous les contribuables qui ont déjà déclaré en ligne leurs revenus sur le site internet du fisc impots.gouv.fr ont forcément dû créer un mot de passe afin d’accéder les fois suivantes à leur espace personnel. L’heure de se reconnecter sur cet espace a sonné mais problème : quel est mon numéro fiscal déjà ? En effet, ce dernier sert d’identifiant pour se connecter à son espace personnel.

Ainsi, au moment de déclarer en ligne ses revenus, il faut veiller à avoir sous la main sa précédente déclaration de revenus, autrement celle faite en 2018, ou son dernier avis d’impôt sur le revenu ou d’impôts locaux (taxe d’habitation ou taxe foncière).

Et aussi son mot de passe

Même combat : vous avez besoin du mot de passe que vous avez généré pour accéder à votre espace particulier sur impots.gouv.fr. Mais impossible de vous en souvenir. A part refouiller dans votre mémoire, peut-être l’avez-vous noté sur un papier que vous avez rangé ensuite soigneusement ? Si tel n’est pas le cas, il faut en générer un nouveau à l’avance afin d’avoir toutes les informations nécessaires le jour J pour déclarer ses revenus en ligne. Pour renouveler son mot de passe, il faut se rendre sur la page « Votre espace particulier » sur Impots.gouv.fr et cliquer sur le lien « Vous avez oublié votre mot de passe ».

>> Retrouver ses identifiants sur impots.gouv pour la déclaration des revenus 2018

Déclaration pour la première fois sur impots.gouv.fr

Numéro d’accès en ligne

En cas de télédéclaration effectuée pour la première fois sur l’interface de l’administration fiscale, il faut avoir sous la main son numéro d’accès en ligne et son revenu fiscal de référence (RFR) en plus du numéro fiscal.

Le numéro d’accès en ligne se trouve sur la déclaration de revenus imprimée que le fisc envoie aux contribuables qui n’ont pas encore opté pour le zéro papier. Si tel n’est pas le cas, il faut savoir que ce numéro est également disponible sur le courrier envoyé par l’administration fiscale pour les personnes qui ont choisi de ne plus recevoir de déclaration papier (ou pour ceux qui ont par mégarde coché la case correspondante). Pour les jeunes contribuables qui déclarent leurs revenus seuls pour la première fois et qui ont plus de 20 ans, un document spécifique leur est adressé par le fisc sur lequel figure également ce numéro.

Revenu fiscal de référence (RFR)

Le revenu fiscal de référence est indiqué sur le dernier avis d’impôt sur le revenu ou le dernier avis de taxe d’habitation.

Remplir ses revenus, traitements, salaires et/ou les vérifier

Son attestation fiscale délivrée par son employeur, sa caisse de retraite, Pôle emploi

Pour ce faire, tout contribuable a besoin de son revenu imposable. Celui-ci se trouve sur l’attestation fiscale remise par votre employeur ou Pôle emploi, c’est pourquoi il faut l’avoir près de soi dès lors que l’on remplit sa déclaration de revenus. En effet, l’administration fiscale pré-remplit le formulaire 2042 K des revenus imposables mais elle précise également qu’« il vous appartient de vérifier l’exactitude de ces montants et si l’ensemble de vos traitements, salaires et revenus assimilés y figurent ».

Pour les nouveaux déclarants, cette donnée est encore plus importante puisque l’administration fiscale ne pré-remplit pas votre formulaire. Le jeune contribuable doit alors indiquer le juste montant directement dans la case prévue à cet effet (case 1AJ).

Pour ce qui est des retraités, leur attestation fiscale ne se trouvera pas dans leur boîte aux lettres (sauf rares exceptions) mais sur leur espace personnel accessible sur le site internet de leur caisse de retraite. Problème pour ceux qui perçoivent plusieurs pensions, il faut s’adresser à chaque caisse de retraite pour obtenir son attestation fiscale puis additionner le cumul pour vérifier si le montant correspond bien à la somme indiquée case 1AS (déclarant 1) ou 4BS (déclarant 2).

Sa dernière fiche de paie de l’année 2018

Pas d’attestation fiscale en vue ? Où ai-je mis ce document ? Pas de panique, il faut simplement mettre la main sur la dernière fiche de paie de l’année 2018, autrement dit celle de décembre. Ce bulletin de salaire permet d’obtenir le revenu imposable annuel à la ligne « salaire net imposable » (à ne pas confrondre avec le salaire net à payer) afin de le comparer avec le montant pré-rempli par le fisc. Pour les contribuables qui exercent plusieurs activités, ils devront additionner les revenus imposables figurant sur chacune de leurs fiches de paie de décembre.

Après avoir déménagé

Les locataires, colocataires, propriétaires ou personnes hébergées à titre gratuit qui ont changé d’adresse en cours d’année 2018 doivent indiquer cette information au fisc lors de la déclaration de leurs revenus. Et mieux vaut avoir sous la main son bail ou son contrat de vente car l’adresse exacte du nouveau logement sera demandée ainsi que le nombre de pièces, sa superficie et le nom du propriétaire pour les locataires, colocataires et personnes hébergées à titre gratuit.

Option pour la déduction des frais réels

Les contribuables déclarant des salaires disposent d’une option leur permettant de prendre en compte leurs frais professionnels pour leur montant réel et justifié. C’est un moyen de de bénéficier d’une déduction fiscale plus intéressante pour le calcul de l’impôt que la règle de droit commun. Le détail des frais doit être indiqué dans une note explicative. Le fisc n’exige pas de joindre des justufucatifs en même temps que la déclaration. Cependant, toutes les pièces justificatives des frais correspondants doivent, sans exception, être classées parmi vos documents à conserver  pendant au moins les trois années civiles après celle de leur paiement (2019, 2020 et 2021 pour les factures et quittances des frais 2018).

En cas d’option pour la déduction des frais réels et non pour la déduction forfaitaire de 10% appliquée automatiquement par le fisc, il faut avoir sous la main tout un tas de justificatifs et documents.

Notes de frais et justificatifs

Comme son nom l’indique, on parle de « frais réels », autrement dit, le contribuable qui parcourt des kilomètres pour se rendre à son travail, a besoin des notes de transport domicile-travail pour les déduire dans sa déclaration de revenus, à savoir :

– Les frais d’entretien
– Les frais de carburant
– Les frais de réparations
– Les frais d’assurance
– Les frais de stationnement
– Les frais de péage
– Les frais de garage
– La dépréciation du véhicule au cours de l’année

Pour ce qui est des repas, même combat, il faut que le redevable ait à portée de main ses tickets de caisse, notes de restaurant et factures des repas qu’il a pris dans le cadre de son activité professionnelle. Il en va de même pour les notes d’hôtel pour les métiers occasionnant des nuitées dans le cadre de déplacements professionnels non remboursés par l’employeur.

Une fois ces informations en main, il ne reste plus qu’à calculer en additionnant tous ces montants afin d’inscrire un total à déduire sur son formulaire. Peut-être faut-il un autre outil au contribuable : une bonne calculatrice, à moins que le calcul mental soit un jeu d’enfants pour lui !

Références publiées par le fisc

L’administration fiscale publie chaque année un barème kilométrique afin d’aider les contribuables à calculer leurs frais professionnels de transports. Parallèlement, la valeur du repas pris au foyer est mise à jour chaque année par le fisc comme référence pour les frais de repas. Pour l’année 2018 (déclaration 2019), celle-ci se monte à 4,80 euros. Pour le calcul des frais réels, mieux vaut donc avoir ces outils sous la main.

En cas de versement d’une pension alimentaire

Relevés bancaires si le montant est fixe

Les contribuables qui versent une pension alimentaire dont le montant est fixe d’un mois sur l’autre aux enfants majeurs ou mineurs ou à un proche, doivent se munir de leurs relevés bancaires au moment de déclarer. Il faut pointer les pensions payées chaque mois et les additionner. Ce total sera utile car il est à reporter sur le formulaire 2042 K ou dans la déclaration en ligne dans la rubrique charges déductibles.

Pension alimentaire en nature : justificatifs des frais engagés directement

Pour ceux qui ne versent pas de pension alimentaire fixe mais qui paient directement des frais (on parle alors de pension en nature), comme des manuels scolaires, des vêtements etc. pour les enfants par exemple, il est nécessaire d’avoir sous la main les factures et justificatifs qui attestent des paiements effectués. De même, il faut les additionner pour remplir le total dans la case prévue à cet effet sur la déclaration.

Nom et adresse des bénéficiaires

Le fisc demande aux contribuables versant une pension alimentaire d’indiquer le nom et l’adresse du ou des bénéficiaires de ladite pension.

Quand on a un enfant majeur

Ses revenus

Vous avez un enfant majeur, qui a moins de 25 ans et qui étudie encore. La question se pose alors : rattachement au foyer fiscal ou déduction de la pension alimentaire que vous lui versez ? Pour prendre la bonne décision devant votre déclaration de revenus, demandez-lui ses éventuels revenus perçus au cours de l’année passée (la dernière fiche de paie de l’année 2018 fera l’affaire).

Le montant de la pension alimentaire versée

Parallèlement, reprenez vos relevés bancaires et faites le total des sommes versées à titre de pensions alimentaires  au cours de l’année 2018. On peut y ajouter le paiement des frais de scolarité, auquel cas il faut avoir le reçu / l’attestation de paiement pour reporter le montant correspondant dans la déclaration.

Le simulateur disponible sur impots.gouv.fr

Enfin, ayez à portée de main, un ordinateur et la page du simulateur d’impots.gouv.fr ouverte.

Réalisez ensuite deux simulations :

– Une première simulation avec l’enfant majeur rattaché au foyer fiscal de la cellule familiale en ajoutant ses revenus à ceux des parents et en mentionnant une demi-part de quotient familial supplémentaire (voire une part entière à partir du troisième enfant à charge)
– Une deuxième simulation sans enfant rattaché et en déduisant la pension alimentaire versée en 2018.

Selon le montant de l’impôt estimé qui apparaît dans chacun des cas, il faut bien sûr opter pour le choix le plus avantageux pour tous.

Bénéficiaire d’un crédit ou d’une réduction d’impôt

Vous avez effectué des dons à des associations, employé un salarié à domicile (jardinage, ménage, cours particulier, etc.), fait garder vos enfants, ou encore fait réaliser des travaux dans votre logement ?

Obtenir le formulaire 2042 RICI

Pour déclarer ces dépenses qui vous octroient réductions ou crédits d’impôt sur la feuille d’impôt papier, vous avez besoin du formulaire 2042 RICI, à télécharger sur le site impots.gouv.fr ou à retirer auprès de du centre des impôts. Il faut en effet le joindre à votre déclaration de revenus 2042 K. En ligne, il faut cliquer sur l’onglet « Formulaires annexes » pour qu’il apparaisse.

Le total des dépenses

Le contribuable doit ensuite rassembler toutes les factures afférentes à chaque catégorie de dépenses ouvrant droit à crédit d’impôt ou réduction d’impôt, afin de pouvoir reporter les montants exacts sur le formulaire. Ces documents sont, selon les cas, remis en mains propres, par La Poste ou par e-mail par les professionnels ou organismes. Exemples :
– attestation fiscale annuelle des organismes de services à la personne (entreprise, association ou autre organisme)
– attestation fiscale Pajemploi pour les particuliers employeurs de nounous ou d’assistantes maternelles
– attestation fiscale Cesu pour l’emploi d’un salarié à domicile
– reçu fiscal pour les dons aux associations
– facture de l’entreprise qui a réalisé les travaux d’économie d’énergie ou d’adaptation du logement au handicap / à la perte d’autonomie

Les plafonds fixés par le gouvernement

Afin de reporter ce qu’il faut sur sa déclaration de revenus, il faut aussi connaître les règles en vigueur. Ainsi, il est conseillé d’avoir à portée de main les plafonds par dépenses et globaux ainsi que le montant maximal qu’il est possible de déduire de ses revenus.

Revenus de placements perçus en 2018 : assurance vie, livrets bancaires, SCPI…

L’imprimé fiscal unique IFU

Tous les contribuables qui ont des placements financiers et qui en tirent des revenus doivent se munir de leur imprimé fiscal unique (IFU) remis par leur établissement bancaire : ce document récapitule les revenus issus de ces placements qui sont soumis à l’impôt et donc à déclarer.

Il faut se montrer vigilant quant à l’utilisation de l’IFU, celui-ci pouvant comporter des erreurs. L’idéal est de prendre le temps d’analyser ses relevés bancaires, de noter tous les flux financiers de l’année écoulée), afin de vérifier si l’IFU (et donc les montants préremplis dans la déclaration) sont les bons.

Souvent, les organismes adressent, en même temps que l’IFU, une notice d’aide à la déclaration de revenus pour simplifier les démarches de leurs clients. Les plus aidants vont jusqu’à éditer des guides détaillés pour remplir étape par étape les cases qui vont bien.

Des questions, besoin d’un conseil ou d’une aide

La brochure pratique 2019 de la déclaration de revenus 2018

Vous êtes perdu devant votre déclaration de revenus ? Avez des questions ? L’administration fiscale édite chaque année une brochure pratique, un guide au format PDF pour vous aider à remplir vos formulaires. Elle est consultable gratuitement sur le site impots.gouv.fr.

Les notices explicatives distribuées par le fisc gratuitement

Parallèlement à la brochure pratique, le fisc édite également, en plus de la notice d’aide à la déclaration, des dépliants explicatifs plus synthétiques et centrés sur une situation, qui font office de support d’aide pour remplir sa déclaration de revenus. Par exemple, il existe des dépliants en cas de décès, de mariage ou de Pacs, de divorce, pour les pensions de retraite etc. Ces outils d’aide à la déclaration sont mis à disposition gratuitement dans les mairies et dans les centres des impôts.

Le numéro du centre des impôts ou du SIP

Si vous préférez le contact humain ou avez une question spécifique et que vous n’avez pas trouvé de réponse dans la brochure ou une notice, veillez à avoir sous la main le numéro de téléphone de votre centre des impôts ou de votre Service des impôts des particuliers (SIP) au moment de remplir votre déclaration de revenus. Il est possible de le trouver dans votre espace particulier sur Impots.gouv.fr ou dans l’annuaire en ligne de l’administration, sur le site Service-public.fr. Les horaires d’ouverture y sont indiqués.